30 applications de fitness testées scientifiquement : voici les meilleures

Quelles sont vraiment les meilleures applications de fitness ? Des experts scientifiques répondent.

hulk

Si vous faites un peu attention à votre silhouette ou à votre musculature, ce qui généralement va assez bien ensemble, vous avez peut-être remarqué cette nouvelle tendance en vogue dans les App Stores : les applications qui vous promettent de littéralement transformer votre anatomie en 7 minutes chrono quotidiennes.

Ces applications de « 7 minutes workout » se multiplient car le filon semble être bon : faire de l’exercice cardio et musculaire sans être obligé d’aller à la salle de sport, sans qu’il soit nécessaire de s’équiper avec diverses machines de torture, de façon quotidienne, en utilisant seulement le poids de son corps. Autre avantage : pas besoin de beaucoup de temps, moins de 10 minutes suffisent. Le secret ? Un enchainement d’exercices très intense, avec des répétitions généralement de 30 secondes entrecoupées de très courtes pauses de récupération de 10 secondes. 30 secondes ça parait court, mais vu l’intensité des exercices c’est souvent très efficace : essayez, là tout de suite, sans entrainement et à froid, de faire des pompes rapidement sans vous arrêter pendant 30 secondes, de vous arrêter 10 secondes, et de reprendre. Vous voyez le truc ?

Bon bien sûr, dans tout ce fatras d’applications qui vous font miroiter la perspective d’avoir le corps de Hulk ou de Lara Croft « en quelques semaines », il y a à boire et à manger, si je puis m’exprimer ainsi. Certaines me paraissent excellentes, comme Freeletics (un enfer à suivre) ou encore 7 Minutes, plus soft mais toutefois très exigeante aussi. Mais quid des autres ?

Un comité scientifique de l’Université de Floride a passé au crible 30 applications populaires de fitness pour l’iPhone dans le détail en analysant ce qu’elles proposent, et a comparé les résultats de cette étude avec le guide officiel du collège américain de sports et médecine pour l’activité physique (American College of Sports Medicine guidelines for physical activity).

Afin de mener cette enquête, plusieurs critères ont été retenus, comme l’échauffement, le « refroidissement » (je n’ai pas trouvé de terme en français pour « cool-down »), les étirements et on assigné une note pour trois catégories distinctes : exercices d’aérobie, force et endurance, et souplesse.

Des risques de blessures par manque de préparation

Résultat : plus de la moitié des applications ont satisfait aux critères en matière d’aérobie, 9 apps sur 10 en ce qui concerne la force et l’endurance, mais les deux tiers ont échoué sur le critère de la souplesse.

Au final, une seule application obtient la moyenne sur la totalité des trois critères : Sworkit Lite Personal Workout Trainer

Selon François Modave, responsable de l’étude, « Le problème avec ces applications est qu’elles peuvent exposer les utilisateurs à des risques de blessures car elles ne les préparent pas suffisamment aux exercices, ni aux bonnes techniques et posent des problèmes de sureté ». Il espère que cette étude conduira les éditeurs d’applications de fitness à mieux concevoir ces dernières.

Voici le classement des 30 applications testées, la meilleure note possible étant 14. Tableau réalisé par le Washington Post, consultable ici.

fitness apps

(source)


Nos dernières vidéos

5 commentaires

  1. Merci pour les infos 🙂
    pour le cool-down, on entend souvent le terme « retour au calme » en course à pied

  2. Merci pour l’article Eric! Les résultats de cette étude sont motivants pour notre équipe et nous poussent à continuer dans cette direction. Nous améliorons notre Application au jour le jour, avec l’aide de professionnels de la santé, et nos prochaines mises à jours devraient conforter notre position sur les critères mentionnés dans l’étude!

  3. Pingback: Santé | Pearltrees

Envoyer à un ami

Lire les articles précédents :
Nouveau sur Presse-citron : ajouter un article en favori

Vous pouvez désormais ajouter un article à une liste de favoris pour pouvoir le lire plus tard.

Fermer