Abus de position dominante : Google pourrait s’alléger de 3 milliards d’euros

Voilà bientôt sept longues années que Google et Bruxelles s’affrontent dans les tribunaux concernant l’abus de position dominante du moteur de recherche, l’épilogue de ce procès arrive à grands pas et pourrait couter 3 milliards d’euros à l’entreprise.

L'Europe devrait infliger une amende record à Google de 3 milliards

La Commission Européenne devrait sanctionner Google pour ses pratiques anticoncurrentielles mises en place il y a quelques années et l’amende que souhaite infliger les autorités européennes serait un record, car si le montant de 3 milliards se confirme, cela serait du jamais vu. A ce jour, la plus forte amende infligée par l’Europe était celle d’Intel qui avait dû régler 1,06 milliard d’euros.

3 milliards d’euros d’amende possible pour Google, ça pique !

Même si l’amende de 3 milliards d’euros que pourrait subir Google peut paraître colossale, on est loin du montant que pouvait infliger l’Europe pour cet abus de position dominante. En effet, la firme de Mountain View risquait jusqu’à 10% de son chiffre d’affaires, soit plus de 6 milliards d’euros d’amende.

Les faits remontent à 2010, quand Bruxelles avait accusé Google d’abus de position dominante suite à la plainte de plusieurs entreprises contre le géant américain. Des plaintes pour pratiques concurrentielles déloyales ou pour entrave à la concurrence s’étaient également jointes au dossier et Bruxelles avait suggéré à plusieurs reprises de trouver un accord à l’amiable, ce que Google avait systématiquement refusé. Après une longue enquête et un procès fleuve, la firme de Mountain View pourrait être la grande perdante.

Concrètement, ce que reprochaient ses concurrents et par la suite la commission européenne, c’est qu’à une époque, Google manipulait les résultats de recherche de son propre algorithme de façon à placer ses services en avant. Google avait par exemple favorisé son module « Shopping », au détriment de tous les sites d’e-commerce de l’époque qui bénéficiaient pourtant très souvent d’un meilleur référencement.

L’Europe justifie cette décision en indiquant agir pour le bien des consommateurs et aussi pour favoriser l’innovation. L’amende record devrait normalement tomber avant cet été, elle sera un coup dur pour la firme de Mountain View et comme une mauvaise nouvelle ne vient jamais seule, Google est aussi en litige avec l’Europe pour de nombreuses infractions liées cette fois à un possible abus de position dominante dans le domaine des OS mobile avec Android.

Source

Répondre

Lire les articles précédents :
Des figurines Super Mario (PIxabay)
C’est officiel, Nintendo veut faire de nouveaux films avec ses personnages

Bientôt, les personnages de Nintendo dans de nouveaux films.

Fermer