Applications mobiles de BD : AveComics, une longueur d’avance

Dans la lecture de BD sur mobile et tablette, un leader émerge : AveComics, une société montpellieraine, qui propose une solution innovante pour adapter la bande dessinée aux écrans de téléphones portables et d’ordinateurs.

Cet article fait partie de la série Idées de Génie, en partenariat avec Microsoft BizSpark.

Le marche de la bande dessinée se porte toujours bien, mais les belles années de croissance semblent révolues. Selon une étude rapportée par L’Expansion à l’occasion de la dernière édition du Salon de la BD d’Angoulême en janvier 2011, le secteur représente environ 14% du marché de l’édition en 2010, pour un chiffre d’affaires situé aux alentours de 400 millions d’euros d’après Ipsos. Un chiffre cependant en légère baisse par rapport à 2009 (-2% selon l’Ipsos).

avecomics Applications mobiles de BD : AveComics, une longueur davance

Dans ce contexte, l’émergence des nouveaux supports numériques (smartphones, tablettes, et liseuses eBooks dans une moindre mesure en raison du format monochrome…) semblerait parfaitement adaptée pour fournir un relais de croissance au marché, même si dans les faits la lecture de BD sur écran reste encore une pratique relativement marginale pour laquelle il est difficile d’obtenir des chiffres.

Un leader émerge cependant, car il a été pionnier dans la publication d’une application iPhone de lecture de BD : AveComics, une société montpellieraine, qui propose une solution innovante pour adapter la bande dessinée aux écrans de téléphones portables et d’ordinateurs.

Entre BD et animation riche

À mi-chemin entre le livre et le film d’animation, AveComics propose une lecture des bandes dessinées dynamisée par des zoom, effets de transition et autres animations. Une technologie qui a déjà séduit, entre autres, les éditeurs de Lucky Luke et le festival international de la bande dessinée d’Angoulême.

Pour lire les BD sur votre iPhone, il existe plusieurs possibilités : soit vous achetez les albums ou des extraits d’albums sur l’App Store et ceux-ci s’installent comme une application, ce qui implique que pour chaque numéro vous aurez une nouvelle icône sur votre écran, soit vous installez un lecteur gratuit de type AveComics d’Aquafadas, qui gère votre bibliothèque. Les autres mobiles ne sont pas oubliés, l’idée à terme étant de pouvoir aussi télécharger et stocker les BD sur votre ordinateur de bureau et synchroniser celles que vous souhaitez avec votre terminal de poche pour les lire en déplacement, comme n’importe-quel autre fichier.

Précurseur sur l’iPhone, la startup française a démarré ses solutions en test dès 2008, et proposer sa plateforme AveComics depuis 2009. Celle-ci regroupe un choix important de bandes dessinées en provenance de nombreux éditeurs.

La solution AveComics existe maintenant sur iPhone, iPod Touch, iPad, BlackBerry, Android et même Windows Phone 7 avec les mêmes fonctionnalités qui répondent avant tout à une contrainte technique forte : rendre compatible, agréable à lire et « conviviale » une BD sur des écrans de tailles aussi disparates que ceux d’un « petit » smartphone (3,5 pouces) ou d’une tablette (jusqu’à 10 pouces). Les modes adaptés à ces nouveaux supports sont donc disponibles (animations, transitions, sons…) mais il est également possible de lire une BD au format classique, à savoir un scan PDF des pages. Moins dynamique, mais certains préfèrent car ils y retrouvent leurs repères habituels.

Question aux amateurs de BD : vous lisez des BD sur vos terminaux mobiles ou est-ce que vous préférez encore feuilleter du papier ?


logo vignette bizspark Applications mobiles de BD : AveComics, une longueur davanceCet article fait partie de la série Idées de Génie, en partenariat avec Microsoft BizSpark. Microsoft BizSpark est un programme destiné à accompagner les entrepreneurs et les startups dans leur première phase de développement en leur fournissant des outils et en leur permettant d’accéder à un réseau de partenaires comme des incubateurs universitaires, hébergeurs, investisseurs, consultants et apporteurs de solutions financières. Adhérez à BizSpark aujourd’hui et accédez à BizSpark Connect. En savoir plus…

25 commentaires

  1. Ça serait gentil de parler aussi des petits concurrents qui essayent de se frayer leur chemin dans la jungle, comme iGoMatiK (www.igomatik.com) ou Izneo (www.izneo.com)…

  2. Autant il m’est déjà arrivé de lire un e-book mais je n’ai encore jamais passé « le cap » pour une BD … et puis la BD, son odeur, son toucher … ça me rappelle toute mon enfance alors bon … Mais c’est lourd et ça prend de la place … va falloir que je test leur solution un jour.

    Xavier

  3. Tout comme la musique, j’achète toujours le support physique dès qu’il s’agit d’une « oeuvre ».

    Musique Fast-food = téléchargement

    Concernant la bande-dessinée, j’aime le côté « transmission de patrimoine » lié au côté culturel (même logique que la musique), donc j’achète le support papier… définitivement

  4. Eric

    @Cyrille : exact, je ferai un autre article sur le sujet, avec un tour d’horizon des autres éditeurs. Toutes les suggestions sont les bienvenues

  5. Eric

    @Cyrille : exact, je ferai un autre article sur le sujet, avec un tour d’horizon des autres éditeurs. Toutes les suggestions sont les bienvenues

  6. Pingback: Applications mobiles de BD : AveComics, une longueur d'avance | Socialdigitalnews | Scoop.it

  7. Pingback: Applications mobiles de BD : AveComics, une longueur d'avance | BD, Comics, Manga... | Scoop.it

  8. Perso je me suis inscrit sur Izneo parce que ma fille de 9 ans est une ruine en BD. Pour 1,99€ je loue un album pour 10 j sur iPad et j’avoue égoïstement que mon budget BD s’en porte beaucoup mieux. Quant à elle est peut en lire davantage. Win win donc. Et franchement pour de la consommation éphémère le confort de lecture est optimal. Ce qui ne m’empêche pas de m’acheter des BD papier ;-)

  9. J’ai essayé AveComics et Izneo sur iPad, mais je n’accroche pas. Avec la BD européenne, les auteurs et les éditeurs s’efforcent vraiment de publier de beaux objets, qui ont une valeur intrinsèque : beau papier, belles couleurs, bonne impression, grandes pages, découpage des cases étudiés… En passant à la version numérique, on perd quelque chose.

    AveComics fait du bon boulot avec l’animation des pages, c’est très bien fait. Mais je trouve pas que ça donne peu de valeur en plus à ma BD. Après tout, ce n’est pas quelque chose que l’auteur de la BD avait en tête quand il l’a réalisé.

    En revanche, je lis beaucoup de mangas sur mon iPad. Ca colle parfaitement : la taille des pages colle avec la taille de l’écran, dans les transports, pas besoin de se balader avec les 40 tomes de la série qu’on lit… En plus, un manga n’est pas pensé comme un bel objet (la 1ere édition s’effectue dans des magazines qui ressemblent à des bottins, mal imprimés sur un papier moche), donc en numérique, on ne perd rien par rapport à la version papier, et on gagne en mobilité. C’est parfait.

    Je pense que les éditeurs numériques français devraient tester un format de publication plus proche du manga : planches adaptées à la taille des écrans, rythme de publication plus rapide, plus de planches…

  10. Très bon article ! Justement, ça me fait penser à une application que j’ai découvert il y a quelques jours sur l’Appstore ! Il s’agit de « Julia et Roem » d’Enki Bilal. J’aimais déjà la bande dessinée papier mais j’avoue que la version numérique est bluffante ! J’ai redécouvert l’histoire sous un nouveau jour. Il y a une option qui permet de se faire lire la BD par Enki Bilal !

    A découvrir…

  11. Il y a aussi de plus petites structures qui font des trucs pas mal comme izneo par exemple. C’est vraiment l’idéal ce genre de solution pour minimiser la place prise par nos BD ;)

  12. Fan de BD (Tuniques Bleues, XIII, Lanfeust, Ric Hochet…) j’avoue encore préférer la lecture papier, rien que pour le plaisir de toucher et tourner les pages :D
    Actuellement la lecture sur mobile est un peu trop « simpliste », mais j’ai lu sur des blogs que l’appli Bilal (ptet pas ca le nom exact) « cassait » ce mode de lecture et proposait quelque chose de plus intéractif. J’hésite à l’acheter pour voir, quelqu’un l’a testé ?

  13. Dire que le marché de la BD se porte bien c’est aller un peu vite je pense… C’est vraiment difficile pour les éditeurs et la question de la BD numérique déchire les auteurs (les questions de droit ne sont pas vraiment réglés)

    Par contre je te conseille d’aller voir un éditeur comme Makaka qui a développé son application propre et va de plus en plus vers de l’édition numérique pure. C’est assez intéressant dans le concept.

    Quant à Izneo c’est justement la réponse des « gros » éditeurs (Dupuis, Lombard, Dargaud…) qui essaient de se frayer un chemin dans le monde du numérique.

    Mais le chemin reste long à parcourir…

  14. Le papier aura toujours un charme différent… C’est moi aussi toute mon enfance qui refait surface quand je tourne les pages d’une BD. Par contre, j’avoue qu’il est bien plus pratique de « feuilleter » une BD sur son smartphone lorsqu’on est dans le métro… La prochaine génération connaîtra-t-elle le livre ? Cela limitera un peu la coupe des arbres au moins…

  15. @Eric ou @Cyrille
    Izneo petit conccurent, rire :). Cette société appartient à MediaParticipation, donc plus gros éditeur de BD française, alors qu’Avecomics est une société totalement indépendante. Donc non, on ne peut pas parler de petite société qui tente de se frayer un chemin en parlant de Izneo, mais plutôt de gros poids lourd qui tente d’imiter difficilement des sociétés innovantes comme Avecomics.

  16. liptonfunk on

    Ave!Comics a vraiment une solution technologique très intéressante et permet une vraie adaptabilité des contenus aux supports. Il me tarde cependant de voir de « véritables créations » pensées pour ces nouveaux supports… Quand est-ce que les auteurs vont prendre le virage du numérique???!!!
    Pour info, Aquafadas, maison mère d’Ave!Comics, a développé une solution pour permettre aux auteurs d’adapter directement leurs BD aux supports numériques… à voir :
    http://www.aquafadas.com/fr/pu.....ccomposer/
    @Cyrille & forfait iPhone
    iGoMatik a en effet tout intérêt à gagner en visibilité, mais pour ce qui est d’Izneo, parler de « petit » éditeur me parait un peu déplacer étant donner que c’est une filiale du plus grand groupe de BD en France à savoir Média Participation (Dargaud, Dupuis, le Lombard,… et j’en passe) et qu’ils ont actuellement le plus gros catalogue de BD numérique mais cependant avec aucun attrait technologique, à savoir du simple PDF.

  17. Bonjour,

    merci Éric pour cet article qui permet de faire un petit focus sur la BD numérique.
    J’en profite pour ajouter une info toute fraîche : nous sortons jeudi le logiciel ComicComposer, qui permet de créer des BD numériques animées ou d’adapter sa BD aux différents écrans des smartphones et des tablettes.
    Maxime, ce sera l’occasion pour les auteurs et les éditeurs de réaliser des bandes dessinées vraiment adapter ses BD.
    Si ça vous intéresse, il y a plus d’infos ici http://www.aquafadas.com/fr/pu.....ccomposer/

  18. Dommage qu’on ne puisse pas voir une démo de l’application sur leur site (ou peut être, seulement, je ne l’ai pas trouvé) ça serait bien pour se faire une idée lorsqu’on a pas encore de tablette.

  19. Même si toutes ces solutions sont des tentatives intéressantes de dématérialisation, rien ne pourra remplacer le charme de la BD papier selon moi : les couleurs, le découpage des cases, les dédicaces, la collection… Impossible de restituer tout cela sur un écran !

  20. En parlant de petit acteur sur le marché de la BD numérique, on peut citer Emedion, qui n’est pas éditeur, mais met à disposition des auteurs BD une offre de services pour publication sur smartphones et tablettes.
    Leur site : http://www.emedion.com

  21. @Jérôme : En effet, le papier gardera son charme et son attrait… mais en tant qu’auteur de BD, je considère que les possibilités offertes par le numérique permettent d’ouvrir un champ incroyable d’innovation et de tentatives artistiques !
    @liptonfunk : La BD numérique peut et doit être autre chose que des pdf au format portrait scannés, qui se lisent sur des écrans (souvent au format paysage).
    J’ai tenté quelques expérimentations qui peuvent donner des pistes : https://picasaweb.google.com/marclataste/TimBanakBDDiaporama

  22. Tout-à-fait d’accord avec @Cyrille, d’ailleurs iGoMatiK présente de nombreux artistes avec des travaux forts intéressants, et qui propose une vraie alternance avec la BD traditionnelle.

  23. Y a une autre façon de lire et relire la Bd.
    Voici ma méthode.
    Je loue une BD que je peux lire et si j’aime, je l’achète pour la toucher et la relire mais surtout pour l’avoir en papier;
    Ce qui fait que je n’ai que des BD que j’aime.
    !!!! attention les éditeurs de BD numérique ne prennent pas assez de risque et devraient éditer plus de BD alternative qu’on pourrait facuilement découvrir !!!!!!!!