Apple s’excuse et propose une solution pour les victimes de l’Erreur 53

Apple sort de son silence concernant l’Erreur 53.

iPhone 6S boite

Il y a une dizaine de jours, nous avons évoqué le scandale de l’Erreur 53. En substance, de nombreux utilisateurs d’iPhone se sont pliants du fait qu’après une mise à jour, leur iPhone ont été bloqués, affichant un code d’erreur « 53 ». Cité par le site Android Authority, le propriétaire de la firme de réparation iFixit avait expliqué que « le problème survient si le réparateur remplace le bouton d’accueil ou le câble. Après la mise à jour logicielle, le téléphone effectue une vérification pour s’assurer qu’il utilise encore les composants d’origine et si ce n’est pas le cas, il se verrouille. Il n’y a pas d’avertissement, ni de moyens que je connaisse qui permet de rétablir le téléphone ».

Apple avait alors été accusé de bloquer les appareils qui ont été réparés par des tiers, chez lesquels ces réparations coûtent généralement moins cher par rapport aux réparateurs agréés. Mais aujourd’hui, la firme de Cupertino sort de son silence et dans un message d’excuse relayé par le site TechCrunch, elle explique que le problème a été causé par « un test d’usine qui n’était pas supposé affecter les clients ».

Pour rappel, le bouton d’accueil des iPhone abrite le Touch ID, le capteur biométrique qui permet notamment de déverrouiller l’appareil. L’idée était donc que si un composant qui n’est pas celui d’origine est détecté au niveau du mécanisme du Touch ID (un composant qui peut compromettre la sécurité de l’appareil), l’appareil est bloqué par l’erreur 53.

La bonne nouvelle, c’est qu’Apple propose maintenant une solution pour les victimes de ce message d’erreur. Et pour ceux qui ont déjà payé des réparations « hors garantie », la firme de Cupertino propose aussi un remboursement.

Après, il est à noter que si cette solution permet de récupérer son iPhone bloqué, celle-ci ne réactive pas le Touch ID, toujours selon TechCrunch.

(Source)

Un commentaire

  1. belle boulette d’Apple, je comprends qu’ils réagissent ainsi. Heureusement qu’ils font leur mea culpa et rétablissent l’appareil. Par contre quand on voit ce que le touchID peut valider (itunes, Applepay,…), le remplacer par un composant non officiel produit par quelqu’un de mal intentionné et nos données sont compromises. Donc je comprends qu’ils soient frileux de laisser ce composant modifié actif, même si c’est frustrant.

Lire les articles précédents :
Avec Zeinberg, YellowKorner élargit son offre digitale

Zeinberg, l'offre digitale de YellowKorner qui permet de tirer vos photographies personnelles avec la qualité de celle d'une galerie d'art.

Fermer