Android plus fort que le FBI

Voilà qui devrait rassurer les utilisateurs de smartphones sous Android. Le système de verrouillage de l’écran par schéma vient en effet de mettre en échec le FBI. L’histoire a de quoi faire sourire mais elle est bien réelle! Dans le cadre d’une affaire de proxénétisme, le FBI a arrêté Dante Dears, déjà condamné pour des faits similaires et qui

Voilà qui devrait rassurer les utilisateurs de smartphones sous Android. Le système de verrouillage de l’écran par schéma vient en effet de mettre en échec le FBI.

L’histoire a de quoi faire sourire mais elle est bien réelle! Dans le cadre d’une affaire de proxénétisme, le FBI a arrêté Dante Dears, déjà condamné pour des faits similaires et qui aurait repris depuis quelques temps une activité de souteneur via son téléphone mobile. Seul problème, pour accéder au contenu du téléphone, un Samsung Exhibit II, les enquêteurs ont besoin du schéma de déverrouillage qui peut être mis en place pour protéger son smartphone. Après plusieurs tentatives infructueuses, le mobile a fini par se bloquer et il faut alors le déverrouiller à l’aide de son identifiant Google… ce que ne possède pas le FBI!

Le Bureau Fédéral d’Investigation a donc du se rendre à l’évidence et admettre que le système de verrouillage du système d’exploitation de Google était bel et bien efficace. Ils ont donc demandé un mandat de perquisition auprès du tribunal de San Diego afin d’obtenir les informations permettant le déverrouillage du smartphone. Le FBI souhaite en effet avoir accès aux nom, adresse, numéro de sécurité sociale, identifiant et le mot de passe du propriétaire, messages texte envoyés et reçus à partir du téléphone, y compris les messages photo et vidéo ainsi que les instructions verbales et/ou écrites pour la transgression du verrouillage “pattern” installé sur le téléphone.

Pour la firme de Moutain View, c’est un joli coup de pub mettant en avant son système. A l’heure où nos smartphones renferment de plus en plus d’informations à caractère confidentiel, la sécurité devient un enjeu majeur. Android propose d’ailleurs différents types de verrouillage de l’écran : le fameux schéma, le code PIN ou le mot de passe. Récemment, Face Unlock, une des nouvelles fonctionnalités d’Android 4.0, a fait son apparition et permet à l’utilisateur de déverrouiller son smartphone en utilisant sa caméra… une solution qui ne se montre pas vraiment convaincante puisque une simple photo permet le déverrouillage.

Reste que si le procédé sait se montrer efficace, il faut toujours faire attention aux traces de doigts qui trahissent parfois le schéma…

(Source: arstechnica)

Invité
16 mars 2012

Très rassurant a l’heure ou un très grosse partie de la population possède un téléphone IOS qui est pour sa part très facile a hacker

Invité
16 mars 2012

Ça veut aussi dire qu’en cas de perte du mot de passe même le FBI ne pourra rien pour toi.

Invité
16 mars 2012

Je vois pas en quoi c’est plus robuste qu’un bon vieux code à 4 ou 6 chiffres. le FBI n’aurait pas pu le deviner non plus. Mais bon coup de pub il est vrai.

Invité
ta vu
17 mars 2012

oui il ne faut pas oublier que le FBI dans certains cas est obliger de respecter la loi sinon les preuves ne sont pas valide devant le tribunal américain il ne faut pas rêver le FBI a dans son club informatique des hacker connu et voir même inconnu du grand public le genre qui peut pénétrer n’importe qu’elle système de sécurité.

Invité

[...] background-position: 50% 0px; background-color:#222222; background-repeat : no-repeat; } http://www.presse-citron.net – Today, 9:10 [...]

Invité
17 mars 2012

Mouais, ça dépend du nombre de tentatives avant verrouillage.

Invité

[...] background-position: 50% 0px; background-color:#222222; background-repeat : no-repeat; } http://www.presse-citron.net – Today, 10:09 [...]

Invité
17 mars 2012

ca montre tout de suite la compétence du FBI ou de google :)

Invité
17 mars 2012

C’est bien et pas bien. Les utilisateurs lambda pourront garder certaines infos confidentielles et les violeurs pourront filmer sans crainte maintenant. Elle est ou la bonne limite ?

Invité
Davidoff
17 mars 2012

Vu qu on pourra payer au supermarché avec le telephone je suis pour un verrou inviolable.

 
Lire les articles précédents :
La recherche sémantique bientôt plus développée dans Google

Un article du Wall Street Journal met en lumière la prochaine grosse évolution du moteur de recherche de Google, à...

Fermer