Affaire Google et ICOA : comment un (faux) communiqué de presse est relayé dans le monde entier

Retour sur une énorme confusion hier sur la Toile au sujet de Google et du fournisseur d’accès sans fil ICOA : des sites très sérieux comme TechCrunch, The Next Web et même Associated Press ont en effet relayé une acquisition qui s’est révélée totalement fausse.

Il y a une énorme confusion hier sur la Toile au sujet de Google et du fournisseur d’accès sans fil ICOA… Des sites très sérieux comme TechCrunch, The Next Web et même Associated Press ont en effet relayé l’acquisition du spécialiste du Wi-Fi par le géant de la recherche pour un montant de 400 millions de dollars. Comme nos confrères de FrenchWeb, j’avais préparé un article sur ce rachat mais je ne l’ai finalement pas publié quand je me suis rendu compte que l’information était tout simplement fausse…

Tout commence sur PR Web, un site qui publie des communiqués de presse, où l’acquisition de cette société est annoncée puis relayée sur de nombreux sites en quelques heures seulement. Sauf que voilà, le directeur général de ICOA a démenti formellement le rachat un peu après sur TechCrunch : « Ce n’est pas vrai ! Nous n’avons jamais eu de discussions avec des acquéreurs potentiels ! Ceci est absolument faux ! ». Google a également indiqué à AllThingsD n’avoir jamais signé un tel accord.

Mais l’histoire n’est pas aussi simple : ICOA Inc est une société cotée en bourse. Certes, ce sont des actions qui ont un prix inférieur à 1 euro ou 1 dollar (ou des penny stock, pour les connaisseurs), il n’empêche que l’action a grimpé de 400% avec cette (fausse) annonce.

fever google ICOA faux communique presse Affaire Google et ICOA : comment un (faux) communiqué de presse est relayé dans le monde entier

Fever, mon agrégateur RSS, qui montre les sujets les plus chauds du moment (cliquez pour agrandir)

Comme le suppose assez justement The Business Insider, il est possible que quelqu’un se soit amusé à spéculer en achetant des actions et en publiant un communiqué de presse bidon pour se faire des gains rapides. À l’heure où j’écris ces lignes, on ne connait toujours pas le ou les responsables… En tout cas, cette affaire montre bien qu’une information se répandre comme une traînée de poudre sans forcément être vérifiée, même si le site de communiqués de presse a peut-être aussi sa part de responsabilité.

(source)

9 commentaires

  1. Ce n’est pas le premier raté concernant une info non vérifiée, et ce ne sera pas le dernier!!!
    Tout benef pour cette société ICOA, mais certains ne doivent pas rigoler!!!!
    Si c’est vraiment un coup de quelqu’un juste pour s’enrichir un peu, ça montre le peu de scrupules des financiers à jouer avec l’argent des autres…

  2. et vive la signature électronique qui permet d’identifier un acteur… ça éviterais de croire n’importe qui

  3. Pingback: Faux rachat d'ICOA par Google : un vol d'identité à l'origine du ... - ZDNet - Actualités

  4. ou comment démontrer que la valeur de beaucoup de sociétés est purement fictive…

  5. Pingback: Faux rachat d'ICOA par Google : un vol d'identité à l'origine du ... - ZDNet - Actualités

  6. Pingback: Affaire Google et ICOA : comment un (faux) communiqué de presse est relayé dans le monde entier | rpidity