Android 4.3 avant Key Lime Pie

Alors que la conférence Google I/O approche à grands pas tout porte à croire qu’une nouvelle version de Jelly Bean estampillée 4.3 devrait être présentée.

Du 15 au 17 mai, Google tiendra sa grand-messe annuelle, une conférence qui permet d’en savoir plus sur les intentions du géant de Mountain View. Comme tous les ans les rumeurs vont bon train, et si on ne s’attend pas à une révolution, plusieurs pistes évoquent un Nexus 4 LTE, une tablette Nexus 11 équipée d’un processeur huit coeurs ainsi qu’une nouvelle version de la Nexus 7 avec un écran Full HD.

Pas vraiment de nouveautés à proprement parler donc mais des évolutions matérielles intéressantes qui devraient être accompagnées d’une nouvelle version de Jelly Bean, la 4.3. En effet, d’après Android Police, Google travaille actuellement sur des firmwares estampillés JWR23B , un numéro de build qui fait référence à Jelly Bean et qui sont destinés aux Nexus 4 et Nexus 7.

Android 5.0 alias Key Lime Pie ne devrait donc pas voir le jour de la conférence Google I/O et les utilisateurs devront donc se contenter de la quatrième version du système d’exploitation le plus répandu au monde…ou plutôt de celle que le constructeur a décidé de déployer. Le problème de la fragmentation d’Android et un sujet récurrent et s’il a tendance à s’atténuer ces derniers, il reste problématique.

En effet, la dernière version d’Android estampillée 4.2, disponible depuis novembre 2012 ne représente que 2% des smartphones sous Android. Si Google propose directement la mise à jour pour sa gamme Nexus, les constructeurs ont plutôt tendance à proposer un nouveau smartphone embarquant la dernière version plutôt que d’offrir un réel suivi. Résultat, Gingerbread représente toujours près de 40% des smartphones sous Android, sa part est toutefois à la baisse et Jelly Bean peut se targuer d’être à 25%.

La dernière version d’Android profite surtout du changement de méthode de calcul, Google collecte désormais les données lorsqu’un appareil se connecte au Google Play et non aux serveurs Google comme c’était le cas jusqu’à présent. Une modification qui a quand même permis de faire progresser Jelly Bean de 8,5 points en seulement 30 jours (16,5 % en mars contre 25 % en avril).

On comprend mieux pourquoi Google n’est pas pressé de faire goûter sa tarte au citron vert*

*La Key Lime Pie est une tarte originaire de Floride, elle doit son nom à l’archipel des Keys.

(Source)


2 commentaires

  1. Et quand les constructeurs font une maj , c’est le FAI qui traine
    Je viens de prendre une Nexus 7 part le biais de SFR en espérant que cela n’ai pas d’impact sur les maj Google

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Le World Wide Web fête ses 20 ans dans le domaine public

Il y a exactement vingt ans, jour pour jour, le CERN publiait une déclaration qui passait le World Wide Web...

Fermer