5 % des internautes auraient eu recours au blocage des publicités

Des données inquiétantes ?

Macbook ordinateur travail bureau pixabay

Nous savions dĂ©jĂ  que les logiciels dits « Ad-blocker » sont assez populaires chez les internautes. Mais selon les donnĂ©es collectĂ©es par PageFair et Adobe, l’usage de ces logiciels anti-pubs a derniĂšrement grimpĂ© de 70 % (entre juin 2013 et juin 2014).

Ainsi, au dĂ©but du deuxiĂšme semestre 2014, on comptait 144 millions de personnes, soit 5 % des internautes, qui utilisaient un Ad-blocker. Et si l’on tient compte de la tendance, on peut facilement imaginer le nombre actuel des utilisateurs de ces logiciels.

Mais si le web Ă©tait sans publicitĂ©s, de quoi aurait-il l’air ? Il y a quelques mois, la sociĂ©tĂ© britannique Ebuzzing a voulu estimer le prix que devrait payer un internaute si tous les services consommĂ©s sur le web Ă©taient payants.

A l’issue de cette Ă©tude, ils ont dĂ©couvert que dans un monde oĂč le web serait sans publicitĂ©s, un internaute britannique devrait payer prĂšs 175 euros par an.

Les géants du web passent à la caisse

Etant donné les chiffres indiqués par PageFair, on comprend mieux pourquoi certains géants du web préfÚrent négocier avec les éditeurs de ces logiciels anti-publicités (principalement Adblock Plus).

D’aprĂšs un rĂ©cent article du Financial Times, les gĂ©ants amĂ©ricains comme Google, Amazon et Microsoft payeraient la sociĂ©tĂ© qui opĂšre Adblock Plus pour que celle-ci laisse passer leurs publicitĂ©s.

Ainsi, l’entreprise toucherait 30 % des revenus publicitaires  supplĂ©mentaires qui rĂ©sultent des impressions qui n’ont pas Ă©tĂ© bloquĂ©es.

(Source)


24 commentaires

  1. Heu… Vous avez lu votre papier ? Vous dites vraiment n’importe quoi !
    Le pauvre Internaute britanique devrait payer 175 euros s’il n’y avait pas de pub ? Et bien nous, nous payons plus de 240 euros par an pour en plus nous taper ces saloperies de pub intrusive et/ou envahissantes.
    Depuis quand prends-on une Ă©tude d’un Ă©diteur au sĂ©rieux ? Pas par vous apparement et c’est bien lĂ  le problĂšme.
    En effet, contrairement Ă  ce que vous laissez entendre, Internet peut parfaitement se passer de la pub. C’est un outil collaboratif. Maintenant, des gens, commee vous par exemple, espĂšrent faire du fric avec, mais ce n’est pas le but de ce rĂ©seau et vous vous plantez. Acheter du vent ne rapporte pas longtemps. Acheter de la qualitĂ©, du sĂ©rieux, du concret, du vrai service, Internet ou pas, ça fonctionne et fonctionnera encore longtemps. En Ă©crivant ce papier vous me faites penser Ă  tous ces naifs qui ont et continue de spĂ©cule sur la « bulle Internet ». Une fois n’a pas suffit, les leçons n’ont pas Ă©tĂ© tirĂ©es, des gens comme vous et ceux qui ont prĂ©tendument fait cette Ă©tude pensent encore qu’Internet n’existe que pour faire du fric. Dommage pour eux, dommage pour vous.

  2. La mauvaise intĂ©gration et le surplus de publicitĂ©s dans les sites se payent toujours, ce qui est dommage c’est que cela risque de tuer les plus petits. Trop de trop tue la pub, mais sur le web on a l’avantage de pouvoir la bloquer.

  3. Bah c’est sĂ»r, vous nous avez violer les yeux et les oreilles depuis des annĂ©es avec vos pubs intrusives qu’on Ă©tait obligĂ© de se protĂ©ger. Il ne reste plus qu’Ă  trouver un moyen sur mobile, car votre site est illisible sur mobile Ă  cause d’une pub qui vient se foutre en plein Ă©cran et impossible de la fermer, alors juste pour ça bravo, vous et les sites blindĂ© de pub vous DEVRIEZ vous sentir responsable de la progression d’AdBlock.
    Sinon, le fait de mĂ©diatiser autant qu’Adblock se fait payer pour laisser passer des pub (qui sont, elles, propres) est une technique de manipulation trĂšs connue consistant Ă  faire dĂ©tester un choix pour faire aimer 2X son origine (donc dĂ©tester adblock pour finir par aimer la pub)… Ça marchera qu’avec les gens limitĂ©s… Press-citron c’Ă©tait bien il y Ă  quelques annĂ©es, mais bon… Les choses changent, certaines Ă©voluent, certains coulent… Vous ĂȘtes pas dans l’Ă©volution quand on voit votre contenu. C’est dommage!

  4. Pingback: 5 % des internautes utilisaient un Ad-blocker |...

  5. Pour les petits débits comme chez mes parents (<512k en ADSL), utiliser adBlock est plus que nécessaire, c'est une quasi obligation pour surfer dans des conditions minimales.
    De plus certains sites se permettent de balancer du son automatiquement, sans mĂȘme avoir Ă  survoler la zone du mĂ©dia. C'est inadmissible.
    Qui surfe sur le net sans faire autre chose en mĂȘme temps ? C'est trĂšs dĂ©sagrĂ©able de subir une pub quand on a le casque sur les oreilles, la tĂ©lĂ© allumĂ©e etc.

  6. Trop d’abus, et ce site a participĂ© un temps avec des publicitĂ©s intrusives…
    Les encarts publicitaires ne sont pas un problĂšme en soi, le problĂšme vient :
    – des annonceur proposant des publicitĂ©s trompeuses genre « 999 visiteur », « mise Ă  jour adobe » ou « faux bouton download »… (Il y a des rĂ©gies spĂ©cialistes du genre ^^)
    – des editeurs avec les formats pop-up, pop-in, site-under mais aussi roll-over, vidĂ©o avec le son actif par dĂ©faut, prĂ©-roll/post-roll, footer expand et compagnie. (Ce n’est pas l’imagination qui manque)
    – des utilisateurs qui ne sont pas informĂ©s sur le moyen de reconnaitre les encarts publicitaire et se sentent escroquĂ©s ou trompĂ©s.

    L’on peut avoir un trĂšs bon taux de clic (et eCPM) avec une publicitĂ© simple sur un espace adaptĂ©. L’appat du gain rapide sans rien faire tue le concept…

    Le succĂšs d’AdBlock obligera petit Ă  petit les sites Ă  avoir un modĂšle Ă©conomique propre. Par exemple ici, l’on Ă©crit des articles de plus en plus survolĂ©s pour augmenter leur quantitĂ©, mais la qualitĂ© en souffre (des fautes d’orthographes systĂ©matiques, des sujets en double, des articles interminable pour ajouter une info mineure Ă  un article prĂ©cĂ©dent, des articles sans infos comme ici…) depuis trop longtemps dĂ©jĂ . Je ne lis qu’un article sur 20 alors que j’en lisait 1/3 il y a 3 ans…

  7. 175€ /an pour avoir un internet sans pub ?
    Je signe oĂč?

    L’intĂ©gration des pubs est catastrophique sur bien des sites.
    Mais maintenant il faudrait un SEO blocker avec tous ces pop-ups « Vous partez dĂ©jĂ  ? »…

  8. Pingback: 5 % des internautes utilisaient un Ad-blocker |...

  9. En plus, j’aime pas le titre de cet article : on a l’impression de parler d’une activitĂ© honteuse du style, « 5% des lycĂ©ens auraient eu recours au canabis pour passer leurs examens » ou bien « 5% des internautes auraient des activitĂ©s illĂ©gales sur le net ».
    Non non, ce n’est pas illĂ©gal de bloquer des pubs. C’est juste bon pour la santĂ© de l’internaute mais aussi de son dĂ©bit Internet. Faut pas nous culpabiliser.
    AprĂšs, une publicitĂ© non intrusive et intelligente, c’est autre chose.

  10. Pingback: 5% des internautes utiliseraient un Ad-blocker | Le Blog de MĂ©diane

  11. Bonjour,

    personnellement, je suis Ă©diteur de sites web et Ă  mes dĂ©buts je blindais toutes les pages de pub (pop-up, site under, footer,footer expand, slider, vidĂ©os, etc…) et au final aujourd’hui je n’ai gardĂ© principalement qu’adsense sur tous mes sites. Pourquoi? DĂ©jĂ  parce que mes sites ressemblaient Ă  des sapins de NoĂ«l et que pour une telle agression oculaire ça ne rapporterait presque rien. Si vous ĂȘtes un site moyen, toutes ces rĂ©gies ne vous rapporteront rien et ce sont plutĂŽt elles qui se feront de l’argent facile sur votre dos. Ces rĂ©gies ne fonctionnent que pour les gros sites ayant de gros volumes d’impression et qui s’en foutent d’avoir 50 centimes de CPM parce qu’ils gĂ©nĂšrent 1 000 000 de pages vues par mois, ce qui fait tout de mĂȘme 500 euros! Si vous multiplier par 4 ou 5 rĂ©gies, vous pouvez arriver facilement Ă  2000 euros par mois. Alors que pour un site moyen avec 50 000 pages vues par mois et le mĂȘme CPM, vous arriverez Ă  25 euros! Tout ça pour dire que ce sont les gros sites qui sont responsables de tout ces systĂšmes de pubs intrusives et qui font croire aux gens qu’internet est un immense panneau publicitaire ambulant. Alors que si la majoritĂ© des internautes se rendaient un peu plus sur des sites « moyens » en taille, ils seraient beaucoup moins emmerdĂ© par les pubs intrusives et dĂ©couvraient sĂ»rement des sites au contenu plus intĂ©ressant. Et au final, moi aussi je suis contraint d’utiliser Adblock sur les gros sites, sinon c’est vrai que c’est illisible. Mais pour les sites respectueux de l’internaute, je le dĂ©sactive et il m’arrive mĂȘme de temps en temps de cliquer sur les publicitĂ©s quand celles-ci m’intĂ©ressent.

  12. Je me suis toujours refusĂ© Ă  intĂ©grer de la pub sur mon site mĂȘme depuis son changement de plateforme et l’hĂ©bergement que je dois payer dĂ©sormais. Je considĂšre qu’on en voit assez par ailleurs…

  13. Eric

    Tous les rageux qui rĂąlent sur la pub, vous nous faites cadeau de votre salaire, histoire de voir ce que ça fait de bosser gratuitement puisque vous semblez fonder votre existence sur de grands principes (que vous n’appliquez qu’aux autres bien sĂ»r) ?
    Tenez (re)lisez ça, tout y est, ça date de deux ans mais je ne change pas une virgule car c’est encore parfaitement f’actualitĂ© http://www.presse-citron.net/f.....evelateur/

    Quant Ă  ce commentaire, merci pour ce grand moment de rire : « En effet, contrairement Ă  ce que vous laissez entendre, Internet peut parfaitement se passer de la pub. C’est un outil collaboratif. Maintenant, des gens, commee vous par exemple, espĂšrent faire du fric avec, mais ce n’est pas le but de ce rĂ©seau »

  14. Eric

    Cela dit vous allez ĂȘtre contents, la pub classique et « intrusive » disparait intĂ©gralement de Presse-citron Ă  partir de demain… Nous y reviendrons.

  15. Les commentaires de cet article sont assez drĂŽle je trouve. L’imaginaire collectif sur le monde de la publicitĂ© en ligne est incroyable. Cependant c’est effectivement l’absence de pub sur presse-citron qui retient mon intention. J’attends d’en savoir plus.

  16. @Eric : personne ne pourra nier qu’il y a eu Ă©normĂ©ment d’abus de la part de certains sites, surtout il y a qqes annĂ©es. C’Ă©tait une rĂ©elle agression visuelle, un niveau d’intrusion inimaginable dans la rue ou dans le mĂ©tro par analogie, et certaines pubs Ă©taient mesquines car trompeuses sur ce que l’on allait avoir en cliquant, etc … De plus il y a qqes annĂ©es (et meme encore maintenant) on payait assez cher nos forfaits mobiles pour 500 malheureux mĂ©gas et quand t’en as 10% qui Ă©taient bouffĂ©s par la pub ca n’aidait pas Ă  les aimer.
    Je trouve donc tout a fait logique que les gens en aient eu marre d’etre pris Ă  la fois pour des cons et des vaches Ă  lait.
    AprĂšs, c’est sur que c’est dommage pour les autres qui respectaient leurs visiteurs sans en faire des tonnes. Mais voila, chat Ă©chaudĂ© craint l’eau froide et on ne peut pas reprocher aux gens d’installer des bloqueurs de pub. C’est clair que ca pose un problĂšme de survie pour certains sites « respectueux », mais pour dĂ©bloquer la situation c’est plus aux sites de prendre conscience du pb et de jouer le jeu qu’Ă  je ne sais quelle autoritĂ© ou sociĂ©tĂ© qui voudrait interdire adBlock.

    Une derniere chose : a part pour les « pure players », tous les sites qui vendent des choses (en ligne ou en boutique) pourraient tres bien se passer des pubs sur internet, le budget irait alors ailleurs, de toute façon c’est toujours le consommateur qui paie la pub au final dans le prix du produit, alors que la pub soit sur internet ou ailleurs ca ne change pas grand chose …

  17. DĂ©jĂ , quand on crĂ©e un site c’est en principe pour proposer du contenu, pas pour gagner de l’argent. Je veux dire par lĂ  que la question que se pose un crĂ©ateur de site ce n’est pas « qu’est-ce que je vais bien pouvoir inventer comme site pour me servir de support publicitaire ? ».
    Je parle bien sĂ»r des petits et moyens sites, l’immense majoritĂ©, qui n’ont en fait aucun rĂ©el intĂ©rĂȘt Ă  inclure de la pub. Mais beaucoup de ces sites sont faits via des frameworks/hebergement-inclus gratuits qui se chargent de la pub pour eux !
    AprĂšs, les sites faits avec la dĂ©marche inverse (en gros « n’importe quoi pour faire de l’argent ») peuvent bien fermer, ils n’apportent jamais grand chose Ă  la communautĂ©…

    Mais je ne suis pas pour autant un ayatollah anti-pub !
    Le problĂšme avec la pub invasive, c’est qu’elle est insupportable pour la navigation : pages qui n’en finissent pas de se charger et qui « sautillent au grĂ© du chargement », popups publicitaires bloquants jusqu’Ă  ce qu’ils daignent nous afficher un bouton de fermeture, pages « sapins de noĂ«l », son automatique…etc.
    Perso, quand je tombe sur ce genre de site, je ferme la page illico !

    Alors oui, je pense que plus les internautes utiliseront des bloqueurs de pub, plus les publicitaires seront contraints Ă  revenir Ă  des pratiques plus sobres et respectueuses…. C’est une forme de boycott qui peut ĂȘtre trĂšs efficace….

    • Eric

      @dsouv : « DĂ©jĂ , quand on crĂ©e un site c’est en principe pour proposer du contenu, pas pour gagner de l’argent. » C’est votre point de vue, mais l’avantage du Web c’est justement que c’est grand et ouvert et qu’il y a donc de la place pour tout le monde, ceux qui sont lĂ  juste pour partager du contenu et des connaissances, et ceux qui veulent en tirer un revenu. Donc Ă©vitons les grands principes du genre « le web c’est ceci » ou « le web ça sert Ă  ça » blabla parce-que ça n’a pas beaucoup de sens.
      Quant aux bloqueurs de pub, on fait avec, personnellement je peux comprendre qu’on les utilise mĂȘme si ça ne m’arrange pas du point de vue Ă©diteur, mais je ne ferai rien pour en empĂȘcher l’usage. Cependant n’ayez crainte, certains travaillent sur des projets assez efficaces de scripts qui vont totalement neutraliser ces bloqueurs (ça existe dĂ©jĂ  d’ailleurs). Et oui, quand de plus en plus d’Ă©diteurs utiliseront des bloqueurs de bloqueurs de pub, c’est une forme de boycott qui peut ĂȘtre efficace 🙂

  18. C’est bien beau , les bloqueurs de bloqueurs de pub, mais c’est oublier bien vite une rĂ©alitĂ© : le « client » (puisque sur ces sites lĂ , c’est plus ce terme lĂ  qui convient qu’un autre) est roi.
    S’il voit que le site neutralise son bloqueur de pub et lui impose encore une fois la pub dont il ne voulait pas … il ira tout simplement voir ailleurs et n’ira plus sur le site, trop dĂ©goutĂ© qu’il sera. Et cet ultime boycott lĂ , les Ă©diteurs n’y pourront rien, ils ne pourront jamais forcer qqun Ă  revenir sur leur site 😉 Et lĂ , Ă  vouloir jouer au plus malin, ce sera 100% perdu pour eux.
    Faut pas rĂȘver, les sites suffisamment intĂ©ressants/indispensables pour que les visiteurs reviennent mĂȘme si on leur impose la pub ne sont pas lĂ©gion, ca doit representer 0,001% …

  19. @Eric : Monter un site d’actualitĂ©s et mettre de la pub dessus n’est pas un business viable. Si tu veux vraiment te remplir les poches, suffit de dĂ©velopper une solution permettant de bloquer les pubs de tous les sites du web, d’attendre qu’elle soit utilisĂ©e par des millions d’utilisateurs et… rançonner ensuite les rĂ©gies pub et les Ă©diteurs en leur demandant un pourcentage de leurs gains en Ă©change d’un ajout Ă  la liste blanche.

    LĂ , tu fais de l’argent facile sans avoir besoin de te lever tĂŽt le matin.

  20. Eric

    Et dans tout ça, pas un commentaire pour remarquer qu’il n’y a plus de pub sur Presse-citron depuis hier soir 🙂
    C’est assez rĂ©vĂ©lateur de l’Ă©tat d’esprit de certains commentaires quand mĂȘme, Ă  croire qu’elle n’Ă©tait pas si intrusive et que certains ont des principes Ă  gĂ©omĂ©trie variable…

  21. @Eric : mauvaise analyse. Pas de commentaire… Tout simplement parcequ on bloque la pub depuis longtemps et donc on a vu aucune diffĂ©rence.
    Et c est tout le problĂšme des sites comme le tien qui font un effort, sauf Ă  mettre un message en gros sur la homepage les internautes ne seront pas au courant

  22. Eric

    @LOKO : mouais, pas convaincu par cette explication, je crois aussi que ceux qui gueulent contre la pub sont une minoritĂ© bruyante qui a des positions de principe sans grands fondements autre que gueuler pour gueuler. Je suis le premier Ă  pester contre la publicitĂ© abusive et trop intrusive, mais je pense que ce n’Ă©tait pas la cas sur Presse-citron. Bref, dĂ©bat sans fin, sauf chez nous puisque justement la pub traditionnelle c’est fini 🙂

Send this to friend

Lire les articles précédents :
XIAOMI CREATIVE COMMONS
Non, Xiaomi ne fera pas encore ses débuts aux Etats-Unis

Xiaomi tiendra une conférence de presse aux USA, mais ce ne sera pas pour lancer ses produits sur le marché...

Fermer