7 idées reçues sur le Networking Professionnel

Avec l’avènement des médias sociaux et des systèmes générateurs de référence en ligne, le réseautage d’affaires de personne à personne semble occuper la dernière place dans beaucoup de plans marketing. Et pourtant…

Article rédigé par Nathanaël, blogueur et auteur du blog Metrosapiens qui traite de networking, d’entreprenariat et plus généralement de comment créer et booster son business grâce à son réseau relationnel.

Avec l’avènement des médias sociaux et des systèmes générateurs de référence en ligne, le réseautage d’affaires de personne à personne semble occuper la dernière place dans beaucoup de plans marketing. Et, lorsque j’observe certaines stratégies de marketing utilisées par les nouveaux entrepreneurs, je suis toujours surpris de voir que la publicité onéreuse reste la tactique principale utilisée pour trouver des prospects et que le réseautage n’est même pas vu comme une manière viable de générer de nouveaux clients. Moi personnellement, j’ai connu beaucoup de succès en partageant certaines de mes références avec d’autres professionnels des années durant donc, je n’avais jamais tenu compte du fait que les croyances de certaines personnes sur le Networking pouvaient être si loin de la réalité. En effet, il semble exister pas mal d’idées reçues sur ce sujet. Allons donc en démolir quelques unes.

networking 7 idées reçues sur le Networking Professionnel

Idée reçue 1

Le Networking, c’est de la vente.

Faux ! !

Le networking ce n’est pas la vente. La vente consiste à attirer la personne qui est devant vous vers votre produit ou service. Le Networking c’est du marketing. Il consiste à intéresser votre produit ou service  les plus de 200 personnes que celui que vous avez en face connait. De plus, c’est une méthode de loin moins stressante pour ceux qui sont terrifiées par la vente.

Idée reçue 2

Le Networking consiste à assister à différents événements d’affaires et à s’assurer que tout le monde dans la salle ait reçu votre carte de visite.

Faux !

Il s’agit de construire une relation intuiti personae avec d’autres professionnels qui ont la même philosophie sur le service clients. Quand je vois des gens qui essaient désespérément d’être actif dans une salle en donnant à tout le monde leur carte de visite, voici ce que je fais. Je fais d’eux mes clients !

Idée reçue 3

Le Networking consiste à dépenser son temps, (précieux), à participer à des événements.

Faux !

Le Networking, c’est une façon d’être. Vous pouvez facilement construire un réseau profitable sans jamais prendre part à des événements.

Idée reçue 4

Le Networking consiste à faire un discours élaboré.

Faux !

Ces genres de discours servent à s’adresser à une audience lors d’un événement. Ils ne marchent pas dans les conversations de tous les jours, où le Networking est plus efficace.

Idée reçue 5

Le Networking est une activité qui s’achève une fois l’événement terminé.

Faux !

C’est une technique de marketing qui devient une manière de vivre. Une fois que vous avez développé des compétences en Networking, vous ne pourrez plus jamais redevenir à l’ancienne personne que vous étiez.

Idée reçue 6

Le Networking consiste à rejoindre un groupe de recommandation d’affaires et d’être obligé de travailler avec des gens que vous pourriez ne pas apprécier.

Faux !

Il y a des avantages à rejoindre un groupe de recommandation d’affaires, mais vous pouvez également construire un réseau efficace sans jamais rejoindre un tel  groupe.

Idée reçue 7

Seuls les extravertis peuvent avoir du succès dans le Networking.

Faux !

Je suis moi-même introverti. Par exemple, lorsque je participe à un évènement, je fais plusieurs choses pour réduire mon anxiété, comme prendre des pauses de temps à autre pour prendre des notes ou pour respirer un bon coup, mais j’ai trouvé le Networking d’affaires assez maniable.

Si vos croyances sur le Networking d’affaires vous maintiennent à la traine dans votre vie professionnelle, et vous empêche d’accélérer  votre carrière ou de booster votre activité, il est temps d’essayer par vous-même et de juger de son efficacité en mettant une stratégie networking.

16 commentaires

  1. Pingback: 7 idées reçues sur le Networking Professionnel | Lectures web | Scoop.it

  2. Découvrir la Jeune Chambre Economique de sa ville et s’engager dans la vie sociale de sa ville…
    Le Networking est simplement une vie sociale dans la vie ou sur le net. Vous montrez par vos actions vos compétences et votre évolution au fil des nouvelles actions que vous menez.

  3. Je comprends que cet article à pour but de donner l’envie d’en savoir plus et donc d’aller visiter votre blog mais le citron du Networking aurait pu être encore un peu plus pressé pour ouvrir nos grands appétits.

  4. Le Networking ou mettre en place des stratégies pour Acquérir du trafic et fidéliser ses clients via les réseaux sociaux est u nouveau métier. De surcroit on peut dire qu’il est déjà en pleine mutation : par exemple avec le SoLoMo (convergence entre réseaux sociaux, localisation et nouveaux usages du mobile). Donc pour tous ceux qui prennent le train en marche c’est pas toujours évident de comprendre que c’est un travail dans la durée et pas toujours une question de budget de campegne contrairement à la publicité classique qui travaille dans l’effet ponctuel.
    Cela dit, je crois que beaucoup d’entreprises et de décideurs comprennent que désormais le marketing digital de réseaux, est promis à un bel avenir et désormais considéré comme un levier de communication et d’acquisition clients.

  5. Excellent article.
    De mon expérience, le networking n’est pas vécu du tout de la même façon entre les villes. A Paris, c’est plus naturel que ce que je vis à Toulouse.

  6. Bonjour et merci Eric pour m’accueillir sur Presse-citron.

    @Biz en-dehors des réseaux sociaux, point de salut ?

    @Jorodan, Merci pour votre commentaire. Avez vous perçu des différences flagrantes entre Paris et Toulouse en termes de business ? Je serai curieux de lire vos réponses…

  7. Bref, on le dira jamais assez et si j’ai bien compris la philosophie de l’article, le networking ne marche pas si la personne se force: c’est un état d’esprit qui permet d’attirer les gens vers soi pour créer de la valeur.

  8. C’est marrant que les gens soient aussi frileux avec le networking professionnel alors que la plupart utilisent facebook.
    Tout comme Jorodan, je pense que l’approche est géo-dépendante. Les gens ne réagissent pas de la même façon en France ou aux Etats-Unis.

  9. Article à forte orientation Sales. Je regrette le titre accrocheur généraliste qui laissait présager un article sur le networking. J’ai lu une argumentation par un commercial pour des commerciaux qui produit une vue fort réductrice de ce qu’est le Networking.

    N’y a-t-il pas une coquille dans le paragraphe « Idée n°1″

  10. @Nathanael :
    Pour remettre un peu de contexte, je suis développeur Android, et à l’origine de la plus grosse communauté Android en France http://www.paug.fr
    Je considère dans « l’évènement » de networking toute rencontre qui force à se voir : un salon, une conférence, mais aussi un resto, une bière, ou une rencontre imprévue dans un cinéma.

    J’ai passé un an à Paris après mes études (je suis toulousain) et j’ai pu revenir sur Toulouse depuis un an.

    Je considère dans le networking toute action qui augmente mon réseau professionnel. Et pas forcément pour du commercial, mais pour capitaliser un vivier de connaissances qui peuvent m’aider professionnellement.

    Sur Paris c’était vraiment génial. Tout va très vite. Quand on rencontre quelqu’un sur un événement, les paroles ne restent pas que des paroles et se transforment vite en actes. De plus, les gens se déplacent beaucoup plus. Les évènements sont très fréquentés et les personnes se recroisent d’évènements en évènements. Du coup, il devient très facile de renforcer les liens.
    Autre aspect positif, les contacts initiés sur Internet se concrétisent plus facilement en une rencontre réelle.
    Enfin, grâce à la densité de population, les appels à contribution trouvent presque toujours contributeur. Ca crée un effet boule de neige ultra puissant. Les initiateurs créent des événements, qui créent des réseaux, qui créent des événements, etc…
    Et enfin, les gens sont plus spontanés à aller les uns vers les autres. Mais il y a quand même du monde qui fait du « bad networking » et qui n’ont pas compris que le networking c’est du donnant-donnant et pas juste une approche commerciale individuelle. Du coup, pour ce protéger de ces personnes sans plomber l’ambiance, les 10 premières minutes d’un contact sont souvent d’une jolie hypocrisie. En 10 minutes ont comprend vite ce que chacun veut. Si c’est pas ce qu’on attend, il devient facile de diplomatiquement revenir sur des sujets intéressants.

    Mon bilan sur Paris, c’est vraiment la vitesse impressionnante de grossissement d’un réseau personnel professionnel.

    Sur Toulouse c’est beaucoup plus difficile.
    Déjà le bassin et la densité de population étant moins importants, le potentiel est bien plus petit.
    A cela, les toulousains restent beaucoup chez eux. Et le networking, même s’il peut commencer sur Internet, il a nécessairement besoin de concret donc de se rencontrer. Ca crée une inertie énorme.
    Ensuite, dans les rencontres, les gens sont un peu sur la retenue. Quand vous allez parler à quelqu’un vous sentez qu’il y a 5 bonnes minutes de « Qu’est ce qu’il me veut, est-ce juste un commercial ? ». Le premier contact est plus froid, mais moins hypocrite que sur Paris. Et les gens vont moins spontanément les uns vers les autres.
    Après il y a aussi beaucoup moins d’occasion de faire des rencontres professionnelles. Mais là aussi, c’est lié à la taille du bassin.
    Et enfin, sur Toulouse, dans l’informatique en tout cas, le boulot s’arrète beaucoup plus souvent à la fin de ses 40h hebdomadaires. Et les gens prennent moins d’initiatives, et consacrent moins de temps hors de leurs heures de travail à des activités lié à leur emploi.

    J’oublie surement des aspects, mais ce sont les choses qui me viennent le plus spontanément.

    Après je sais pas si le profil le plus typique est le toulousain ou le parisien et ça reste mon ressenti. Mais l’expérience est vraiment différente.

    (ps: désolé pour l’orthographe, pas le temps de me relire)

  11. Pingback: 7 idées reçues sur le Networking Professionnel | Gouvernance web - Quelles stratégies web ? | Scoop.it

  12. Article intéressant mais à la fin de celui-ci je n’avais pas encore compris en quoi consistait le Networking. Donc, je me suis rendue sur le blog Metrosapiens. Il aurait été bien que la réponse soit donnée dans l’article.

  13. @Jorordan, merci pour cette réponse complète. Vous avez effectivement bien cerné les avantages du networking qui bien entendu ne se limite pas au développement commercial. Oui, vous avez certainement raison, certains ont une approche pas complètement saine du networking ou du moins ne l’aborde pas sous le bon angle.
    @Catherine, le but de l’article était de bien définir ce que n’était pas le networking. J’espère qu’en ayant visité le blog vous avez eu une vision plus claire de ce qu’était le networking. Dans le cas contraire, je m’efforcerais de répondre à vos interrogations dans le cadre d’un article ou directement dans le champ commentaire.
    @Gaetan, désolé pour la vision réductrice du networking professionnel. A l’avenir, j’élargirais le champ d’application. En quoi le point n°1 est une coquille d’après vous ?

  14. Pingback: 7 idées reçues sur le Networking Professionnel | La veille du Web Marketing, E-commerce et Réseaux Sociaux pour les professionnels | Scoop.it

  15. Pingback: 7 idées reçues sur le Networking Professionnel | Le métier de Consultant | Scoop.it

  16. Pingback: 7 idées reçues sur le Networking Professionnel | marketing produit | Scoop.it

Lire les articles précédents :
Amelia_Earhart_mystère-Presse-Citron
Le doodle du jour célèbre Amelia Earhart dont la disparition reste mystérieuse

Le doodle du jour célèbre le 115ème anniversaire de la naissance d'Amelia Mary Earhart. Si la disparition de la belle...

Fermer