Adblock Plus fait parler de lui suite à un accord qui aurait été passé avec Google : en échange d’argent, le service accepte de laisser passer un certain nombre des publicités du géant.

Le système de blocage publicitaire Adblock Plus a toujours été au centre de vives discussions entre ceux qui considèrent que ce genre de logiciel ruine les propriétaires de sites qui vient de la publicité et ceux qui critiquent une publicité trop présente sur le Web. Aujourd’hui en France, 6 à 7 % des internautes utilisent l’application Web qui est disponible sur de nombreux navigateurs Chrome et Firefox en tête mais aussi Safari, Opera et Internet Explorer (en bêta).

Si le service fait aujourd’hui de nouveau parler de lui, c’est à cause d’une ‘liste blanche’. Sur cette liste se trouvent les publicités jugées acceptables qu’Adblock Plus laissera donc passer. Eyeo, développeur du bloqueur, explique que les ‘petits sites’ peuvent s’inscrire à cette liste blanche gratuitement tant qu’ils diffusent de la publicité jugée acceptable. La nature intrusive ou non d’une annonce est d’ailleurs généralement décidée sur le forum du service suite à une discussion entre l’équipe et la communauté qui gravite autour du service.

ABP Adblock Plus, Google aurait payé pour voir ses publicités passer sur liste blanche

Il semblerait cependant, selon un site allemand nommé Horizont, que certains géants du Web paient pour voir leurs publicités passer sur cette fameuse liste blanche et ainsi, ne plus être bloquées. Le seul exemple qui a été cité, c’est Google. On ne connait pas le montant de la transaction financière et on ne sait pas si d’autres compagnies sont impliquées dans ces accords.

Adblock explique avoir changé sa politique de blocage des publicités car « finalement, il n’y a qu’une petite portion de gens qui ne souhaitent absolument voir aucune publicité. » ce qui est une solution intelligente car elle permet tout de même aux sites qui proposent une publicité raisonnable de continuer à pouvoir afficher ce qui les fait vivre. Cependant, cette affaire de ‘payer pour être affiché’ risque de légèrement décrédibiliser le service. Ni Google, Ni Eyeo ne s’est exprimé sur le sujet pour le moment.

(sources [1], [2],[3])