Acheter des fans sur Facebook : ma petite expérience (suite)

Il y a quelques semaines je vous faisais part d’une première pour moi : tester l’achat de fans (ou Likes) Facebook, via la méthode officielle et « légale » de promotion de page proposée par le réseau social. Au total, à ce jour j’ai dépensé : 55 euros en deux jours les 27 et 28/02 -  Nombre

Il y a quelques semaines je vous faisais part d’une première pour moi : tester l’achat de fans (ou Likes) Facebook, via la méthode officielle et « légale » de promotion de page proposée par le réseau social.

Au total, à ce jour j’ai dépensé :

  • 55 euros en deux jours les 27 et 28/02 -  Nombre total de Likes gagnés : 2106
  • 74 euros le 03/03 – Nombre total de Likes gagnés : 1783
  • 73 euros le 10/03 – Nombre total de Likes gagnés : 328

Total : 202,00 euros – 4217 fans gagnés – Coût moyen / fan : 0,047 euro.

Comme vous pouvez le constater, le nombre de Likes gagné s’érode rapidement au fil de ces trois tests. On peut même dire qu’il s’effondre, et que par conséquent le coût d’achat par fan explose puisqu’il passe de 0,05 € lors de la première opération à 0,30 € aujourd’hui, soit une inflation de 600% en trois semaines.

acheter fans Acheter des fans sur Facebook : ma petite expérience (suite)

Du côté du taux d’engagement, l’opération semble être concluante puisque le « reach » moyen par article posté sur la page Facebook Presse-citron a connu une belle progression, lui qui s’était littéralement cassé la gueule depuis quelques mois. On retrouve des reach de la bonne époque, à savoir entre 1500 et +8000 personnes qui voient une publication. Le « nombre de personnes qui en parlent » a aussi explosé, passant d’environ 300 à 5000 pendant quelques jours, puis se stabilisant aux alentours de 2500.

Mais alors, je vous vois venir, la question la plus importante : est-ce que tout cela a eu un impact sur le trafic apporté par Facebook au site Presse-citron ? Réponse : non. Tout au plus ai-je constaté un pic le 28/02 et le 3/03, ce qui correspond aux jours où j’ai acheté des fans. Sur le reste de la période je ne vois aucune progression significative du trafic apporté par Facebook. Bref, les gens voient les publications, le Likent, mais ne cliquent pas sur les liens. Ou en tout cas pas plus.

Que faut-il en conclure ? Je ne sais pas, je suis dubitatif. Je pense qu’acheter ponctuellement des fans peut réellement faire grandir l’audience d’une page et son taux d’engagement, mais il ne faut pas compter dessus pour augmenter le nombre de visiteurs sur un site. Il semble se confirmer à la lumière de ces tests que Facebook est vraiment un écosystème fermé, autonome et presque autarcique, un trou noir du Web qui aspire toute une audience sans réellement la redistribuer, en tout cas si on ne s’appelle pas Buzzfeed ou Upworthy. Les interactions se font à l’intérieur du site et c’est d’abord Facebook qui profite de ce mouvement et de cet apport d’audience payé par ses membres.

Pour autant je ne renoncerai pas à investir régulièrement de petites sommes pour faire grossir l’audience de la page (et celle d’autres pages que nous gérons) car comme dirait l’adepte de l’homéopathie, si ça ne fait pas de bien ça ne peut pas faire de mal. Je sais, c’est con comme devise, mais ça rassure, quelque-part.

Dans un prochain article je vous parlerai d’un truc bizarre que j’ai remarqué en achetant des fans. Le temps de chercher un peu comment expliquer cela.

46 commentaires

  1. Merci pour ce retour.

    Par contre l’équation de Facebook sent un peu le nougat :

    Pourquoi baisser la visibilité naturel au profit de la visibilité payante si elle n’apporte rien en dehors de Facebook … Bientôt des prosites sur Facebook ?

  2. En fait c’est ce qu’on constater des potes qui gèrent des grosses pages Facebook via des mails reçus de Facebook eux-memes : les pages ne sont pas faites pour faire sortir le trafic de Facebook.

    Du coup, on comprends mieux l’évolution de ces derniers mois où les taux de clics sont en large décroissance.

  3. J’ai bien aimé ta petite expérience et ton analyse.

    En fait je pense que l’achat d’espace sur Facebook (qui est plus approprié que l’achat de fan) est bien pour pousser un article, un évènement. L’achat d’espace ayant pour seul but d’augmenter son nombre de fans n’est pas efficace, ça l’est à très court terme, mais au-delà, tu ne gagnes ni visibilité, ni engagement.
    Et si la solution était ailleurs ?

  4. luckygulli

    À mon avis, les fans « achetés » qui daignent liker la page sont des personnes qui visitent déjà le site, et donc n’apportent rien de plus, à part faire de la publicité auprès de leurs amis. Ils likent donc, visitent aussi le site, mais pas plus que d’habitude… Mais c’est à mon avis un moyen de se faire connaitre les premières fois ! Un non-membre aura des chance d’avoir déjà entendu parler de ce site…

    Regardez comment vous découvrez les sites, et comment vous les faites découvrir aux autres… Dites-vous que c’est pareil pour tout le monde ! ;)

    Et sinon, ça dépend des sujets publiés sur Facebook… Vu tout les titres accrocheurs qu’on voit, il faut au moins en faire autant, ou plus miser sur des images ! :)

  5. Merci pour ce retour. Très instructif.
    Juste une question: le commentaire que je t’ecris apparaît sur ta page Fb ou sur ton site internet ? Je te demande cela car je suis tjrs dans l’interface FB au moment où je t’écris et je ne sais pas si cela est comptabilisé comme un clic extérieur ?

  6. Après ce type de pratique est plus adaptée à des site du type e commerce. En effet si on investit 70 € et qu’on gagne un ou deux clients (transformation en vente) je pense que là, l’opération aura une réelle valeur ajoutée. Sur un site éditorial il y a beaucoup moins de plu valu car tout simplement le modèle économique n’est pas adapté.

  7. Assez d’accord avec kevin sur le principe, mais le fait qu’il n’y ait pas plus de visites montre que le problème n’est déja pas a la monétisation mais avant..

  8. Je respect la sincérité dont tu parle avec sur un point stratégique de ton optimisation, pour moi c’est une preuve de confiance entre admin et lecteur :-) et puis je dit que que le mieux est de laisser le natuel faire son boulot surtout pour les réseaux sociaux , un seul like naturel vaut beaucoup plus q’un lien acheter du moins point vue reconnaissance
    Bref je ne suis pas experte, c’était juste mon avis

  9. Merci de ce retour fort intéressant :)
    Je trouve édifiant que les gens like sans même lire le contenu, certes on lit de plus en plus en diagonal sous la masse d’infos reçu mais là ça montre effectivement le sectarisme de FB …

  10. Les deux vidéos sur cette page expliquent ce qu’il se passe sans doute :

    http://www.booooooom.com/2014/02/25/end-facebook/

    En résumé, quand on achète des clicks par l’intermédiaire de facebook, ils diffusent plus largement une page ou un billet, mais ce sont au final quand même des likers chinois ou du bengladesh qui likent. Ils font cela pour rendrent plus plausibles leurs faux comptes. Résultat : des like de profils bidons sans intérêt réel pour ton contenu, achetés chers. Le résultat est sensiblement le même que l’on achète de manière légale par facebook ou en achetant des cliks frauduleux.

  11. Jean-Noël Anderruthy on

    > »Comme vous pouvez le constater, le nombre de Likes gagné s’érode rapidement au fil de ces trois tests » : c’est une question de ciblage. A mon sens, il fallait arrêter la campagne avant (ou la mettre en veille) et réfléchir au ciblage ou aux créas (de façon à garder un très bon taux de clic)

    > »Impact sur le trafic apporté par Facebook au site Presse-citron » : l’apport de trafic de Facebook à un site web dépend du type d’audience et de l’efficacité des publications qui ont cet objectif
    Si je puis me permettre, les publications faites sur votre page ne sont pas (franchement) optimisées

    >Vous parlez d’achat de fan mais faire de la publicité pour une page, ce n’est pas, au sens strict du terme, acheter des fans ! C’est comme si vous nous disiez qu’en faisant de la publicité, Coca-Cola achète des clients ;-) Je dirai plutôt qu’il cherche à vendre plus de produits, non ?

  12. Je tiens à remettre un peu de vrai par rapport au commentaire de @Philippe : Contrairement à ce qui est expliqué dans ces vidéos. Un achat d’espace ciblé permet que ta pub ne s’affiche pas aléatoirement sur n’importe quel compte dans le monde.
    Tu as effectivement le choix, lors de la mise en place de la campagne, de cibler, l’âge, certains centre d’intérêts ainsi que le positionnement géographique.
    Pour avoir récemment fait une campagne d’achat d’espace sur Facebook pour une page liée à la musique, 10 jours de campagnes : environ 2000 likes considérés comme payés (soit 2000 personnes qui ont liké la page en passant par la publicité). Depuis la création de la page, (environ 3 mois), seulement 100 unlikes. Répartition géographique des likes aujourd’hui : 95% de francophones (FR, Canada), 3% Anglophones (UK, USA), et le reste provient de différents pays d’Europe.
    Est-ce que j’ai augmenté le reach et l’engagement de ma page ? Instantanément oui, pour le reste, ça dépend énormément du contenu publié et de l’invitation faite au gens à participer sur la page.
    Bref nous sommes encore maitre du contenu que nous publions, à nous de cerner l’intérêt de nos communautés.

  13. Article très intéressant et complémentaire à celui sur l’achat de fans via des sociétés comme la notre.

    Nous sommes une des rares à proposer l’achat via de vrais comptes Facebook français mais nous rappelons que cela fait grimper le nombre de fans de votre page mais pas la participation de celle-ci (« personnes qui en parlent »).

    Ainsi nous préconisons l’achat de fans sur notre plateforme + la sponsorisation ponctuelle de statut ou autre partage sur votre page afin d’éviter un écart trop important entre le nombre de fans et ceux qui en parlent.

    Cela permet de développer sa page à des coûts largement inférieurs à une campagne de pub globale via Facebook ou via des agences web (qui sont souvent nos clients d’ailleurs).

    Il ne va pas sans dire qu’il faut également faire vivre sa page naturellement et inviter les visiteurs de votre site à la liker, la partager et à la commenter !

  14. J’ai beaucoup appris de l’article ainsi que des commentaire @TBiarneix: vient appuyer tes dire @eric
    Je crois que FB reste un des moyen de communication sans plus et pas vraiment besoins d’investir dedans pour gagner de réel visibilité c’est rien que suivre une tendance

  15. Après cela, la vrai question, c’est « est-ce que ça vaut le coup (coût)? ».

    Au boulot nous avons une mailing liste de 20.000 personnes, crée au fil du temps (travail qui se compte en années). Les gens se désabonnent si ça ne les intéresse pas donc ce sont réellement des gens intéressés. A chaque mailing, nous touchons 100% de nos abonnés, sans coût supplémentaire, par la voix « royale » : le mail. On va me dire que les gens n’utilisent plus le mail, que les réseaux sociaux vont remplacer cela. A cela je répond mon oeuil :-)

    En tout cas dans nos statistiques web, on voit clairement un doublement / triplement des visites les jours qui suivent chaque mailing.

    Et si on veut exporter la liste des abonnés, un simple click nous les donne dans un fichier excel.

    Je ne vois pas comment on pourrait faire plus efficace et plus ouvert au même coût.

  16. Jean-Noël Anderruthy on

    @Philippe
    « A chaque mailing, nous touchons 100% de nos abonnés, sans coût supplémentaire, par la voix « royale » : le mail » > ça dépend de votre taux d’ouverture puis de votre taux de clic, tout de même, non ?
    Voyez Facebook comme une sorte de newsletter : sans les avantages qui vont avec et avec les inconvénients d’un flux RSS.

  17. Je ne vois pas l’intérêt de comparer une action réseau sociaux et un mailing, c’est comme comparer une moto et une voiture, ça sert à la même chose mais ce n’est pas le même moyen d’y arriver…

  18. Jean-Noël Anderruthy on

    @Yannick
    Facebook = e-mailing
    Nombre de « J’aime » : nombre d’abonnés à la newsletter
    Nombre de personnes touchées (portée) : nombre d’ouvertures de l’e-mail
    Nombre de personnes engagées : nombre de clics
    Nombre de personnes qui ont converti à partir de Facebook : nombre de personnes qui ont converti à partir de l’e-mailing
    Remarque : la portée sur Facebook serait aussi à comparer avec celle de Twitter, LinkedIn, Viadeo, Instagram, etc.

  19. Jean-Noël Anderruthy on

    @Yannick
    C’est simple : une page Facebook, ce n’est pas un site web
    Comparez la portée des publications (visibles dans les fils d’actualités des fans) avec celle issues des visites sur votre page Facebook.
    On parle de la diminution de la portée des pages mais je soulève ce point : quid de la portée de votre newsletter, de votre profil Twitter, de votre page entreprise LinkedIn, etc. ?
    En bref, c’est quoi la portée des médias que vous utilisez et qui fonctionnent en mode Push ?
    Et – autre exemple – c’ est quoi votre part de clics (ratio nombre d’impressions/nombre de clics) en référencement naturel quand vous ne faites pas de Google AdWords ?

  20. @Jean Noël

    Vous enlevez un élément important dans la comparaison mailing vs facebook: facebook ne publie chaque actu que à un petit pourcentage des abonnés. C’est un peu comme si votre serveur de mail décidait aléatoirement de n’envoyer votre mailing qu’à 10% des abonnés. Et de vous faire payer pour augmenter ce pourcentage.

    Vous allez voir, on va en revenir :-)

  21. J’ai lu dans les commentaires « clics forcés », je tiens à rappeler que nous utilisons des vraies personnes françaises (à 80%) qui likent en leur âme et conscience si vous faites appel à nos prestations sur Acheter-des-fans.com !

    Cela va forcément faire descendre votre reach qu’il suffira de faire remonter via l’achat de pub Facebook comme indiqué dans cet article, et ainsi avoir une page en apparence plus crédible aux yeux de vos futurs prospects Facebook…

    Pour info nous proposons un test gratuit de 30 fans et nous devrions passer au 20h de TF1 ce week-end si vous êtes devant la TV (sujet rapide et peu pointu).

    Bonne journée.

  22. La déliverabilité pour le mails, si je ne m’abuse, c’est le fait qu’un mail arrive techniquement à son destinataire (pas qu’il l’ouvre bien tendu). Dans le cas de facebook, la déliverabilité est artificiellement abaissée à 10% (ou quelque chose dans ce goût là) d’une part parceque sinon les gens seraient envahis de posts en tout genre, et d’autre part (et surtout!), pour permettre à facebook de vendre un meilleur taux de déliverabilité.

    Je ne serais pas d’accord d’utiliser un serveur mail qui ne fonctionne qu’une fois sur dix et qui me proposerait de payer pour améliorer ce score.

    Si on parle bien de déliverabilité technique, à savoir que le message arrive au destinataire, je pense qu’avec les mails on doit être à 90% a moins. Une sacré différence.

  23. Jean-Noël Anderruthy on

    @Philippe, j’ai dû mal m’exprimer… Un taux de délivrabilité, ce n’est pas un taux d’ouverture ? Bien sûr ! Mais, au final, ce qui compte, c’est votre taux d’ouverture, non ?
    Procédez à un gros nettoyage de votre base mail et vous verrez que votre taux d’ouverture va être bien meilleur. Disons que Facebook fait ce travail à votre place :-)

  24. Si facebook limite (artificiellement, je le rappelle) le taux de déliverabilité à 10%, et que 10% des personnes ouvrent (voient) le post, cela fait 1% de la base d’utilisateurs touchés.

    Si j’envoie un mail à 100% des abonnés, que 95% le reçoivent, et que 10% des utilisateurs l’ouvrent, 9,5% des utilisateurs sont touchés.

    Le travail que facebook fait à ma place comme vous dites, personnellement je m’en passe volontiers :-)

  25. Jean-Noël Anderruthy on

    Bien sûr Philippe ! Mais, je vous le rappelle que, lorsqu’on publie, on le fait autant pour les fans que pour les non fans. Et ce grâce au coup de baguette magique de la viralité.
    Concrètement, et même si ce n’est pas mon boulot de départ, je gère des pages Facebook dont la portée est bien supérieure à la « base fans de départ ».

  26. Je vois que chacun défont bien sa stratégie :-) et je partagerais l’opinion ou bien dire ai je la métaphore de @Yannick:c’est like comparer une moto et une voiture, ça sert à la même chose mais ce n’est pas le même moyen d’y arriver…

  27. Cela va forcément faire descendre votre reach qu’il suffira de faire remonter via l’achat de pub Facebook comme indiqué dans cet article, et ainsi avoir une page en apparence plus crédible aux yeux de vos futurs prospects Facebook

  28. Avouer vouloir acheter des likes pour « faire grossir l’audience de la page ». Voilà l’aveu parfait du loser absolu, du webmaster has been qui voit son site se fossiliser chaque jour. Laisse donc la place aux vrais sites de geeks, aux vrais pros et va faire un tour.

  29. Olivier a raison ..l’achat de fan est fait pour les nazes qui veulent tromper d’autres nazes en faisant croire qu’ils sont plus fort ..

    Mince je viens de froisser Eric dont son pote un certain Nicolas Sarkozy ( avec le Z de Naze) dont il a prit le thé a l’élysée avec lui ..et dont ce dernier Nicolas S veut nous faire gober qu’ »il a eu en peu de jour 2 millions de likes mdr

    Soit Eric a conseillé Nicolas Sarkozy et lui dit vas y achète des fans pour montrer que tu es super populaire ( dans son monde a lui oui pour ce qui est de la vraie vie.. )
    soit Eric devrai conseillé Nicolas Sarkozy d’arrêtait de se la jouer naze avec ses faux likes qui sente les likes achetés a 3 milles km …et lui dire a Nicolas Sarkozy que Raymonde la retraité qui vote toujours a droite s’en fou de facebook et des likes ..quant aux jeunes ils ne sont pas dupe et connaissent les achats de like ..bref dans les 2 cas c’est naze l’achat de like qui d’ailleurs en avoir trop décribilise souvent bien au contraire !

    Enfin pour revenir au trafic ramener de facebook a ici ..c’est ici que l’on voit encore les naifs qui n’ont toujours pas compris que tout ce qui est fait sur Facebook doit rester sur Facebook ..et que le trafics ne doit pas sortir du réseau facebook ..tout a été concu par facebook pour eviter de quitter le réseau

    par contre ça doit être l’inverse ..les sites doivent ramener du trafic a facebook

    D’ailleurs Eric ce qui serai intéressant c’est que tu vois en sens inverse .

    Enfin pour ce qui est du e commerce je doute que les achats de fans fassent vendre..pour la bonne et simple raison dont apparemment ici vous n’avez toujours pas compris qui se cache derriere ses achats de fans ?..

    ces achats de fans sont le boulots de sté qui sous traite en inde, madagascar , maurice, chine ..
    et c’est tous des fans bidons ..derriere il y a des gens payer a leur tarifs de leur pays ( pauvreté ) qui passe leur journée dans des salles de pc ( d’un autre age ) a creer des faux comptes ( mélanger a de vrai profil qui trompe )

    bref un vrai biz .. digne d’un réseau de prost que vous entretenez en achetant ses fans

    alors n’achetez pas de fans !!! ( oui c’est comme pour sauver les animaux ou bien dites non a la prostitu ..dont au final derriere ses achats de fans il y a des petites mains souss payer maltraiter dans des pays pauvre tout cela pour donner de l’importance a ces pays riche ou seul l’égo , la mensonge le vent compte dans ses sociétés occidentale

  30. Eric

    @ted : merci pour ce commentaire délirant, qui aurait quand même gagné en pertinence et en intérêt s’il avait été écrit avec autre chose que ton pied gauche :-)
    Et sinon je n’ai pas pris le thé avec Sarkozy, je ne me serai jamais déplacé pour si peu. Non non, moi j’ai déjeuné avec Sarkozy, renseigne-toi mieux la prochaine fois.

  31. @ted pour « ces achats de fans sont le boulots de sté qui sous traite en inde, madagascar , maurice, chine ..
    et c’est tous des fans bidons ..derriere il y a des gens payer a leur tarifs de leur pays ( pauvreté ) qui passe leur journée dans des salles de pc ( d’un autre age ) a creer des faux comptes ( mélanger a de vrai profil qui trompe ) »

    C’est pourquoi sur notre site acheter-des-fans.com nous avons décidé depuis peu de ne plus vendre de fans internationaux car peu qualitatifs comme vous le soulignez mais seulement des fans français ou ce sont de vraies personnes qui cliquent et qui y trouvent leur intérêt d’une manière ou d’une autre…

  32. Oui je suis d’accord, c’est pour cela que ça réponds à un besoin bien spécifique, obtenir un peu de quantité pour simuler une crédibilité propice à une obtention de fans plus qualifiés ;)

  33. Il est clair que tout va dans le sens de Facebook et ça ne va pas en s’arrangeant, ils misent sur la publicité payante en baissant la portée organique etc…Est-ce normal que les pages Facebook atteignent seulement 25-30% de leurs fans sur un réseau social gratuit ?
    De plus, sur ma dernière campagne il est clair que le nombre de clics ne correspond pas à la réalité en comparant avec les résultats de Google Analytics. Je doute qu’ils n’aient pas eux mêmes des faux comptes qui aiment les pages et articles car les profils apparaissent toujours bizarres…Une étude a démontré que c’était bien truquée.

  34. Bonjour,
    j’ai vu votre article sur internet concernant l’achat de like et je viens solliciter quelques infos supplémentaires si vous le voulez bien …

    Je viens de participer à un jeux concours et je ne comprends pas comment un des participants a réussis en si peu de tps a avoir un nb de like incroyable (notamment entre 4h et 6 h du mat) alors que c’est un petit jeux concours qui n’attire pas les gros du web , pas trop de viralité possible dû à la configuration du concours (liker un com dans un article sur une page!), pas de promotion de faite dessus …. En regardant les gens qui ont liké sur la page du winner qui a comme pseudo leaonardo di hanna (voir le commentaire de léonardo ici : https://www.facebook.com/francekbekocs/posts/239177246289517?comment_id=239731132900795&notif_t=like ) , j’ai pu m’apercevoir notamment que ces personnes habitaient en inde ou au pakistan ou au magreb alors que le but du jeu concours était d’avoir le plus de like possible sur une expression québécoise que nous devions liker! Comment puis je prouver que ce candidat a eu recours à l’achat de like ? Quels sont les indices que je peux mettre en avant pour contester sa victoire ? Je m’en fiche de gagner le lot mais par principe je trouve ca inadmissible pour les quelques uns qui se sont donner a fond et jusqu’au bout pour avoir des likes et qui ont joué honnêtement. Je voudrai au moins qu’on puisse prouver que nous n’avions aucune chance vu qu’il trichait et nous non .

    Merci de votre aide .

  35. Bonjour,
    J’achète mes likes et services de emarketing sur: http://www.like-online.com/
    Le service client est rapide et efficace, la quasi totalité des services de emarketing est proposé, les prix sont raisonnable.

Et si vous mettiez votre grain de sel ?

Lire les articles précédents :
Twitter : avez-vous cliqué sur ce lien malicieux de Justin Bieber ?

Il y a quelques jours, le compte Twitter de Justin Bieber a été hacké et a partagé un lien malicieux....

Fermer