Apple confirme les raisons du retrait d’AppGratis

Apple a accepté de confirmer que l’application française AppGratis avait été retirée de l’App Store pour la violation de 2 règles. Des jours difficiles s’annoncent pour AppGratis.

AppGratis est était un service populaire, annonçant récemment gagner plus de 300.000 utilisateurs par jours.

Son système : communiquer auprès de son immense base d’utilisateurs pour les inviter à télécharger une application.
AppGratis avait rencontré un public et son modèle économique était tout trouvé, AppGratis recevant de beaux chèques de marques qui souhaitaient que leurs applications soient mises en avant.

App Gratis : violation des règles de l’App Store

Les règles de l’App Store avaient changé dernièrement, ajoutant les règles 2.25 et 5.6 stipulant que :

2.25 : Les applications qui mettent en avant d’autres applications que les leurs pour des raisons d’achat ou de promotion dans une manière similaire à l’App Store seront rejetées.

5.6 : Les applications ne peuvent pas envoyer de notifications push pour envoyer de la publicité, des promotions, ou une action marketing de toute sorte.

Simon Dawlat, CEO d’AppGratis, connaissait ces règles mais il avait expliqué que cela ne concernait pas son application… selon lui, Apple en avait après les mauvais copycats d’AppGratis.
Quelques mois plus tard, la start-up annonçait une levée de fonds record de 10 millions d’euros auprès d’Iris Capital et du fond Orange Publicis.

Deux mois plus tard, (vendredi dernier) Simon a reçu un mail d’Apple lui annonçant que son application serait retirée de l’Apple Store pendant le week-end.

Apple : une décision justifiée

On ne peut que compatir avec AppGratis qui se retrouve le bec dans l’eau deux mois après avoir récolté 10 millions d’euros. Mais le fait est qu’Apple a eu raison de suivre cette politique.
En effet, une application comme AppGratis venait fausser les applications mises en avant dans l’App Store puisqu’il suffisait à un client de signer un chèque de quelques dizaines de milliers d’euros pour avoir l’assurance de se retrouver dans le Top 10 ou Top 5 de l’App Store.
Pour assurer une meilleure qualité, Apple devait faire en sorte de pouvoir revenir à des résultats plus naturels dans ses tops.
On peut critiquer la méthode, mais nous n’avons aucune certitude sur le fait qu’Apple avait ou n’avait pas averti la start-up sur le retrait de son application si rien n’était fait.

AppGratis : le moment de vérité

AppGratis a, pour l’instant, choisi de rester absolument silencieux sur cette affaire, ne commentant même pas le retrait de son application sur son compte Twitter ou Facebook.
On peut imaginer les séances intenses de brainstorming qui prennent place dans les locaux de la start-up pour décider quoi faire.
De la même manière, les investisseurs doivent mettre la pression pour savoir ce que va décider de faire son investissement de 10 millions.

Et j’ai envie de dire que c’est une grande opportunité pour la start-up de se réinventer et de prouver sa valeur.
C’est dans une adversité pareille que Simon Dawlat et son équipe vont devoir montrer qu’ils ont les ressources pour s’en sortir.

On sait déjà qu’une nouvelle application Android est en approche, mais je ne pense pas que cela sera suffisant pour compenser le manque à gagner du marché iPhone.
Si j’avais 10 millions d’euros et une expertise dans le domaine de l’iPhone… je réfléchirais probablement à lancer un site média qui offrirait une approche beaucoup plus qualitative.

En tout cas, Apple a été clair : AppGratis est bien évidemment invité à resoumettre son application… mais certainement pas sous la même forme qu’aujourd’hui.

Mise à jour 09/04/13, 19:28 : Simon Dawlat vient de publier une réaction complète à cette nouvelle sur le blog d’AppGratis

(source)

Invité
stef
9 avril 2013

En plus cette app est trompeuse, elle nous fait croire qu’on va n’avoir que des apps payantes qui passent gratuit pour un temps limité alors que plusieurs apps mises en avant ont toujours été gratuites comme Le Parisien, Hotels.com, etc

Invité
stef
9 avril 2013

J’oubliais, pour être équitable il faudrait alors qu’Apple supprime toutes les apps similaires : FAAD (Free App A Day), App of the day, etc

Invité
9 avril 2013

OMG 10M€ qui partent en fumée !

Invité
9 avril 2013

Il n’y a rien qui part en fumée et surtout pas 10 millions. Ils vont, je pense, totalement se réinventer pour partir sur un système de recommendation d’appli via leur site et sous forme de newsletter. Ou alors ils peuvent faire quelque chose n’ayant rien à voir mais, peu importe, c’est la qu’on voit la force d’un entrepreneur. Savoir prendre un virage à 180 degré est parfois un mal nécessaire.

Invité
9 avril 2013

Parier tant d’argent sur la connerie d’Apple était vachement risqué en même temps.
Faut s’orienter sur Android ou Windows Phone, moins de soucis idiots en respective.

Invité
Valentin
9 avril 2013

Les prémisses d’un éclatement futur d’une bulle mobile ? On attend les premiers dépôts de bilan, puis ca risque de vite s’enchainer :S (cf Internet en 2000) heureusement cela ne signifierai pas pour autant la fin du mobile :)

Invité
Valentin
9 avril 2013

Encore un commentaire dans les spam… pourtant, pas de mots vulgaires, pas de liens… le filtre est un peu fort parfois non ?

Invité
9 avril 2013

Ils peuvent faire un site mobile qui redirige vers l’app store avec notification par mail !

Invité
Jen
9 avril 2013

« il suffisait à un client de signer un chèque de quelques dizaines de milliers d’euros pour avoir l’assurance de se retrouver dans le Top 10 ou Top 5 de l’App Store. »=> Faux et ultra faux.
On a travaillé avec Appgratis pour promouvoir notre app et on a jamais payé « quelques dizaines de milliers d’euros » !
Les règles du classement n’étaient pas faussées : vous progressez dans le classement car des centaines de consommateurs qui ont eu connaissance de votre promo ont acheté de leur plein gré votre app (ce ne sont pas de faux consommateurs payés à acheter et « tester » l’app comme le proposent d’autres sociétés…).
Appgratis permettait aux petits éditeurs qui n’ont pas des budgets marketing digne des blockbusters de sortir leur bout de nez de la jungle des applications, et ca au moins une journée…C’était tout simplement un très bon relai pour se faire connaitre.
Dommage.

Invité
9 avril 2013

Visiblement les notifications par email ont encore de beaux jours en perspective ! Avec un deal de coregistration email avec ses clients, AppGratis pourrait continuer sans faire évoluer énormément son modèle.

 
promo popup 800 paysage.fw
Lire les articles précédents :
OnePlus Promise
Le PDG de OnePlus donne une fourchette de prix pour le OnePlus 2

Il sera bien plus cher que le OnePlus One, mais pas aussi cher qu’un iPhone.

Fermer