Apr√®s l’avoir plagi√©, un √©l√®ve sabote un article Wikip√©dia pour ne pas √™tre d√©couvert par son prof

√Ä l’heure du num√©rique, le monde de l’√Čducation s’essaye √† diverses astuces pour dompter ce riche mais dangereux outil que peut √™tre Wikip√©dia. Exemple avec cet √©l√®ve qui maquille son m√©fait directement √† la source et avec ce professeur qui conna√ģt bien l’outil Internet et qui en profite pour jouer un tour √† sa classe.

√Ĭ†l’heure du num√©rique, le monde de l’√Čducation¬†s’essaye √† diverses astuces pour dompter ce riche mais dangereux outil que peut √™tre Wikip√©dia. Exemple avec cet √©l√®ve qui maquille son m√©fait directement √† la source et avec ce professeur qui conna√ģt bien l’outil Internet et qui en profite pour jouer un tour √† sa classe.

 

Remont√©e des entrailles du web par Delicious et Twitter, l’affaire date de 2008 et se joue sur la c√©l√®bre encyclop√©die communautaire, Wikipedia, au coeur d’une de ses discussions li√©es √† un article qui permet aux contributeurs de d√©battre sur tel ou tel sujet et de se mettre d’accord sur les modifications √† apporter audit article.

Un contributeur de Wikip√©dia, apr√®s avoir remarqu√© qu’une page avait subi trop de modifications d’un seul coup, interpelle gentiment la personne ¬†√† l’origine de celles-ci et lui fait remarquer qu’une « centaine de personnes ont travaill√© √† l’√©laboration de [l’]article » et qu’il faut en parler avant de tout modifier. Suite √† quoi l’accus√© explique que toutes ces modifications sont temporaires et que l’article original sera remis une semaine plus tard, une fois que son professeur aura corrig√© son devoir, afin qu’il ne puisse pas d√©couvrir qu’il avait en fait « beaucoup pomp√© » sur Wikip√©dia.

Réponse du wikipédien :

« Si je comprends bien, vous avez vandalis√© un article de l’encyclop√©die libre pour vous couvrir afin que votre professeur de fran√ßais ne d√©couvre pas que vous avez copi√©-coller de mani√®re int√©grale plusieurs passages de l’article Le meilleur des mondes dans un devoir ? […] L’article « Le meilleur des mondes » a √©t√© visit√© 15 000 fois en mars 2008, ce qui fait 3500 visiteurs par semaine. √ätes-vous en train de me dire que vous auriez fait en sorte que 3500 personnes aient acc√®s √† une version amoindrie d’un article parce que VOUS deviez couvrir votre derri√®re pour un devoir de fran√ßais ? Si je comprends bien (j’esp√®re que je comprends mal), c’est l’une des belles ruses que j’ai vues, mais √ßa fait √©galement partie du top 10 des actes √©go√Įstes que j’ai vu dans ma vie… »

Cette histoire n’est pas sans rappeler celle racont√©e r√©cemment sur Rue89 par un professeur de lyc√©e. Ce dernier, apr√®s avoir donn√© une dissertation √† faire √† ses √©l√®ves, a ins√©r√© sur Wikip√©dia, sur des forums et autres sites proposant des corrig√©s √† acheter, diff√©rents √©l√©ments totalement faux en rapport avec le sujet donn√©. R√©sultat : sur 65 √©l√®ves, 51 ont √©crit dans leur copie les b√™tises trouv√©es sur internet. Le professeur qui a tendu ce pi√®ge en conclut que « les √©l√®ves au lyc√©e n‚Äôont pas la maturit√© n√©cessaire pour tirer un quelconque profit du num√©rique en lettres ».

(source)


17 commentaires

  1. Ben quoi? ça fait des années que je supprime la (les) page me concernant. Et ça marche ! Je reste à ce jour complètement inconnu.

  2. Sans vouloir le d√©fendre et surtout que je trouve √ßa tr√®s √©go√Įste et idiot ce qu’il a fait. La triche a toujours exist√©, m√™me avant internet. Sans oubli√© que beaucoup de tricheur s’en sorte tr√®s bien (on a tous des copains de classe comme √ßa, qui n’ont fait que trich√© toute leur vie). Donc pourquoi tout arr√™ter soudainement?!
    Avec internet, c’est devenu plus accessible, mais pas plus simple (facile de voir si un √©l√®ve a plagier ou non). Donc c’est comme avant internet, seul les plus fut√©s √† la triche ne se feront pas chop√©.

  3. La triche sur internet c’est comme le piratage sur internet. √áa rend les choses tellement plus simple que certains s’y risquent alors qu’il ne l’aurait peut √™tre pas fait s’il avait fallu se d√©placer dans la biblioth√®que du coin…

  4. Laurent JIMENEZ on

    Tout ceci montre l’importance « d’√©duquer √† » et d√®s le plus jeune √Ęge. Certains coll√©giens n’ont pas assez de recul pour comprendre la notion de direct et diff√©r√© ! C’est d’autant plus complexe que les nouvelles technologies permettent de faire para√ģtre encore plus r√©els (des duos impossibles puisque l’un des deux est d√©c√©d√© par exemple).

  5. Sans parler des cours d’anglais, smartphone en main, afin de traduire des lignes entieres de texte.
    Par contre effectivement, leur demander de faire une recherche intelligente … impossible.
    Les jeunes ne sont pas une generation numerique mais seulement sms et chat.

  6. Pingback: Quand Wikipédia s'invite dans la bataille "Profs vs. Élèves" | Coup de coeur, coup de gu... | Scoop.it

  7. Recopier une page de bouquin est une page de Wikip√©dia est pareille, je vois pas ce que l’internet vie faire dans cette histoire, on faisait pareille avant….

  8. Chris (@Be_Chris) on

    Le probl√®me n’est pas la triche en elle m√™me mais le fait qu’une personne falsifie des donn√©es « r√©elles » par des « fausses » et floue des milliers de personnes par semaine √† des fins personnels sans trouver √ßa anormale.

    Recopier un livre et copier d’internet est, en effet, plus ou moins la m√™me chose mais par contre si la personne falsifiait des pages d’un livre commun, consult√© par des autres √©tudiants et donc les induisant en erreur, l√† ce n’est pas normal et c’est ce qu’il s’est pass√© via internet.

    J’esp√®re qu’il va bien √™tre sanctionner par son professeur, son institution scolaire et ses parents !

  9. En m√™me temps c’est le principe de wikipedia. La premi√®re r√®gle est :
    Ne pas croire b√™tement la lecture d’un texte. Alors imaginez si c’est de wiki o√Ļ tout le monde peut changer les informations..

  10. « L’internet libre » se veut respect et transparence. C’est √† travers ce type d’√©carts qu’on peut r√©ajuster ce qui ne va pas. l’information est comme l’eau potable: elle doit √™tre pure et propre. Si la propret√© est menac√©e, il faut s√©curiser…

  11. Faut quand m√™me √™tre sacr√©ment diminu√© du bulbe pour recopier sur son devoir ce qui se trouve sur Wikip√©dia, la source d’infos la moins s√Ľre d’internet.

  12. Pingback: Après l’avoir plagié, un élève sabote un article Wikipédia pour ne pas être découvert par son prof | Articles a relire | Scoop.it

  13. Au moins, on ne peut pas dire qu’il n’a pas d’imagination. Son plan √©tait bien pens√©, mais un poil √©go√Įste et… comment dire… plut√īt que de se donner tout ce mal, au final faire son devoir tout seul lui aurait peut-√™tre pris moins de temps !!

  14. nous sommes nombreux √† consid√©r√© Wikip√©dia comme un vrai probl√®me dans la manipulation de l’information. Des lobbies parviennent √† donner leur version de l’Histoire… certes pas les grandes dates mais des faits qui m√©riteraient un √©clarage plus critique… l’information locale sur Wikip√©dia est encore plus entre les mains de quelques personnes…

  15. sillyharry on

    …. Et en plus c’√©tait le meilleur des mondes, un des meilleurs livres d’anticipation qu’il y ait, une vraie r√©f√©rence pour tout citoyen. Il m√©rite la guillotine.

  16. Je vois que l‚Äô√©go√Įsme n’a aucune limite, changez un article wikip√©dia juste pour tricher. J’esp√®re qu’il n y a pas eu trop de personne qui ont bas√© leur recherche sur un article falsifi√© -_-

  17. Pingback: Quand Wikipédia s'invite dans la bataille "Profs vs. Élèves" | "copier-coller" "élèves" | Scoop.it

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Insolite : le plus petit magasin IKEA du monde !

Une boutique IKEA de 300 pixels sur 250, pas un de plus, dans laquelle vous trouverez quand même l'ensemble des...

Fermer