Apple : la nouvelle stratégie pour maintenir la compétitivité d’iTunes ?

Après le succès de l’album surprise de Beyoncé sur iTunes, Apple travaillerait actuellement sur d’autres exclusivités. Une manière peut-être de se protéger contre les menaces.

Beyoncé Apple : la nouvelle stratégie pour maintenir la compétitivité diTunes ?

D’après les sources de nos confrères du Los Angeles Times, Apple demanderait actuellement aux studios de fournir des contenus exclusifs pour iTunes. L’objectif serait de maintenir la compétitivité du store face au succès des services de streaming comme Beats Music, Spotify ou encore Rdio. On parlerait même de pression.

Avoir des contenus exclusifs à iTunes (pendant une certaine période) permettrait à Apple de maintenir un avantage compétitif certain par rapport ses rivaux qui proposent des morceaux en streaming et qui sont présents sur toutes les plateformes et non seulement sur les appareils d’Apple. Récemment, Samsung, le rival numéro un d’Apple en termes de téléphonie, a même décidé de lancer un service de streaming musical.

Comme argument, Apple se servirait du succès de l’album surprise « Fifth » de Beyoncé du mois de décembre qui, en plus d’être sorti de manière inopinée, avait été dans un premier lieu exclusif à iTunes. En trois jours, 828.733 copies ont été vendues, ce qui constitue un record de vitesse en termes de vente sur le store musical d’Apple. Une autre particularité : dans un premier temps, il n’était possible que d’acheter le package de 14 morceaux et 17 vidéos, en entier (et non les morceaux de façon individuels).

Aussi Apple aurait déjà fait des rencontres avec des grands labels et même approché les artistes en personne afin de réserver ces exclusivités qui pourraient booster ses téléchargements sur iTunes.

Des morceaux que l’on ne retrouve nulle part permettraient à Cupertino de dicter sa loi dans le monde de la musique, lui qui représenterait encore actuellement 80 % des ventes de musique par téléchargement aux Etats-Unis. Mais le souci est que le streaming et les services à la demande tendraient à cannibaliser le marché des téléchargements. De nos yeux de simples consommateurs, cela semble naturel.

De son côté, un responsable de Spotify s’est déjà exprimé face à cette actualité en affirmant que ce n’est pas une grande stratégie que d’essayer de dicter la façon dont les gens consomment la musique…

(Source)

5 commentaires

  1. Quel bande de c……… chez Apple! Ils se croient vraiment tout permis…

  2. Bien au contraire ! Apple prend une fois de plus une longueur d’avance ! L’emblématique pomme, son génie, son audace ! Qu’on aime ou qu’on aime pas, il faut bien le reconnaître ….

  3. C’est pas une longueur d’avance, c’est comme si certains disquaires avaient un album CD avant les autres juste parce qu’il a aligné les flouzes… C’est juste déloyal! Malheureusement pour eux ils n’ont plus que ça pour perdurer puisqu’ils n’innovent plus, alors ils cherchent a se demarquer autrement, en allongeant le cash! Pitoyable…

  4. Ice-Krystal on

    Ah bon ? Il y en a qui préfèrent débourser 10euros/mois pour un accès total à un immense contenu musical en streaming et accessible hors connexion sur 3 appareils ( sur Spotify ) que de payer 1euros/titre pour des pseudo-exclusivités à la con ( sur Itunes ) ? Super étonnant !

    Y’a même des offres gratuites plus intéréssantes à moins de 5euros voir même gratuites chez plusieurs concurrents…

    Sans plateforme de streaming musical pour concurrencer celles déjà existantes, Apple n’a aucune chance de faire perdurer efficacement son Music Store

  5. C’est marrant que les artistes et studios se laissent faire alors qu’il fut un temps ou Apple leur disait simplement : c’est tel prix ou vous n’êtes pas sur itunes… Maintenant, Apple vient toquer à la porte.
    Bon celà dit, je n’irai pas jusqu’à dénigrer Apple. Sans Apple, n’oublions pas qu’on en serait encore au stade des DRM partout.

Et si vous mettiez votre grain de sel ?