Selon VentureBeat, Google prévoirait de rendre disponible son système d’exploitation, jusque-là conçu et réservé pour les smartphones, à toutes sortes d’appareils, y compris les netbooks. N’écoutant que l’appel du code, l’équipe de développeurs participant à la rédaction de VentureBeat a réussi à compiler en 4 heures le noyau d’Android pour l’installer et le rendre pleinement

Selon VentureBeat, Google prévoirait de rendre disponible son système d’exploitation, jusque-là conçu et réservé pour les smartphones, à toutes sortes d’appareils, y compris les netbooks.

N’écoutant que l’appel du code, l’équipe de développeurs participant à la rédaction de VentureBeat a réussi à compiler en 4 heures le noyau d’Android pour l’installer et le rendre pleinement opérationnel sur une EeePC 1000H (équipé à l’origine de Windows XP).

android netbook Android sur EeePC : lOS de Google bientôt sur les netbooks ?

Les spécialistes argueront du fait que cet exploit n’apporte pas grand chose en termes d’ouverture des OS installés sur les netbooks puisque Linux y a déjà trouvé une place de choix, provoquant quelques sueurs froides chez Microsoft qui, à défaut de proposer une version adaptée de XP ou Vista, a surtout adpaté… ses prix pour ne pas se faire bouter complètement hors de ce marché juteux et prometteur (on prévoit 50 millions de netbooks vendus en 2009 dans le monde).

Alors, à part renforcer l’hégémonie de Google, qu’apporterait à l’utilisateur final un portage d’Android sur netbook ? Difficile à dire, mais on peut déjà imaginer quelques scénarios :

  • une intégration et une synchronisation parfaite entre le PC et le mobile puisque le même système fonctionnerait sur les deux. Plus besoin de jongler entre deux OS, même de famille identique, comme on le fait actuellement entre MacOS et iPhone, ou Windows et Windows Mobile. Ce qui marche sur votre smartphone marche sur votre netbook, et vice-versa.
  • selon VentureBeat, des débouchés importants pour le développement d’applications sophistiquées qui tourneraient dans le navigateur Chrome et pourraient être enrichies par des extensions de bureau prises en charge par Android
  • un OS gratuit, ouvert, convivial, intuitif et libre sur lequel seraient développés rapidement des milliers de logiciels, OS estampillé Google, donc avec de fortes chances de réussir là ou Linux n’a jamais vraiment brillé : auprès du grand public (même si la tendance évolue timidement, justement avec l’émergence des netbooks)

VentureBeat ne précise pas si toutes les fonctions et périphériques de son EeePC sous Android sont reconnues (quid du clavier et de la saisie de texte) mais indique que les drivers nécessaires ont été développés spécifiquement pour cette expérimentation.

Une initiative à mettre au crédit de l’explosion du marché des ntebooks, qui, rappelons-le, a débuté il y a moins d’un an en france avec l’arrivée du premier EeePC le 21 janvier 2008. Une fulgurance et une évolution des usages qui rappellent fortement celles provoquées par le développement de la téléphonie mobile…