Apple accuse une baisse de son bénéfice pour la première fois en dix ans

C’est un petit événement, Apple annonce pour la première fois depuis 2003 une baisse de son bénéfice ! Son chiffre d’affaires est, quant à lui, toujours en hausse.

Hausse, succès, record, augmentation, enrichissement…

Depuis dix ans, les mots sont souvent les mêmes lorsqu’il s’agit d’évoquer les chiffres d’Apple. La tendance s’est même accentuée depuis 2007 et la sortie de l’iPhone jusqu’à devenir en 2012, la première capitalisation boursière de l’Histoire.

Une insolente réussite qui a fini par s’essouffler du côté de Wall Street et fait naître des questions sur un possible déclin de la firme de Cupertino. Une vison alarmiste de la situation et exagérée comme le rappelait Valentin. Néanmoins, et c’est un événement important, Apple signe pour la première fois depuis dix ans une baisse de son bénéfice trimestriel net (-18%) celui-ci passe en effet de 11,6 milliards de dollars à 9,5 milliards soit 10,09 dollars par action. Une baisse conforme aux attentes et qui n’a d’ailleurs pas été sanctionnée sur les marchés boursiers, il faut dire qu’Apple a annoncé  le versement de 100 milliards de dollars à ses actionnaires d’ici fin septembre 2015, soit 55 milliards de plus que ce qui avait été annoncé dernièrement.

Si le bénéfice net est en baisse, les autres chiffres sont toujours dans le vert pour Apple comme en témoigne son chiffre d’affaires de 43,6 milliards de dollars, en hausse de 11% sur un an et  réalisé à 66% à l’international, c’est à dire hors Etats-Unis.

Même chose concernant les ventes avec l’iPhone en hausse de 6,5% avec 37,4 millions d’appareils écoulés contre 35,1 millions il y a un an et l’iPad, en forte hausse puisqu’il passe de 11,8 millions à 19,5 millions de tablettes écoulées soit une augmentation de plus de 65% ! A noter qu’avec un chiffre d’affaires de 22,95 milliards pour l’iPhone et de 8,746 milliards pour l’iPad, les deux produits phares de la marque représentent 73% du chiffre d’affaires total d’Apple.

Concernant les ordinateurs Mac et l’iPod, les volumes écoulés sont sans surprise en baisse, la palme revenant à l’iPod, un produit en fin de vie depuis l’explosion du marché des smartphones qui recule de  près de 27% sur un an pour s’établir à 5,633 millions d’unités écoulées. Pour les ordinateurs Mac la donne est différente, la baisse n’est pas significative (-2%) dans un marché pourtant en pleine crise, on peut donc dire qu’Apple s’en sort plutôt bien. Enfin, concernant iTunes et l’activité logiciels et services, on constate un chiffre d’affaires de 4,1 milliards de dollars soit une hausse significative de près de 30% sur un an. Peter Oppenheimer, directeur financier d’Apple, en profite pour rappeler que ce trimestre a permis d’engranger 12,5 milliards de cash portant le fameux « trésor de guerre » de la société à 145 milliards de dollars.

Pour le trimestre en cours, Apple table sur un chiffre d’affaires compris entre 33,5 milliards et 35,5 milliards de dollars et une marge brute de 36-37% . Des prévisions prudentes, ce qui n’est pas rare du côté de Cupertino.

La pomme grossit moins vite mais est loin de tomber de l’arbre

On en sait donc un peu plus sur la situation d’Apple, chahuté ces derniers temps du côté des marchés boursiers et objet de nombreuses questions sur son avenir. Le géant de Cupertino a ralenti sa croissance mais reste loin d’un déclin. Le cours de l’action Apple a passé cinq ans à surfer sur la vague de l’innovation et de la spéculation, de l’iPhone à l’iPad en passant par les nombreuses rumeurs qui entouraient les sorties de ces appareils. Les ventes sont toujours très bonnes mais l’attente est moins forte, le marché plus concurrentiel, que ce soit celui des smartphones ou celui des tablettes au point de voir Apple passer d’une société innovante à une société gestionnaire.

A l’image de son slogan, la marque semble vouloir penser différemment. Différemment de ce qu’on avait l’habitude de voir et différemment de ce à quoi Steve Jobs nous avait habitué. Et si Apple faisait sa révolution ?

(Source)

 


10 commentaires

  1. Je suis étonné par le trésor de guerre de 15 Milliards, ce n’est pas plutôt 115 Milliards?

    • Thomas-Estimbre on

      @Davy : Effectivement il manquait un chiffre, on atteint les 145 milliards de dollars ! Merci pour la remarque, c’est corrigé 🙂

  2. Très surpris que itunes compte si peu dans leur CA, j’avais vu dans un article comme quoi c’était la poule aux Å“ufs d’or d’Apple.

  3. Je suis de ceux qui voient Apple sur le déclin. Leur dernier produit ne possède plus aucune inovation ce qui faisait leur force de ces dernières années. Ils s’appuient juste sur le phénomène de marque et de luxe que représente leurs appareils.
    D’autant plus que c’est tout de même Steve Jobs qui a sauvé Apple, pas sûr que la relève se montre très compétente. Bref je suis assez sceptique.

  4. la qualité des produits concurrents et de plus en plus meilleur HTC et SAMSUNG APPLLE a besoin d’un deuxieme souffle pour pouvoir faire se relever

  5. En même temps ils sont tellement cher que ça freine les gens, surtout quand on voit le prix d’un smartphone Xiaomi qui est super performant… faut arrêter la course au prix le plus cher!

  6. Bonjour,

    Il y a certes baisse, mais rien d’alarmant en soi! Beaucoup d’entreprises rêveraient de faire de telles marges et bénéfices.
    Ce qui est plus surprenant, c’est qu’il y ait baisse alors même que le chiffre d’affaires est en nette augmentation.
    Aussi, il aurait été intéressant de connaître les causes réelles de cette baisse des bénéfices.

  7. l’iPhone prend une grande part quand même. Ca se comprend qu’ils font tout pour rester à la pointe, allant même jusqu’à ajouter des évolutions minimes sans réel atout.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
E-taxi vs Taxi classique : la guerre des transports de New York

Une décision de justice déclare l'interpellation de taxi par smartphone légale et ouvre ainsi la porte aux start-ups qui sont...

Fermer