1 million d’applications pour Twitter !

Depuis l’ouverture de l’App Store d’Apple en août 2008 et ses 300.000 applications créées et publiées en un peu moins de 3 ans, les observateurs, les fanboys, la geekosphère et les concurrents (je fais un peu partie du premier et du troisième groupe) regardent le succès de ce magasin d’application avec des yeux de Chimène.

Depuis l’ouverture de l’App Store d’Apple en août 2008 et ses 300.000 applications créées et publiées en un peu moins de 3 ans, les observateurs, les fanboys, la geekosphère et les concurrents (je fais un peu partie du premier et du troisième groupe) regardent le succès de ce magasin d’application avec des yeux de Chimène.

twitter apps 1 million dapplications pour Twitter !

Et pourtant ce n’est rien à côté de Twitter, qui vient de passer allègrement et dans une relative discrétion le cap du million d’applications. Comme l’explique Twitter sur son blog officiel, « l’écosystème des applications Twitter joue un rôle essentiel pour aider les gens à tirer le meilleur parti de Twitter ».

Outre le chiffre assez phénoménal, c’est sa croissance qui est étonnante : il y avait « seulement » 150.000 applications disponibles un an auparavant, et une nouvelle app est validée toutes les 1,5 secondes, principalement dans les domaines analytiques (ex. : Peerindex), curation (ex. : Paper.li ou TwitterTim.es) et outils de publication (ex. : TweetDeck), par 750.000 développeurs. Ceci est certainement sans compter avec d’autres outils et sites qui tirent parti de fonctionnalités fournies par Twitter sans nécessiter d’enregistrement en temps que développeur (RSS…).

Twitter, qui profite de l’occasion pour annoncer le lancement d’un nouveau site pour les développeurs, indique que depuis décembre 2010, plus de 500 millions de dollars ont été investis dans des entreprises liées à son écosystème, et plus d’1 milliard en acquisitions (sans préciser si ces sommes sont sorties de la poche de Twitter ou si cela concerne l’ensemble des investissements mais il parait vraisemblable que ce soit la deuxième hypothèse).

Des chiffres qui donnent un peu le tournis, et qui viendraient renforcer le point de vue de ceux qui craignent l’éclosion (et l’explosion) d’une nouvelle bulle, surtout quand on sait que la dernière valorisation de Twitter serait 7 milliards de dollars.

Notez que si l’écosystème Twitter se porte bien, il n’existe pas d’App Store officiel. D’autres, indépendants de Twitter, se sont chargés du job, comme par exemple TwtBase.

Voir aussi l’article de Jean-Baptiste sur le sujet

19 commentaires

  1. Pingback: Twitter lance un nouveau portail pour les développeurs

  2. 1 million d’applications peut-être, mais combien sont des copycat, et combien proposent des fonctionnalités vraiment nouvelles ? ;-)
    Bien sûr, on pourrait dire la même chose des appli pour iOS ou Android, mais dans une bien moindre mesure (enfin, ce n’est que mon avis :-p ).

  3. 1 million d’applications … je rêve.
    Comment les développeurs ont-ils trouvés de l’inspiration pour utiliser Twitter d’un million de façons différentes ?
    Et comment trouver l’application qui pourrait m’être utile perdue comme une aiguille dans une botte de foin ?
    Toujours pareil… ce qui manque c’est un bon outil de recherche qui me permettra de trouver l’application qu’il me faut en quelques minutes plutôt que de perdre mes soirées à essayer des dizaines d’outils les uns après les autres.

  4. C’est n’importe quoi d’être autant sur un marché comme celui-ci… Plutôt que d’innover, la plupart des gens avides préfèrent moutonner.

  5. 1 millions d’applications pour le meme service c’est quand meme beaucoup à mon avis.

    Dans ces 1 millions combien sont des clones recompilés ?

  6. JulienF

    S’il n’y a pas d’application iPhone/iPad officielle, il y en une officielle sur Android !
    Née du rachat de je ne sais plus quelle société, l’application a été renommée en Twitter.

  7. Jean-Luc-Atie

    @Julien si il ya l’appli twitter officielle sur iphone et sur ipad, sur android, blackberry, mac app store et windows phone et presque partout.

  8. Eric

    @Philippe : ça devait bien arriver, c’est de ma faute, mais finalement les deux posts sont complémentaires après quelques aménagements :)
    @tominardi : c’est différent en effet mais pas tant que cela, on parle d’applications dans les deux cas, et je pense qu’il y a bcp de points communs (écosystème, développeurs tiers, nouveauté du concept…)

  9. En même temps, Twitter c’est un truc simple quoi. C’est assez limité dans l’utilisation, pas comme iPhone où on peut rajouter ce que l’on veut.

    À mon avis, parmi ces 1 million un grand nombre consiste d’applis similaires.

  10. On veut toujours plus … qui a réellement besoin d’autant d’applications, combien sont vraiment utiles dans le lot ?

    Perso j’ai toujours pas accroché à twitter. Je trouve qu’on perd bcp en productivité sur ces sites.

  11. OK, on peut écrire un post sur son blog vantant les milliers d’applications disponibles pour twitter.
    Mais in fine, la question reste ouverte : laquelle est efficace, judicieuse, viable?
    Personnellement je n’ai pas 1 année de mon temps à consacrer pour les tester toutes :)
    Ce marché finit par s’asphyxier petit à petit

  12. Pingback: Twitter lance un nouveau portail pour les développeurs | Blog du Forum net-day

  13. Je suis de l’avis de tominardi. Je ne comprend absolument pas pourquoi on compare des applis de l’AppStore avec les applis utilisant Twitter.
    Dans un cas, il s’agit d’applications destinées à une plateforme, dans l’autre, il s’agit d’applications qui utilisent une API.
    Et dans le paquet, il doit y avoir une majorité de déclaration sans réelle utilisation

  14. Pingback: UnitBlogger» Twitter lance un nouveau portail pour les développeurs

  15. Thomas

    Un million d’applications… Combien de réellement utilisées, actives ?
    Combien de tests, d’applications sans intérêt ?
    Et puis les applications twitter se retrouvent vite limitée par le principe même de Twitter donc combien sont réellement originales au final ? :s

  16. @Eric : des points communs… même pas. On peut pas douter que l’iPhone est plus « populaire » que twitter, bien qu’on tente de comparer l’incomparable.
    Twitter propose une API web, rien de plus. Si demain j’essaie de faire un truc tout bête avec cette API, alors le marketing la comptera en « application ». Pour l’iPhone, on parle de développer une application en Objective C, de la proposer à Apple qui la validera ou non. On parle de développement logiciel pour une plate forme spécifique, et en plus on a des droits d’entrées.
    Combien d’applications dans le monde utilisent une des API de Google ? Je pense qu’on doit être très très loin devant ces chiffres.

  17. Pingback: IGNITE #12, c’est le … 12 octobre 2011, à Paris | France MIREMONT