79% de malwares mobiles sur Android en 2012, vraiment ?

Android et iOS sont inconstablement les systèmes d’exploitation les plus populaires sur les smartphones mais le premier attire les malwares comme des aimants…

Selon le rapport publié hier par le cabinet F-Secure, spécialisé dans la sécurité informatique, le système d’exploitation mobile de Google est ciblé par 79% des malwares mobiles en 2012, contre à peine 0.7% pour l’OS mobile d’Apple…

Android, leader des smartphones… et des malwares ?

En 2010, Symbian était clairement le plus ciblé par les virus en tout genre avec 62.5% et Windows Mobile, Android et J2ME suivaient avec respectivement 23.75%, 11.25% et 2.5%, d’après cette même étude. Mais un an plus tard, les menaces se concentraient principalement sur Android avec 66.7% mais toujours sur Symbian avec 29.7%. Et voilà, l’année dernière, Android est toujours, et de loin, l’OS mobile le plus ciblé par les malwares mobiles avec 79%, Symbian est toujours là avec 19% et Windows Mobile, J2ME, iOS et BlackBerry affichent moins de 1% chacun…

Que faut-il penser de ce rapport ? Ces chiffres sont tout d’abord à nuancer dans la mesure où Android domine largement le marché des smartphones devant iOS et que le système d’exploitation mobile de Google est très ouvert et permet beaucoup de choses aux développeurs comme aux personnes malintentionnées (un des malwares les plus répandus est l’envoi de SMS surtaxés en toute discrétion). C’est comme quand certains disaient à une époque « il n’y a pas de virus sur Mac OS X, alors qu’il y a plein sur Windows ». Pour finir, comme l’indique à très juste titre le site VentureBeat, la société F-Secure est accessoirement un éditeur d’antivirus pour les ordinateurs, tablettes et smartphones donc ces chiffres sont vraiment à prendre avec des pincettes (c’est particulièrement valable pour cette étude mais aussi pour toutes les autres).

Je veux bien reconnaître que les malwares mobiles sont très présents sur Android mais je ne me rappelle même pas avoir attrapé un virus alors que j’utilise le système depuis plusieurs années maintenant. C’est sans doute parce que je télécharge des applications uniquement sur le Play Store, et parfois en direct, et j’essaie d’éviter les applications « louches » au premier abord.

(source)


12 commentaires

  1. En effet il ne faut pas télécharger n’importe quoi, Android occupe combien du pourcentage du parc de smartphone ?

  2. Boarf, cette histoire de virus est une belle arnaque. Pour chopper un virus sur Android faut soit pas avoir de change et s’être pris une app vérolée dans le Play Store (ce qui va arriver de moins en moins). Soit avoir désactivé la sécurité du mobile pour installer des apk téléchargé sur le net.

    Donc cette histoire je n’y crois tout simplement pas ou alors c’est inexistant en Europe/US.

  3. Maxime Perret on

    Je pense que c’est surtout des gens qui téléchargent des apps payantes gratos sur le web ou autre et les installe (en virant la vérification des sources donc). Un peu comme les risques qui sont élevés quand on jailbreak un iDevice et qu’on installe n’importe quoi.

    Par contre si je ne me trompe pas @Camille c’est juste qu’Android est ciblé par 79 % des malwares, et pas qu’il est infecté par tous. Enfin je veux dire que plein de bidouilleurs peuvent tenter des virus comme Android est libre c’est un peu plus facile, mais sans pour autant jamais arriver à quelque chose de concret.

  4. plus un OS est ouvert et populaire et plus il risque d’être attaqué par différents malwares et trojans, c’est la même chose si ont compare Windows et ubuntu, malgré le fait qu’ils soit tout les deux des systèmes ouverts l’un est beaucoup plus populaire que l’autre c’est ce qu’il explique qu’on ne trouve pas de virus dans ubuntu

  5. Je ne savais même pas qu’on pouvait attraper des trucs comme cela avec son téléphone =) Comme vous dites, ces chiffres ont très peu de valeurs vu l’importance d’Android. Il aurait plutôt fallu calculer un rapport entre les malwares et le taux d’utilisation du téléphone, mais ça aurait été beaucoup plus dur à quantifier.

  6. Et le truc fun, c’est que je vois mal un éditeur d’antivirus dire : « Aucun soucis, vous ne risquez rien sur Android ! ».

    Ces graphiques ne veulent rien dire, c’est du marketing. Aucune source, aucune façon de déterminer comment ils en arrivent à ces chiffres.

    M’enfin, si ça fait vendre leur merde… Ça créé des emplois, c’est déjà ça.

  7. Max, c’est pas le fait d’être ouvert ou pas c’est surtout le nombre qui interesse ceux qui font des malwares. Pourquoi se casser la tête pour ubuntu qui doit representer 0,5% des OS et encore je sais même pas, vaut mieux donc quand tu es éditeur de malware t’interesser à android et a windows tu touches ainsi 80% des gens équipés d’ordi ou de tel.

  8. On en revient alors au même point que pour les PC : Optez pour Apple 😉 Et c’est sans aucun doute que le début, les virus sur Android vont devenir exponentiels.

  9. Oui, c’est le nombre qui intéresse ceux qui font des malwares. ça veut en aucun dire qu’Android n’est pas un bon produit.

  10. FUD. Ayez peur brave gens, achetez mon bon antivirus ou passez chez Apple!
    Y’a des coup de pieds au derrière qui se perdent…

Send this to friend

Lire les articles précédents :
crowdsurfing
9 conseils pour être totalement improductif

Vous n'en avez pas marre d'être productif ? De recevoir des conseils sur comment maximiser votre temps de travail ?...

Fermer