Apple a déposé un brevet leur permettant d’offrir un écran tactile sur un Macbook, qui va pouvoir se retirer pour une utilisation en mode tablette.

Apple a déposé un brevet plutôt intéressant à étudier en détails.

En effet, même s’il faut toujours se montrer méfiant face aux brevets, qui ne sont pas systématiquement transformés en produits : ce brevet pourrait nous indiquer vers quoi va tendre les prochaines gammes d’ordinateurs Apple.

macbooktactile Apple pourrait proposer un MacBook tactile avec écran amovible (pensez iPad)
Pour être exhaustif, il faut préciser que le brevet a été déposé le 30 Septembre 2011, mais qu’il n’a été accordé à Apple (et donc rendu public) qu’hier (4 Avril 2013).
A noter qu’il a été déposé 1 mois après la démission de Steve Jobs de ses fonctions de CEO et 1 mois avant la mort de celui-ci.

Apple : vers une convergence MacBook & iPad ?

Steve Jobs n’a jamais été un partisan du MacBook tactile. En effet, c’est lors de la présentation de la première génération d’iPad qu’il avait expliqué que cela ne fonctionnerait tout simplement pas (le bras de l’utilisateur se fatiguant rapidement). Il avait tout de même expliqué qu’Apple avait expérimenté en ce sens.
Depuis le départ de l’emblématique CEO, Apple a déjà réalisé quelques produits que Jobs avait refusé (l’iPad Mini par exemple).
Ce MacBook tactile pourrait donc être un nouvel exemple de l’impulsion donnée par Tim Cook.
Cela pourrait totalement faire sens dans la stratégie d’Apple qui a déjà effectué un rapprochement de son système d’exploitation MacOSX avec iOS.

Ce nouvel appareil permettrait d’avoir la puissance d’un MacBook et de détacher à tout instant l’écran pour une consommation plus aisée de l’information.

iPadBook

Dans la plus pure lignée des brevets, Apple a été obligé de décrire précisément le fonctionnement de celui-ci. Nous apprenons donc que le processeur, et la source d’alimentation seraient tous deux situés dans la base de l’ordinateur (la partie clavier).
L’écran pourrait donc être ultra fin puisqu’il ne contiendra ni processeur ni batterie. C’est la base qui lui enverra l’image de manière sans fil.

Un marché avec déjà des essais/échecs

Cette idée a déjà été mise en application dans des appareils de la marque Asus par exemple. Mais le ASUS Eee Pad Transformer n’était au final ni un bon ordinateur, ni une bonne tablette. Et la tablette Surface qui pourrait s’approcher de ce concept n’est pour l’instant pas une réussite commerciale.
Alors faudra-t-il attendre qu’Apple arrive sur ce marché pour le populariser ?

 (source)