Abus de position dominante : Android pourrait aussi avoir des problèmes aux Etats-Unis

Aux Etats-Unis, la FTC pourrait aussi enquêter sur la manière dont Google utilise son système d’exploitation Android pour booster ses autres services.

Android usa pixabay

Pour Google, il est tout à fait possible d’utiliser le système d’exploitation Android (qui est open-source) sans passer par ses services. Mais pour la Commission Européenne, la firme de Mountain View abuse de sa position de leader sur le marché des OS mobiles pour booster ses autres services comme Search ou Chrome, ce qui nuit à l’innovation et donnerait moins de choix aux utilisateurs.

Il y a une semaine, le régulateur européen envoyait une communication des griefs concernant le système d’exploitation et les applications Android. Dans un communiqué de presse, il expliquait que « Google a enfreint les règles de concurrence de l’UE en:

  • subordonnant l’octroi de licences pour certaines de ses applications propriétaires à l’obligation, pour les fabricants, de préinstaller Google Search et le navigateur Chrome de Google et de faire de Google Search le service de recherche par défaut sur leurs appareils;
  • empêchant les fabricants de vendre des appareils mobiles intelligents fonctionnant sous des systèmes d’exploitation concurrents basés sur le code «open source» d’Android;
  • accordant des incitations financières aux fabricants et aux opérateurs de réseaux mobiles à la condition qu’ils préinstallent en exclusivité Google Search sur leurs appareils. »

La FTC à la charge ?

Aujourd’hui, on apprend de sources du Wall Street Journal que la FTC, en quelques sortes l’équivalent américain de la Commission Européenne, pourrait elle aussi enquêter sur les mêmes pratiques. Celle-ci aurait déjà demandé des documents auprès d’au moins deux entreprises et elle pourrait même se baser sur des preuves de la Commission Européenne pour appuyer son argumentation.

Mais pour le moment, aucune décision n’a été prise et comme il s’agit d’une information non-officielle, les pincettes sont de rigueur. Par ailleurs, l’issue d’une telle enquête pourrait être différente aux Etats-Unis puisque, comme l’explique le Wall Street Journal, la dominance de Google dans le pays de l’Oncle Sam n’est pas aussi importante qu’en Europe, où la firme de Mountain View a 80 % de part de marché. De plus, la FTC aurait moins d’autorité par rapport à la Commission Européenne.

(Source)


Comments are closed.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Xiaomi Press Kit Hugo Barra
Xiaomi et Lenovo ne sont plus dans le Top 5 !

Xiaomi et Lenovo sont délogés par OPPO et vivo.

Fermer