5 résolutions pour ne rien accomplir en 2015

Procrastiner n’est pas donné à tout le monde, cela demande du travail. Voici les 5 résolutions à prendre si vous ne voulez rien accomplir en 2015.

Est-ce que vous aviez prévu de prendre de bonnes résolutions pour 2015 ? La bonne blague. Si vous êtes chanceux, ces résolutions tiendront aussi longtemps que les kilos en trop pris à réveillonner : jusqu’à l’été.

Démarquez-vous de la masse : prenez immédiatement de mauvaises résolutions pour saborder votre productivité dès le mois de Janvier.
Si vous suivez ces 5 conseils, vous voilà assuré de « réussir ».

1. Croire que vous utilisez l’email comme votre équipe

L’utilisation de l’email dans le cadre d’une correspondance entre deux personnes (sa raison première d’exister) est une utilisation normée, qui répond à une série de règles et impératifs. Il faut commencer par une formule de politesse (type « bonjour »), terminer par une autre banalité polie et écrire son nom (souvent sous la forme d’une signature contenant toutes les informations de contacts).
Mais utiliser l’email comme solution de productivité, c’est comme décider de manger de la soupe avec une fourchette… ce n’est pas prévu pour, vous en perdez la moitié, vous n’arrivez à rien.
Prenons un exemple concret, je suis un dingue de l’Inbox Zero. Un mail ne reste jamais très longtemps dans ma boîte puisqu’un mail non-traité va vite devenir une source de mini-stress : il faut que je le fasse disparaître. Quand je reçois donc une information qui nécessite l’intervention d’Eric, je vais lui faire un mail pour lui demander d’agir. Ethnocentré en quelque sorte, agissant comme si tout le monde était comme moi, j’archive le mail reçu, persuadé qu’Eric va prendre le relais et traiter le mail (pour le faire également disparaître de sa boîte).
Sauf que si ma boîte mail va contenir une moyenne de 0 à 5 mails, celle d’Eric va en contenir 20.000. Et s’il n’est pas en mesure d’agir sur ce sujet immédiatement, il y a de grandes chances que l’information se perde comme la soupe glisse entre les fourches de ma fourchette.
Cet élément requérant une action a donc disparu de ma boîte mail (archivé), et va bientôt se perdre dans les tréfonds de celle d’Eric… parce que j’ai pensé qu’il utilisait le mail comme moi.
La boîte mail est donc la moins productive des to-do list partagées (sauf si vous vous êtes mis d’accord par avance avec une charte de 15 pages). Dans le cadre de nos 5 résolutions pour ne rien accomplir, il faudra impérativement choisir cette solution. Le mieux : tenir la liste des contrats et bonnes opportunités que vous avez manqué grâce à ce système.

procrastination is like masturbation

2. Utiliser Excel : la to-do list que vous ne voulez pas voir

Tout le monde sait se servir d’Excel (du moins des fonctionnalités basiques) alors pourquoi chercher plus loin un outil pour rassembler une todolist partagée ?
Ce choix de la simplicité va avoir 2 conséquences : à l’ère d’Apple, de la bataille flat design/material design, de la volonté commune d’utiliser de beaux outils, vous introduisez la plus moche todolist de l’histoire de l’humanité.
Cette succession de lignes et de colonnes est la dernière chose que vous aurez envie de voir le matin lorsque vous essayerez de trouver la motivation pour accomplir de grandes choses. Ouvrir un Excel a globalement la même efficacité qu’écouter une berceuse pour vous réveiller le matin.
Autre conséquence de l’Excel, à une ère du travailleur nomade qui en fait presque autant en mobilité qu’à son bureau, vous vous retrouvez avec un outil possédant une utilisation catastrophique en mobilité.
En effet, si consulter un Excel depuis son iPhone est une tannée que vous évitez au maximum… imaginez l’aspect contre-productif de la chose si vous utilisez Excel comme outil principal de productivité.
Je vous conseille donc de migrer immédiatement l’ensemble de vos tâches sur un Excel. Evitez l’utilisation de la couleur qui pourrait le rendre attrayant… ou adoptez un code couleur possédant 15 nuances pour le rendre absolument indéchiffrable.

procrastination

3. Utiliser Inbox ou Mailbox, c’est balancer toute la poussière sous le tapis

Vous m’avez trouvé dur avec l’email dans le premier point, considérant qu’il y a de nombreuses évolutions qui ont été apportées dans les derniers mois.
Vous êtes ainsi trendy et avez décidé d’utiliser Inbox ou Mailbox pour traiter vos mails ? C’est une bonne nouvelle pour notre noble entreprise de sabordage systématique de votre productivité.
Quoi de plus procrastinateur-friendly qu’un outil qui permet de renvoyer des masses de mails à plus tard ?
Deux clics, et voilà ce mail reporté à la semaine prochaine. Pour vous, le sentiment de satisfaction est immédiat : « ce mail n’est pas mon problème, ce sera le problème du Valentin du futur ».
Sauf que vous oubliez que ce « moi » du futur, c’est aussi vous. Et quand le mail reviendra du Lundi matin, vous serez tout aussi disposé à le traiter que la dernière fois. Je me suis ainsi retrouvé à reporter un même mail plus de 5 fois. D’abord au lendemain, puis à la semaine prochaine, puis de nouveau au lendemain, avant de le mettre dans la case « Someday » qui signifie qu’il restera indéfiniment hors de ma vue, non-traité.
Cela m’a fait le même effet que le jour où j’ai décidé de passer les poussières en fourrant tout sous le tapis… cela finit forcément par vous exploser entre les pattes.
Cela vous permet de plus de ne rien planifier vous-même sur le long terme à partir d’une réflexion personnelle, mais de choisir l’une des 4 propositions par défaut du service.
Avec ce troisième point, la productivité n’est plus qu’une tête d’épingle à l’horizon. Presque impossible à atteindre.

cacher poussière sous le tapis

4. Utiliser le mail comme outil de productivité oblige chacun à avoir son propre système de productivité à côté

Mais la beauté de l’utilisation de l’email comme outil de productivité, c’est la démultiplication des efforts que cela requiert chez chaque membre de l’équipe. Parce que cela ne peut pas remplacer intégralement votre todolist personnelle (mise à part si vous vous envoyez chaque élément à faire par mail… mais là on marche sur la tête et je ne vais même pas oser vous conseiller cette technique spéciale pour ninja de l’improductivité).
Si vous utilisez massivement l’email en équipe, cela signifie que chacun va devoir reporter lui-même ce qu’il a à faire dans un logiciel de todo, sur un calepin, ou -mieux- dans un Excel monochrome (cf 2).
Ainsi, l’item « Lancer la campagne » sur votre todo sera inutile tant que le DA n’a pas finalisé le visuel devant l’accompagner. Il sera donc devant vos yeux, en attente, sans que vous ne puissiez rien faire. Le DA devra ensuite penser à vous envoyer le fichier au moment de cocher l’élément comme fait dans son calepin, et le réécrire dans celui-ci lorsque vous lui demanderez une modification.
Un gestionnaire de tâches centralisant l’ensemble des éléments à du projet, ainsi que leurs imbrications ou chronologie, avec la possibilité d’être alerté en temps-réel quand la tâche précédente a été réalisée : cela serait définitivement mettre en péril votre choix de ne pas être productif.

5. Le mail : la gestion de l’urgence plutôt que la gestion de projet

Le mail possède un dernier « avantage » qu’il faudra utiliser en votre faveur. Avez-vous remarqué que personne ne va vous envoyer un mail pour vous dire : « il faudra réaliser ceci pour le 15 Mars » ?
Il s’agit plutôt d’un « Où se trouve le document que je voulais hier ? », « est-ce que tu as pensé à préparer les 50 pages de cahier des charges pour le rendez-vous de cette après-midi ? ».
Bref, faire confiance aux mails pour tenir sa to-do list, c’est se mettre à la merci des urgences successives.
Le meilleur moyen de se décourager dès le lundi matin et perdre le reste de productivité qui pouvait vous rester.

Suivez ces 5 résolutions à la lettre et vous devriez réussir à ne rien accomplir en 2015. Absolument rien.
D’ailleurs, finaliser la rédaction de cet article pourrait ressembler à une tâche terminée (et je n’ai vraiment pas envie de commencer l’année sur de bonnes bases), je vais donc tout simplement


pzPlanzone est un outil de gestion de tâches et de projets collaboratifs dans le Cloud qui permet de mieux organiser son travail au quotidien. Qu’ils s’agissent de tâches inhérentes à une activité ou de projets spécifiques, Planzone vise à simplifier le travail en équipe et à améliorer la collaboration en entreprise.


6 commentaires

  1. Crastin Age Pro on

    Autant procrastiner sérieusement !

    6. Utiliser ce super logiciel de liste partagée
    C’est super, vous allez passer une journée (ou plus) à passionnément chercher le logiciel qu’il vous faut « absolument » pour travailler efficacement en équipe, et quand vous aller le présenter à vos collègues, ils s’en foutront royalement et vous présenterons chacun leur propre solution

    7. Utiliser Facebook pour sa todo list par équipe

    Quoi de mieux pour être inefficace que de mélanger sa vie privée et sa vie active ?
    De plus Facebook vous permet de noyer vos messages importants sous des hideux commentaires qui pourraient contenir quelque chose d’important mais que vous ne lirez pas, et n’affiche les publications ni par ordre chronologique, ni par ordre d’importance !

    8. Utiliser Whats’app, Messenger, Viber, Hangout, SMS …

    Vous avez pris 3 jours de congés et vous ouvrez votre Whats’app, mince alors, 1700+ nouveaux messages dans le groupe du projet x, quelques centaines dans celui du taskforce y, sans oublier le groupe ski, le groupe raclette, le groupe de la soirée dans 2 jours, et une dizaine de conversation personnelles en attente
    Multiplication des groupes, messages par milliers à cause du « Enter = envoyer » et pas de fonction recherche, ni de compatibilité avec l’ordi, c’est parfait pour ne rien faire et ne rien suivre

  2. Valentin-Pringuay on

    @CRASTIN AGE PRO Ahah ! Très bons tes ajouts ! 🙂 Je vais m’assurer de les adopter aussi pour que 2015 soit aussi inefficace que 2014

  3. Bonjour, à ce propos justement je travail comme intermédiaire avec une société qui vend des produits en ligne et chaque fois que je réussis à faire un deal je suis obliger de transférer l’émail à mon supérieure et des fois il met du retard à tous checker où bien mes mail tombe parfois dans les spams !
    Quelle serait la meilleur stratégie pour me facilité la tache !
    Merci

  4. @JULIETTE Ce serait de ne rien envoyer du tout. On vient de l’expliquer ! Investissez dans une belle poubelle à mails N+1 pour cette année 2015 !

  5. Pingback: 5 résolutions pour ne rien accomplir en ...

Send this to friend

Lire les articles précédents :
xiaomi-redmi-2
Facebook aurait songé à investir dans Xiaomi

Selon les sources de Reuters, Mark Zuckerberg et le PDG de Xiaomi auraient discuté d’un investissement du numéro un des...

Fermer