7 choses à savoir quand on commence à photographier avec un Reflex

Les vacances sont finies et la majorité de vos photos sont ratées ?

Pas évident de prendre de jolies photos, même quand on a investi dans un Reflex. Être photographe de s’improvise pas ! Pour débuter, il est bien utile de se documenter et surtout de s’exercer un maximum.
man-camera-taking-photo-photographer-large

1. Mode manuel vs. mode automatique

Afin de bien maîtriser votre Reflex, commencez à photographier en mode automatique. Cela vous permettra de vous familiariser avec les options de base de votre appareil. Le mode automatique est pratique pour la plupart des photos que vous pouvez être amenés à faire. Vous pouvez aussi utiliser les modes « priorité vitesse » si vous avez des sujets en mouvement ou « priorité diaphragme » pour pouvoir gérer la profondeur de champ.

Cependant, il serait dommage d’avoir investi autant d’argent dans ce type d’appareil si vous n’utilisez jamais le mode manuel. Cela vous permettra de gérer à la fois la vitesse, le diaphragme, la lumière d’ambiance et une source de lumière supplémentaire indépendamment, la sensibilité ISO, etc. Mais ne mettez pas la charrue avant les bœufs : être trop ambitieux en voulant tout photographier en manuel risquerait de vous démotiver. Une fois que vous vous sentez à l’aise en revanche, c’est parti, explorez d’autres modes que le mode automatique !

2. Le bon équilibre

La première chose à faire pour réussir une photo est de réussir à dompter la lumière. Pour avoir la bonne lumière, il faut maîtriser le triangle d’exposition qui comprend les ISO (la sensibilité à la lumière), le temps de pause et l’ouverture du diaphragme. Tous ces éléments sont indissociables. L’ouverture du diaphragme aura notamment un impact sur le temps de pause : tous ces éléments sont liés ! Passez en mode semi automatique et à vous de choisir dans les réglages la priorité d’ouverture (c’est-à-dire le diaphragme) ou la priorité vitesse (c’est-à-dire le temps de pause). Chacun de ces modes auront des avantages et des inconvénients : à vous de voir quelle est votre priorité.

3. La profondeur de champ

Maîtriser la zone de netteté est essentiel. C’est principalement en réglant le diaphragme que l’on arrivera à travailler la profondeur de champ. Plus le chiffre est grand, plus la profondeur de champ, c’est à dire la zone de netteté, est grande. En général on s’arrête à 16 pour la majorité des cas. Attention, si l’on ferme le diaphragme, cela veut dire qu’il faudra compenser en ajustant la vitesse ou les ISO pour palier la perte de lumière. Autre élément à avoir en tête pour jouer sur la profondeur : la longueur focale. Cela dépendra donc du type d’objectif que vous utilisez.

4. Le réglage des ISO

Les ISO sont l’unité de mesure de la sensibilité du capteur. Plus les ISO sont bas et moins le capteur est sensible, c’est-à-dire qu’il faudra beaucoup de lumière pour créer une image. Pour des photos en plein jour, il vaut mieux utiliser du 100/400 ISO. En revanche quand il fait sombre comme pendant un concert il faudra monter les réglages plus haut par exemple entre 800/3200 ISO.

5. La vitesse d’obturation

Pour comprendre le fonctionnement de la vitesse d’obturation, prenons cette comparaison. Imaginons que le salon est votre capteur et les rideaux sont votre obturateur. Sur le temps d’une journée, admettons que les rideaux vont se fermer deux fois : donc il y aura une assez grande quantité de lumière qui sera rentrée. Imaginons maintenant que les rideaux se ferment une trentaine de fois : cela voudra dire qu’une quantité de lumière plus faible entrera dans le salon. Par conséquent, en ralentissant la vitesse d’obturation, on va pouvoir avoir une photo plus lumineuse.

6. Les accessoires

Quand on utiliser un Reflex il peut être intéressant d’acquérir des accessoires tels que le trépied qui va permettre de stabiliser l’appareil et d’avoir un rendu bien plus professionnel. Le grip permettra également d’augmenter l’autonomie de l’appareil en terme de batterie. Les filtres pourront aussi être utiles pour filtrer la lumière et éviter que les photos soient surexposées.

7. Les fichiers RAW

Envie d’avoir un rendu encore plus agréable à l’œil ? Shootez en format RAW : ce format regroupe toutes les données brutes enregistrées lors de la prise de vue, ce qui vous permettra de développer l’image selon vos préférences. Vous pourrez jouer sur l’exposition, les couleurs, la luminosité, les contrastes, etc. Il existe des logiciels gratuits pour travailler le format RAW tels que RawTherapee.

Ces sept conseils vous permettront d’avoir quelques notions de base pour débuter. Mais pour améliorer votre technique, rien ne vaut l’entraînement. Photographiez un maximum puis en fonction des obstacles que vous rencontrez, approfondissez votre technique sur les points qui vous préoccupent. Si vous en avez la possibilité, demandez également à un œil extérieur de vous donner un avis sur vos photos.

Et vous, quels conseils avez-vous trouvé utiles quand vous avez démarré la photo ? Avez-vous également tenté de faire de la vidéo avec votre Reflex ?


Nos dernières vidéos

6 commentaires

  1. marie-béatrice on

    la première chose à savoir c’est comment enlever le cache sur l’objectif.

  2. Pingback: Photo | Pearltrees

  3. Pingback: Hortense (hortense_b) | Pearltrees

  4. Pingback: Emilie Baudry (etapesemilie) | Pearltrees

  5. Pingback: Tips | Pearltrees

Envoyer à un ami

Lire les articles précédents :
La fermeture du Gorafi n’était qu’une vaste plaisanterie (et un super coup de com’)

Honte à ceux qui y ont cru !

Fermer