AOL vend 800 brevets à Microsoft pour 1 milliard de dollars

AOL a confirmé aujourd’hui la vente de 800 de ses brevets à Microsoft pour la somme d’un milliard de dollars.

AOL a confirmé aujourd’hui la vente de 800 de ses brevets à Microsoft pour la somme d’un milliard de dollars.

aol microsoft patents AOL vend 800 brevets à Microsoft pour 1 milliard de dollars

L’accord a été officialisé aujourd’hui par un communiqué de presse d’AOL : la firme va céder 800 de ses 1100 brevets à Microsoft pour 1,056 milliards de dollars, tout en en conservant la licence. La somme perçue permettra, selon le CEO d’AOL Tim Armstron, de rembourser les actionnaires de la firme.

Une fois cette transaction effectuée (celle-ci sera complétée d’ici la fin de l’année), AOL se retrouvera avec un portefeuille de 300 brevets, portant sur des technologies clés telles que la publicité, la recherche, la génération et gestion de contenus en ligne, les réseaux sociaux, la cartographie, le multimédia, le streaming et la sécurité. Le deal passé entre les deux compagnies accorde la licence de ces brevets restants à la firme de Redmond.

Le portail internet, en difficulté malgré ses acquisitions de sites d’informations tels que le Huffington Post, était depuis le mois de février sous la pression d’un de ses actionnaires, le fonds d’investissement new-yorkais Starboard Value, qui souhaitait le voir mettre en vente ses brevets. Après un long processus de négociations et d’enchères, c’est désormais chose faite.

Tout comme Yahoo, AOL est un géant de l’âge de pierre d’Internet qui a bien du mal à relancer son activité et ne pourra très probablement jamais récupérer son étincelle d’antan. Le point commun actuel entre les deux compagnies, c’est qu’elles cherchent en ce moment à générer de la valeur par le biais de leurs nombreux brevets. Alors qu’AOL préfère les vendre, Yahoo a en effet récemment décidé de poursuivre Facebook en justice pour la violation de 10 de ses brevets.

13 commentaires

  1. Quand il reste des brevets à vendre, on n’est pas totalement sur la paille ! Mais quand on se met à vendre ses brevets, c’est vraiment que l’on va mal ! Eh oui, AOL n’a pas trouvé la bonne voie… ce n’est finalement pas grave !
    franck

  2. J’arrive même pas a imaginer combien ça fait… Mais bon même si la boite est has been, 1m, ça fait un joli parachute doré …

  3. Pingback: AOL vend 800 brevets à Microsoft pour 1 milliard de dollars « L'info "Autrement" cftc hus

  4. Pingback: AOL vend 800 brevets à Microsoft pour 1 milliard de dollars | Best of High-Tech | Scoop.it

  5. Pingback: AOL vend 800 brevets à Microsoft pour 1 milliard de dollars | business analyst | Scoop.it

  6. Pingback: AOL vend 800 brevets à Microsoft pour 1 milliard de dollars | Communication web professionnelle | Scoop.it

  7. Les brevets technologiques, c’est vraiment un business à part, surtout aux USA… Des histoires de gros sous, mais sans réelles créations de richesses ou d’innovations, c’est vraiment du flan. Tellement que certaines boîtes ne reposent plus que sur ça. Pathétique !

  8. Pingback: AOL : le titre s’emballe de plus de 48% après les annonces sur les … – Boursier.comWorld News | World News

  9. Ça fait une joli somme en effet! Il est difficile d’imaginer AOL ayant des difficutltés financières, c’est comme cela lorsque l’on passe en bourse. C’est ce qui pourrait arriver à Facebook, une banqueroute, si ce dernier passe en bourse.

  10. Bonjour.
    Effectivement, ce sont les actionnaires d’AOL qui vont être contents.
    Dans une EBR (Economie Basée sur les Ressources), ça ne se passerait pas comme ça.
    Déjà parce qu’il n’y a pas de brevets et d’actionnaires, mais surtout parce qu’on utilise la coopération plutôt que la compétition.
    Cordialement.
    Guillaume, le consultant EBR
    http://www.questions-ebr.com

  11. Pingback: Microsoft accapare 800 nouveaux brevets pour 1 milliard de dollars – 24heures.chWorld News | World News

Lire les articles précédents :
L’Irlande du Nord, terre de prédilection des têtes de lecture de Seagate
Reportage : au coeur d’une usine de fabrication de têtes de lecture

C’est en Irlande du Nord que le constructeur de disques durs Seagate a décidé d’implanter l’une de ses unités de...

Fermer