Voilà qui devrait rassurer les utilisateurs de smartphones sous Android. Le système de verrouillage de l’écran par schéma vient en effet de mettre en échec le FBI. L’histoire a de quoi faire sourire mais elle est bien réelle! Dans le cadre d’une affaire de proxénétisme, le FBI a arrêté Dante Dears, déjà condamné pour des faits similaires et qui

Voilà qui devrait rassurer les utilisateurs de smartphones sous Android. Le système de verrouillage de l’écran par schéma vient en effet de mettre en échec le FBI.

L’histoire a de quoi faire sourire mais elle est bien réelle! Dans le cadre d’une affaire de proxénétisme, le FBI a arrêté Dante Dears, déjà condamné pour des faits similaires et qui aurait repris depuis quelques temps une activité de souteneur via son téléphone mobile. Seul problème, pour accéder au contenu du téléphone, un Samsung Exhibit II, les enquêteurs ont besoin du schéma de déverrouillage qui peut être mis en place pour protéger son smartphone. Après plusieurs tentatives infructueuses, le mobile a fini par se bloquer et il faut alors le déverrouiller à l’aide de son identifiant Google… ce que ne possède pas le FBI!

screenshot 13319193606001 Android plus fort que le FBI

Le Bureau Fédéral d’Investigation a donc du se rendre à l’évidence et admettre que le système de verrouillage du système d’exploitation de Google était bel et bien efficace. Ils ont donc demandé un mandat de perquisition auprès du tribunal de San Diego afin d’obtenir les informations permettant le déverrouillage du smartphone. Le FBI souhaite en effet avoir accès aux nom, adresse, numéro de sécurité sociale, identifiant et le mot de passe du propriétaire, messages texte envoyés et reçus à partir du téléphone, y compris les messages photo et vidéo ainsi que les instructions verbales et/ou écrites pour la transgression du verrouillage “pattern” installé sur le téléphone.

Pour la firme de Moutain View, c’est un joli coup de pub mettant en avant son système. A l’heure où nos smartphones renferment de plus en plus d’informations à caractère confidentiel, la sécurité devient un enjeu majeur. Android propose d’ailleurs différents types de verrouillage de l’écran : le fameux schéma, le code PIN ou le mot de passe. Récemment, Face Unlock, une des nouvelles fonctionnalités d’Android 4.0, a fait son apparition et permet à l’utilisateur de déverrouiller son smartphone en utilisant sa caméra… une solution qui ne se montre pas vraiment convaincante puisque une simple photo permet le déverrouillage.

Reste que si le procédé sait se montrer efficace, il faut toujours faire attention aux traces de doigts qui trahissent parfois le schéma…

(Source: arstechnica)