Apple est condamné sans Steve Jobs, d’après Larry Ellison, CEO d’Oracle

Pour Larry Ellison, CEO d’Oracle, la situation d’Apple est claire. Sans Steve Jobs, la société est condamnée à l’échec.

Larry Ellison est une figure emblématique du monde high-tech. Oracle n’a certainement pas l’aura d’un Google ou Apple dans nos contrées, mais le succès de sa compagnie est très certainement suffisant pour le hisser comme le 5ème homme le plus riche de la planète (classement Forbes 2012). Larry Ellison peut également se targuer d’avoir été l’ami de Steve Jobs. Ellison a d’ailleurs tenu le poste de directeur d’Apple Computers de 1997 à 2002 lors du retour triomphale de Jobs à la tête de la société qu’il avait fondé.

Si quelqu’un peut avoir une bonne vision de la situation d’Apple, c’est peut-être bien Larry Ellison donc.

Et lorsque Charlie Rose l’accueille dans son émission « This Morning » sur CBS, et lui demande « Qu’est-ce qui va arriver à Apple sans Steve Jobs ? », Ellison répondra immédiatement comme s’il avait la réponse définitive à cette question :

« Nous le savons déjà », annoncera-t-il.

Charlie Rose lui demandera des explications qu’il donnera avec le même calme :

« Nous en avons déjà fait l’expérience. Je veux dire, c’est déjà arrivé. Nous avons vu Apple avec Steve Jobs (NDLA : il lève son doigt pour montrer la croissance de la société). Nous avons vu Apple sans Steve Jobs (son doigt chute vers le sol). Nous avons vu Apple avec Steve Jobs (son doigt retourne en haut). Et maintenant nous allons connaître Apple sans Steve Jobs ».

Sur ces derniers mots, il terminera son geste en redescendant sa main doucement. Derrière cette démonstration au trémolo dramatique, Ellison retrace l’histoire d’Apple avec la période où Jobs avait été écarté de la direction d’Apple de 1986 à 1997. Pour lui, il s’agit d’une évidence, Apple sans Steve Jobs est condamné à échouer.

Difficile de penser que la situation est aussi simple que cela et que l’histoire ne peut que se répéter. Pourtant il faut bien avouer qu’Apple est dans une situation particulière depuis quelques mois. La keynote donnée le 10 Septembre prochain sera probablement décisive pour l’avenir de la société.

(source)


12 commentaires

  1. Finalement, si on doit retenir un échec pour Steve Jobs en tant qu’entrepreneur ce sera bien celui de n’avoir (peut-être) pas su pérennisé la société qu’il a crée…

    Plus facile à dire qu’à faire, surtout quand l’entreprise est autant portée par « la vision » de son fondateur !

  2. Hum… Elison n’a jamais dirigé Apple, il a simplement fait partie du conseil d’administration (et pas de manière très active, cf la bio de Jobs où l’on racontait qu’il était le plus souvent absent, au point que Jobs avait fini par mettre un portrait de lui grandeur nature sur sa chaise)

    Quant au reste… C’est de toute manière très subjectif. Et Larry Elison, qui était un ami très proche de Jobs, n’est sans doute pas très objectif. Il se souvient simplement de l’avant/après 1997… Apple va peut être se planter, sans doute sur certains produits, sans doute moins sur d’autres, mais l’Apple d’aujourd’hui n’a rien à voir avec l’Apple de 1997 (et des guignolos qui dirigeaient la boite à l’époque..).

  3. Elle sort d’où la citation utilisée dans le titre ? 🙂
    Merci.

  4. @jdo : malheureusement, et ce n’est pas pour encenser Jobs, même loin de là, il s’agit d’une marque fondée sur la vision d’un unique homme… La façon de vendre, de présenter, de créer les produits Apple est issue de Jobs. Si Apple était par exemple connu pour son côté technique on le serait. Et objectivement ce n’est pas le cas. (Je ne fais que répéter ce que disait Jobs). C’est ça le problème d’une société qui n’existe qu.a travers un seul homme… Alors qu’il y a une équipe derrière r sûrement une très bonne

  5. Hum… C’est pas le premier à le dire depuis la mort de Jobs, franchement à court terme j’imagine très très très mal Apple s’écrouler.
    Vous dite Apple en difficulté en ce moment? Il fraudais nous dire où?..

    La plus grosse difficulté ce présentera quand Apple passera de Mac Os X 11

  6. Que les parts de marché d’Apple baissent c’est juste de la logique. Apple propose quelques produits contre des centaines pour la concurrence. Quelque soit leur succès de ces appareils ils ne peuvent pas lutter en terme de parts de marché. Apple ne pouvait tout simplement pas dominer aussi longtemps. Il lui faut trouver d’autres secteurs, créer d’autres « besoins ». Que son action baisse ne veut pas dire qu’ils ont perdu la confiance des investisseurs ça veut surtout dire que beaucoup se sont payés, l’action ayant été multipliée par 10 en un peu plus d’un an.
    D’ailleurs ils ont un cash phénoménal, de quoi voir venir.

  7. Apple ne vivra pas éternellement, c’est une évidence. Comme n’importe quelle société.
    De là à dire qu’elle va s’écrouler d’ici 5 ans… faut pas exagérer. Rien que le cash en réserve…

    Et puis, l’équipe en place est très compétente, bien plus que celle de l’époque avant 97.

  8. @jdo : Ce que tu dis « Elison n’a jamais dirigé Apple, il a simplement fait partie du conseil d’administration « , c’est vrai qu’il n’a jamais dirigé et qu’il n’est pas très actif mais il est très fort en stratégie. Tout comme Albert Einstein n’a pas besoin d’être très actif, il s’assoit et il réfléchit sur le plan scientifique … 😉

  9. HerbeDeProvence
    le 13 août 2013 à 10:52
    Comme toute secte, quand le gourou meurt la secte meurt.

    oublie pas que toutes les grande religions actuelle etait au départ des secte avec leurs gourous et il sont mort depuis des siècles.

  10. @ robertt : et les religions sont mortes avec leurs « gourous » ? Chapeau la démonstration…

  11. Oui,malheureusement.je suis fan d’Apple depuis toujours et j’observe depuis la disparition de steve jobs le déclin d’Apple et le manque d’innovations .Espérons un belle iPhone 5s et un nouveau iOS pour septembre !!

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Les revenus de Google Play grimpent de 67 %

Propulsés par le Japon et la Corée du Sud, les revenus de Google Play auraient connus une croissance de 67...

Fermer