6 conseils pour rater son entretien d’embauche

Vous avez un entretien d’embauche pour une offre d’emploi développeur web, et vous avez peur de convenir au poste. Petit guide pour saborder toutes vos chances lors de l’entretien.

Des idées qu’il faudra évidemment appliquer à la lettre :

1. Vous n’avez pas besoin de connaître l’entreprise

Quand on a travaillé pour une boîte, on les a toutes vues. Pourquoi avoir la curiosité de se renseigner sur l’entreprise pour préparer l’entretien ? Vous ne voudriez pas avoir l’air d’être désespérément à la recherche de ce poste au point d’avoir passé 5 minutes à éplucher le site web de la boîte pour récolter des informations (différentes activités, stratégie, chiffre d’affaire, etc.)

Ainsi, la personne qui vous recevra aura l’obligation de partir de zéro pour vous apprendre les informations les plus basiques sur la société.

De même, essayer de comprendre la culture de l’entreprise est absolument superflue. Quelle qu’elle soit, vos nouveaux collègues devront s’adapter à votre façon d’être pour vous intégrer à l’équipe. Si une embauche se faisait sur la base du partage de valeurs communes, cela se saurait.

 2. Mettre de côté la dimension humaine de l’entretien

Dans un entretien, il n’y a que deux éléments : vous et le poste que vous visez. La personne qui vous fera passer l’entretien n’est qu’un intermédiaire entre les deux et son rôle n’a que peu d’importance. Il est donc absolument inutile de se renseigner sur ce collaborateur. Il ne pourra d’ailleurs qu’être ébloui par votre prestance et vous n’aurez aucun besoin de connaître sa fonction exacte pour adapter votre discours et créer un lien personnalisé avec lui. Et si quelqu’un essaye de vous expliquer que vous ne vous adressez pas de la même façon à un responsable relation humaine et au chef d’entreprise, gifflez-le.

3. Vos précédentes expériences n’existent pas

L’ensemble des sites de proverbes et citations seront d’accord avec vous : « il ne faut pas regarder vers le passé, mais se tourner vers l’avenir ». Les questions sur vos anciennes expériences seront donc une perte de temps. Raison pour laquelle vous n’allez pas préparer l’entretien en réfléchissant à la mise en perspective de vos précédents boulots. Vous pensez sincèrement qu’un recruteur pourrait être intéressé par les compétences acquises lors d’un ancien poste ? Pire encore, quel genre de responsable RH irait creuser du côté de vos échecs pour voir si vous avez appris de vos erreurs ? Il est donc inutile de se préparer à mettre en scène vos expériences passées pour montrer à quel point elles représentent une force pour les besoins de ce nouveau poste.

4. Venez comme vous êtes

Si vos 5 ans en tant qu’équipier chez Mcdo vous ont appris quelque chose, c’est qu’il faut « venir comme vous êtes ». Il est donc inutile de se préparer outre mesure pour un entretien. Un baggy crasseux et un sweat à capuche devrait faire l’affaire… soit ils verront en vous le futur Zuckerberg, soit ils commenceront à s’habituer à vos habitudes vestimentaires.

De la même manière, pourquoi se montrer hypocrite en arrivant à l’heure pour l’entretien d’embauche. Vous évoluez sur un fuseau d’horaire qui vous est propre et il ferait mieux de s’y habituer tout de suite.

5. Vous êtes le messie

Pour quelle raison voudriez-vous être naturel alors que vous pouvez vous prendre pour une rockstar ? Si vous ressentez une pointe de stress, dissimulez-la immédiatement avec de l’arrogance. Après tout, qui n’aime pas un candidat sûr de lui ?

Aussi, ne vous montrez surtout pas trop dynamique. Il vaut mieux encore hocher la tête lentement et adopter cette posture de l’homme providentiel qui a une réponse à tout, même si c’est hors-sujet. Encore une fois, un excès de motivation apparente pourrait être pris comme le fait de quémander désespérément le poste. La meilleure réponse à la question : « est-ce que vous êtes motivé par ce poste ? » est encore un « mouais, j’sais pas trop » que vous allez articuler d’un air détaché.

6. Ne préparez aucune question

Vous le savez, le recruteur a pour habitude de terminer l’entretien avec un : « avez-vous des questions ? ». La meilleure réponse est évidemment un « non » nonchalant. Ce qui prouve à la fois que vous avez absolument tout compris et que votre intérêt pour le poste est limité. Vous renseignez sur l’organisation interne de l’entreprise et sur les perspectives d’évolution ne serait d’ailleurs qu’un moyen de voir si le poste correspond à vos propres aspirations. Non merci !

Si vous suivez l’ensemble des ces conseils, vous devriez réussir à rater l’ensemble de vos entretiens d’embauches, ce qui vous libérera du temps pour lire l’intégralité des archives de Presse-Citron.



En partenariat avec Urban Linker : cabinet de recrutement digital pour vos recherches d’emploi chef de projet web, webmarketing, développeur, etc.


15 commentaires

  1. 4 des 5 premiers posts du flux sont de la pub ou assimilables.
    Qu’Eric mette en avant la « sélection » Powerpress, ok. Le communiqué passe encore, la pub inutile Samsung ça devient limite, mais la sérieux c’est la pub de trop. Je me casse de ce site.

    Evidemment je reviendrais. Parce que vous êtes le meilleur site High-tech en langue française, on y trouve encore pas mal de bon articles, mais la ce matin, ce post vient de dépasser mon seuil de tolérance pub.

  2. Je n’ai rien appris de particulier dans ce post, mais j’ai adoré ce style d’écriture ! 🙂

  3. @6moss,
    Non, parce que je suis pour la publicité qui permet de rentabiliser le contenu et l’effort pour le créer.
    C’est le jeu. En échange d’un bon contenu j’accepte volontiers de voir de la pub et je clique dessus si elle me parait intéressante. C’est un deal tacite entre l’éditeur d’un site de contenu et celui qui le visite. Adblock, c’est du vol, ni plus ni moins. S’il y a trop de pub, je me barre.
    (finalement je ne me suis pas cassé longtemps, et puis je suis de mauvaise humeur ce matin, mais je maintient que 4 articles pub sur les 5 premiers en home, ça fait beaucoup à mon gout).

  4. Valentin-Pringuay on

    @Julien : Ton avis a bien été reçu ! Juste pour préciser, cet article n’est pas une publicité dans le sens où le contenu de celui-ci a été entièrement réalisé par la rédaction de Presse-Citron. Urban Linker est annonceur sur cette série d’articles (et donc mis en avant), mais cela ne doit pas te faire oublier qu’il s’agit d’un vrai article. Nous testons juste de nouveaux formats pour proposer des contenus intéressants, en offrant une mise en avant ultra-ciblé pour un annonceur (pour justement sortir de la publicité classique qui te hérisse le poil).

    Ensuite, c’est un malheureux hasard qui t’a donné cette impression avec la sélection Powerpress et les 2 encarts pub sur la home. Dans tous les cas, nous sommes soucieux d’éviter ce genre de réactions… donc nous allons bien évidemment faire notre possible pour éviter que ce ressenti se reproduise.

  5. Eric

    @Julien : Valentin t’a répondu, je vais juste ajouter un point. Le fait que la sélection PowerPress ait été publiée ce matin est entièrement de ma faute. Normalement elle est publiée le vendredi (ou en tout cas le weekend), pas le lundi matin. Mais vendredi dernier c’était férié, et comme cette sélection est faite manuellement, je n’ai pas pu le faire vendredi vu que j’étais loin de mes bases, sur la route, et sans connexion internet. J’ai en revanche manqué de discernement dans le flux de publication, j’aurais dû attendre ce soir ou demain pour publier cette sélection. Nous ferons plus attention la prochaine fois 🙂
    PS : et merci pour ta fidélité et le respect de notre travail, j’apprécie le fait que tu n’utilises pas AdBlock (qui de toute façon dans ce cas n’aurait servi à rien) 🙂

  6. Il va surement vous parler de votre expérience et compétence et ça inclus automatiquement revenir au passer ? on peut pas avancer si on a pas pas un bon vécu
    NB : j’ai bien aimer votre courtoisie @Valentin-Pringuay envers l’agressivité du post de@Julien
    ça démontre au moins votre professionnalisme

  7. Article intéressant le tout est ce que tout ceci est en fonction du salaire mirifique proposée par beaucoup d’entreprises….

  8. @Isabelle
    Agressivité ? C’est un peu fort comme terme non ? J’étais bien un peu ronchon avant hier et je l’ais précisé, mais je n’ais pas l’impression d’avoir été agressif, si tel est le cas ou si vous l’avez ressenti tel quel, je vous demande pardon Isabelle.
    Sans dire que nous nous connaissons, Valentin, Eric et moi, nous nous croisons souvent sur ce site, et nous avons déjà échangé par mail en deux occasions. J’ai beaucoup de respect pour Eric, le créateur de presse-citron, évidemment, mais aussi la personne d’une manière plus générale. Je connais moins bien Valentin, mais effectivement, c’est quelqu’un de courtois et de très professionnel. Et il savent, enfin je pense, que si je peux être critique parfois, j’essaye toujours d’être constructif et juste dans mes propos.

  9. L’exercice rédactionnel est intéressant et assez amusant. C’est une bonne chose car les articles sur le sujet sont rarement encourageant. Néanmoins je trouve que les messages porteurs de l’article ne transparaissent pas assez. J’ai l’impression que les choses vraiment utiles de l’article ne seront repérées que par les gens qui les connaissent déjà. Les autres y verrons juste un article rigolo qui reprends les éléments plus qu’évident d’un entretien d’embauche.
    n.b. Je sais que l’exercice est difficile et ma critique n’est que constructive.

  10. 😉 Vous voyer quand vous voulez, vous savez dire des mot doux, vos excuses sont accepter 🙂 avec un très grand plaisir et votre poste m’a amadoué
    Contente de faire ta connaissance virtuellement 🙂
    A bientôt

Send this to friend

Lire les articles précédents :
OS mobiles : la suprématie d’Android se confirme

Android a de nouveau atteint une part de marché record sur les ventes de smartphones du 3ème trimestre 2013.

Fermer