Apple : Non, tuer les applications n’économise pas de la batterie

La révélation faite par Craig Federighi concernant l’autonomie des smartphones Apple risque de faire débat, car d’après lui, tuer les applications n’économise pas de la batterie, bien au contraire…

iPhone6

Combien sommes-nous à disposer d’un tueur d’applications sur nos smartphones, persuadés qu’en lançant manuellement ou automatiquement ces dernières, on peut parvenir à grappiller quelques précieux pourcentage de batterie ? Des millions ? D’après le responsable de la division logicielle d’Apple, Craig Federighi, en tuant des applications on consomme plus de batterie !

Apple : tuer des applications consomme plus de batterie…

S’agit-il d’un fait avéré ou d’une légende urbaine, peu de gens ont réellement fait le test personnellement, en estimant que si l’on fait la promotion d’une appli « tuant des applications » tournant en tâche de fond pour faire des économies de batterie, c’est que cela doit être vrai. Pourtant, selon Craig Federighi, iOS est incapable de faire la différence entre une application en cours de fonctionnement ou non. Une application dont le statut est « inactif » peut parfaitement se trouver dans la liste multitâche, il est donc inutile de la supprimer pour économiser de la batterie, aucune ressource ne sera économisée. En revanche, l’application en consommera lors de son lancement automatique pour regagner sa place.

En cherchant à économiser de la batterie, on se retrouverait donc à en consommer plus selon Apple, car le système d’exploitation devrait fonctionner plus souvent pour relancer les applications et cette tâche en revanche consomme de l’énergie ! Il se pourrait que cette manipulation soit une mauvaise solution pour optimiser l’autonomie de sa batterie, elle ne permettrait en réalité que de gagner un peu de mémoire vive momentanément. Pour optimiser la batterie, il faut plutôt jouer sur les paramètres du smartphone directement, comme la luminosité de l’écran, la veille, le Wi-Fi, le Bluetooth, le GPS, etc.

La firme de Cupertino a conclu pour tordre le coup à cette idée reçue : « De manière générale, il n’est pas utile de forcer la fermeture d’une application, sauf si cette dernière ne répond pas ». Si vous avez des infos sur le sujet, elles sont les bienvenues dans les commentaires…

Source

Un commentaire

  1. L’affirmation est à la fois vraie et fausse, tout dépend le contexte.

    De base, le multitâche d’Apple est un faux multitâche. Les applications ne « tournent » pas en tache de fond (ce qui flinguerait la batterie en moins de 3h). Les applications sont misent en « pause ». Une sorte de Control-Z sous Linux. Elle ne font donc strictement plus rien et ne consomme donc strictement plus de batterie.

    Seul un démon centralise la réception de TOUTES les notifications push pour faire afficher les petits numéros sur les icônes des applications (les pastilles rouge).

    C’est en cliquant sur l’icone de l’applications qu’on la réveille, qu’elle reprend la ou elle en était et met sont état à jour.

    C’est très ingénieux et permet de faire beaucoup d’économie de batterie. Android dispose du même mécanisme, mais il n’est pas « imposé » par Google, donc … peu utilisé.

    La contre partie de ce système ingénieux, c’est qu’une applications ne fait vraiment RIEN quand elle est en pause (en background), SAUF deux exceptions accordé par Apple. Les Applications qui lisent de la musique, et celle qui utilisent le GPS. C’est logique, ca serait idiot de couper la musique quand vous lisez un mail, ou couper le GPS si vous recevez un SMS …

    Et c’est d’ailleurs une des astuces que des développeurs ont utilisé pour laisser leur application tourner en tache de fond (les applications qui étaient censé mesurer votre conso data en temps réèl activaient le GPS, ou jouaient une musique vide).

    Ces applications tournais VRAIMENT en tache de fond, et bouffaient vraiment de la batterie.

    Je sais qu’Apple a un peu assouplit sa politique quant à l’autorisation ou non de laisser un processus tourner en « vrai » tache de fond.

    Donc de base, l’immense majorité des applications ne consomme effectivement RIEN une fois en arrière plan, pour d’autre c’est à vérifier au cas par cas.

Répondre

Lire les articles précédents :
algolia
Les vraies raisons de la croissance d’une startup BtoB : le cas Algolia

Comment cette startup française est passée de 0 à 1200 clients BtoB en moins de deux ans après avoir ouvert...

Fermer