’2048′ n’est qu’un clone du jeu ‘Threes!’, ses développeurs déplorent d’avoir été noyés dans la masse de copies

2048 est le jeu qui fait le buzz en ce moment. Simple, rapide et efficace, il n’est pourtant que le clone d’un jeu nommé Threes. Les développeurs de ce dernier ont passé 14 mois à le développer et sont aujourd’hui amers d’avoir été tant recopiés.

Threes 2048 nest quun clone du jeu Threes!, ses développeurs déplorent davoir été noyés dans la masse de copies

Vous n’êtes probablement pas passés à côté du phénomène 2048, un jeu dont nous avons même parlé dans le rubrique ‘Jeu Web de la semaine’. Tous les médias se sont amusés à en parler, le qualifiant de « jeu qui va ruiner votre productivité« , sans parler des nombreux articles consacrés aux mille et une adaptions et copies. Cependant, ce que vous ne savez peut-être pas, c’est que 2048 est lui-même une copie, une imitation simplifiée d’un jeu qui existe déjà : « Threes!« .

14 mois de développement

Les développeurs de Threes!, accusés d’être eux-mêmes des copycat de 2048, ont décidé de réagir et d’exprimer leur sentiment sur l’affaire. Il faut savoir que Threes! est un jeu dont la phase de développement a duré 14 mois. Les deux développeurs en charge du projet, Asher Vollmer et Greg Wohlwend, ont créé un jeu original qui a rapidement été simplifié et repris par un autre ludiciel nommé 1024. Puis, 2048 est né, accompagné du buzz qu’on lui connait. Alors que les stores sont assaillis par clones de Threes! – ou de 2048 si on veut jouer l’avocat du diable – et que de nombreuses versions en ligne sont disponibles, Vollmer et Wohlwend ont publié toute leur communication durant le développement de Trees! afin que l’on se rende compte du travail effectué.

Des copies apparues seulement 21 jours après la sortie de Threes

En affichant ces e-mails échangés durant 14 mois, les deux développeurs veulent montrer au public que leur Threes! n’est pas, comme 2048, un ludiciel développé en deux semaines. Ils ne critiquent pas spécialement les différents copycats, mais déplorent la manière donc Threes! a été rapidement noyé dans la masse. « Nous croyons que l’imitation est la plus belle forme de flatterie, mais, idéalement, l’imitation apparait lorsque nous avons eu le temps de descendre lentement du sommet, pas lorsque nous y plantons le drapeau.« . En cela, les deux hommes déplorent l’apparition de 1024 21 jours seulement après la sortie de Threes et de 2048 une dizaine de jours plus tard. « Nous voulions que les joueurs puissent jouer à Threes! pendant des mois, si ce n’est des années. Nous avons tous les deux réussis à terminer 2048 dès nos premières tentatives.« .Les deux hommes sont amers de cette expérience, leur jeu semblait plein d’avenir et il s’est fait voler la vedette par une petite adaptation simplifiée. « C’est un mélange de sentiments, nous sommes toujours très fiers de notre Threes. Mais cette expérience fait que je ne referai une belle petite chose de ce type. » a twitté Greg Wohlwend.Pour lire les communications des deux développeurs, rendez-vous ici.(source)

12 commentaires

  1. michelmichel on

    en même temps, lorsqu’on lit le base de la page officielle 2048, on peut lire : Created by Gabriele Cirulli. Based on 1024 by Veewo Studio and conceptually similar to Threes by Asher Vollmer.

    Donc question de ça, 2048 a été honnête sur le coup.

  2. Non et puis, celui qui fait une chaise ne doit pas de l’argent à tous ceux qui avant lui on fait une chaise ! Hein ? Non, ça marche pas ici. Non. Ok.

    Non et puis si 2048 a eu une succès plus fulgurant c’est qu’ils ont eu droit à un meilleur buzz. Sûrement.

  3. @Toto, je pense qu’il faut jouer à celui qui te plait le plus. Te dire de jouer à Threes, qui est l’original serait, à mon sens, assez hypocrite. Tu va pas te forcer à un jeu que tu trouve moins bien foutu qu’un autre sous prétexte qu’il était le premier.

  4. Ce n’est pas du tout une copie, je joue à threes et 2048, les deux jeux sont totalement différents, le principe de bouger des chiffres est le même mais au final le jeu est très différent tant au niveau stratégie que but final.

  5. Conportement enfantin, c’est mon jouet, c’est moi qui l’ai inventé, na! je voulais devenir riche avec juste une idée… au secours, j’en appelle à la propriété intellectuelle! Ces gens devraient lire Laborit (éloge de la fuite) pour comprendre le conditionnement de leur système nerveux par la propriété et la possession.

    Et qu’en disent les « inventeurs » de Spritz, qui est déjà copié à toutes les sauces ? http://www.lecassenoix.com/que.....tz-laptop#

  6. Les dévelopeurs de Threes sont mauvais joueurs: d’une part Cirulli a bien mis sur son site qu’il s’est inspiré du jeu, et d’autre part il ne monétise pas son jeu, il a juste mis une adresse bitcoin pour ceux qui veulent donner. Par contre il a su rendre son jeu populaire, ce que n’ont pas réussi les créateurs de threes.
    Donc mauvais procès, juste jalousie minable.

  7. J’ai un peu du mal à comprendre qu’un jeu qui ait demandé 14 mois de développement ai pu être copié en 21 jours…

  8. @Axel: le principe « d’invention » requiert souvent plusieurs essais croquis et tentatives. C’est ce qu’on appelle de la R&D. une fois la théorie compris cela ne demande moins de temps.
    Simple exemple :démontrer Pythagore ou la théorie des « gaz parfait » ne prend que quelques minutes, pourtant il a fallu plusieurs mois/années pour les identifier.

    @Partage: pensez aussi à la frustration du travail et temps passé dessus et à mettre à la poubelle car déjà copié et/ou amélioré. personne ne travaille pour rien(même vous) …..au final le consommateur est vraiment l’archétype du  » pire des patrons capitalistes » (tous plus vite et pour moins chère, le développeur n’étant qu’une ressource interchangeable et jetable) en ayant en plus l’hypocrisie de se cacher derrière des pseudos principes de libertés….

  9. J’hallucine en lisant les commentaires…
    Oui bien sûr, des gens bossent pendant 14 mois sur un design, un type de jeu, une ergonomie, une idée, se la font copiée et après doivent se taire ? Non mais oh ! @Quenelle2048 : pourquoi mauvais joueurs ? Threes a été de suite très populaire, il n’y a qu’à regarder les notes des reviews un peu partout, salué comme un des meilleurs jeux récents. Sinon, Cirulli ne monétise pas son jeu mais fait perdre une récompense méritée aux vrais développeurs du concept. C’est grave hypocrite ce qu’il fait lui. Il se fait un nom sur le travail des autres, point. Rien que ça ça me débecte…
    @Partage : donc tu bosses dur sur un truc, on te le pique en 5 minutes et après tu te tais ? J’aimerais bien voir ça si ça t’arrivait… Un hypocrite de plus qui veut pas payer le prix de 2 cafés pour un jeu…

  10. @Axel : C’est simple de copier une fois qu’on a le jeu final en face de soi. Par contre, pour aboutir à quelque chose d’original et d’ergonomique agréable à jouer, faut du boulot. Non, ce qui est surprenant, c’est que le concept ait mis autant de temps que 21 jours à être copié par tous les rapaces de pseudo-développeurs…

Lire les articles précédents :
Acheter de la pub sur Facebook : ma petite expérience (suite et fin)

Dernier volet de mon retour d'expérience sur mes différents tests avec Facebook. Cette fois je n'ai pas acheté des fans...

Fermer