Amazon veut toujours proposer une alternative à Spotify

Amazon n’est pas encore parvenu à faire sa place sur le marché de la musique en streaming, pourtant il envisage sérieusement de venir se frotter à Spotify.

Prime Music

Depuis 2014, Amazon a mis en ligne, Prime Music, une alternative aux plateformes de streaming comme Spotify ou Deezer, mais la solution du géant du commerce électronique n’a jamais vraiment séduit les internautes et peine sérieusement à s’imposer sur un marché de plus en plus concurrentiel, notamment avec l’arrivée d’Apple Music.

Jusqu’à présent Prime Music était surtout réservé aux membres de la souscription Amazon Prime aux États-Unis et au Royaume Uni, qui pouvaient profiter de l’écoute de leurs morceaux de musique favoris en streaming illimité. Toutefois avec un catalogue assez maigre, il était assez prévisible que le succès ne serait pas au rendez-vous. Amazon ne dispose que d’un million de titres sur Prime Music, là où la concurrence offre généralement autour de 15 millions de titres.

Sachant que sur ce terrain Amazon n’est pas donné gagnant, le géant du commerce électronique est parti dans une autre direction, il proposera des abonnements à 9,99 dollars comme ses concurrents, avec un catalogue plus étoffé, mais proposera également des forfaits spéciaux pour ses clients. Amazon veut par exemple proposer un forfait privilégié pour les propriétaires de son enceinte « Echo ». Dans plusieurs pays, par exemple Amazon a déjà mis à disposition Prime Music gratuitement pendant 12 mois, pour l’achat d’une tablette Kindle Fire.

Amazon n’est toutefois pas le seul à modifier sa stratégie, car Spotify a déjà annoncé que lui aussi apporterait un changement important dans son offre. Certains titres importants ne seraient réservés qu’à la formule payante et non plus à l’offre gratuite avec publicité. La hache de guerre du streaming est donc loin d’être enterrée !

Source

Comments are closed.

Lire les articles précédents :
Lancement officiel du navigateur Microsoft Edge
La fonction « In Private » de Edge est plutôt bavarde pour une fonction privée

Un rapport datant d’octobre et pourtant connu de Microsoft faisait état d’un problème de taille au niveau de la confidentialité,...

Fermer