Une étude réalisée par le site américain GigaOm montre que plus de 40% des développeurs d’applications mobiles gagnent plus de 10.000 euros par an. Décryptage.

Article rédigé par Serge Roukine, co-fondateur de la conférence AppDays destinée aux créateurs d’applications mobiles. Il est également co-fondateur de Codeur.com et Graphiste.com.

Une étude réalisée par le site américain GigaOm montre que plus de 40% des développeurs d’apps mobiles gagnent plus de 10.000 euros par an (15.000 $ pour être exact).

Cette étude montre également que 67% de ces développeurs travaillent seuls ou entourés d’une ou deux personnes maximum et, pour plus de la moitié, se concentrent sur un ou deux projets seulement.

Tablette ou smartphone ?

La forte progression des vente de tablettes tactiles incite les développeurs à s’orienter vers ce marché, mais ils ne sont que 70% à créer des applications pour ces terminaux contre 95% sur les smartphones (et 11% sur les téléviseurs type Google TV ou Apple TV).

apps mobiles 40% des développeurs d’apps mobiles gagnent plus de 10.000 euros par an

iOS toujours au top, mais Android et WP8 ne sont pas en reste

En matière d’OS, l’étude montre des tendances intéressantes. Tout d’abord iOS reste la plateforme la plus populaire auprès des développeurs, néanmoins Android reprend du terrain. Lorsqu’on leur demande de se projeter dans le futur, ils sont presque deux fois plus nombreux à indiquer qu’ils prévoient de se mettre à développer sur la plateforme de Google.

Concernant Windows 8, le potentiel est important. Ils sont 30% des développeurs interrogés à indiquer qu’ils comptent créer une application Windows 8 dans l’année qui vient. Même si ce chiffre est faible en comparaison d’iOS et d’Android, il est très important en comparaison des autres plateformes (BlackBerry OS, Samsung Bada, Symbian etc.).

Des applications utilitaires avant tout

Que ce soit sur tablette ou sur smartphone, ce sont les utilitaires qui ont, d’assez loin, le plus la faveur des développeurs. Viennent ensuite les jeux puis les applications professionnelle ou de finance.

Monétisation des apps

D’après cette étude, plus de 60% des développeurs gagnent encore moins de 500$ par mois en publicité. Mais 30% de ceux qui affichent de la publicité dans leurs apps gagnent tout de même plus 1000$ par mois.

AdMob, la régie de Google reste la plus populaire (plus de 70% des sondés l’utilisent) mais iAd, la régie d’Apple la suit de loin avec tout de même plus de 40% d’utilisateurs parmi les développeurs interrogés.

Sur smartphone, 60% des développeurs déclarent travailler sur des applications payantes. et 60% d’entre elles ont un prix entre 0,99$ et 1,99$. Pour ceux qui se concentrent sur les apps payantes, le revenus moyen ne dépasse pas les 500$ pour près de 60% des développeurs.

L’étude reste malheureusement très discrète sur les commandes «in-app» qui reste pourtant un moyen très populaire (notamment au sein des jeux) de monétiser ses apps.

(source – PDF)