Arrêtez de rêver. Votre iPhone n’aura pas d’Apple SIM !

L’Apple SIM aurait pu être une petite révolution. Mais ce ne sera pas le cas.

Carte SIM pixabay

Il y a quelques jours, Apple avait dévoilé deux nouveaux iPad. Et plus discrètement, il avait aussi lancé la fameuse Apple SIM.

Pourquoi celle-ci fait-elle autant parler d’elle ? Tout simplement parce qu’il s’agit d’une puce universelle qui n’appartient à aucun opérateur. Il s’agit d’une puce data pour l’iPad qui permet à l’utilisateur de choisir entre différentes offres prépayées, de différents opérateurs partenaires (pour l’heure, il s’agit des américains AT&T, Sprint et T-Mobile, ainsi que du britannique EE).

Il y a encore quelques jours, on pouvait lire sur certains titres « La carte SIM va mourir ». Mais en fin de compte, non. La carte SIM a encore de beaux jours devant elle.

La magie est tombée lorsque l’on a appris que l’opérateur AT&T bloque l’Apple SIM dès que celle-ci est activée sur son réseau. Par la suite, si l’utilisateur souhaite voir ailleurs, il devra en acheter une nouvelle.

En apprenant une telle nouvelle (l’Apple SIM), certains fans d’Apple avaient également espéré que la firme de Cupertino pourrait aussi proposer une version pour iPhone de cette puce. Mais visiblement, il n’en sera rien.

C’est du moins ce que l’on peut conclure des propos  de Greg Joswiak, vice-président d’Apple, rapportés par nos confrères de FierceWireless.

D’après le site, le vice-président aurait expliqué que l’Apple SIM a plus de sens sur un iPad que sur un iPhone car « la plupart des iPhone, et de loin, sont vendus par les opérateurs ». Et personne ne demandera à un opérateur A de lui fournir une puce pour utiliser les services d’un opérateur B.

Ce dernier a également rassuré que d’autres opérateurs vont probablement supporter l’Apple SIM dans le futur (Français ?).

Un problème avec les opérateurs ?

Lorsque les nouveaux iPad avaient été présentés et que l’Apple SIM a été lancée (de manière plus underground), le Magazine Forbes avait demandé l’avis de Stephen Stokols, le CEO d’un petit opérateur américain qui propose notamment un mobile appelé Privacy Phone, qui permet de bénéficier d’un service VPN, d’un chiffrement et de la possibilité de changer de numéro de téléphone à volonté.

Selon le CEO, l’arrivée de l’Apple SIM sur l’iPhone serait quelque chose de « préjudiciable à tous les opérateurs américains ». Stephen Stokols est également sûr qu’Apple a convenu avec les opérateurs de ne pas promouvoir ni faire du marketing pour l’Apple SIM. La théorie est que la firme de Cupertino doit garder les opérateurs téléphoniques de son côté.

(Sources : 1 / 2 )


4 commentaires

  1. Ce n’est qu’un question de temps
    Apple Pay, Sim Universelle, … toutes ces évolutions qui améliore la vie de l’Utilisateur vont passer même si chaque groupe garde farouchement son pré carré pour économiser quelques centimes par utilisateur
    Un seul fait le pas et tout le monde ira
    Sur le coup merci Apple

  2. Pingback: Les calculatrices bientôt soustraites du Centre de Notifications d'iOS ? - Mes Actus

  3. Apple SIM, tout comme Apple seront (sont déjà) 2 échecs. Pourquoi ? parce que La fronde anti-apple a déjà commencé. Les banque set les grand groupe de distribution contre Apple Pay, les opérateurs télécom contre Apple SIM. Un opérateur télécom continuera a fournir SA propre puce et Apple n’y pourra rien, ce sera à prendre ou à laisser. L’opérateur a besoin de sa puce pour connaitre son client, pour le facturer. S’il perd la puce, il ne sera plus qu’un sous-traitant d’Apple comme le sont devenus les Majors qui vendent la musique sur iTunes et engraissent Apple à chaque titre vendu.

  4. Pingback: Actu Iphone 1 | Pearltrees

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Virus microbe pixabay
Vous allez peut-être regretter de ne pas avoir pensé à acheter Ebola.com

Acheté à 13 000 dollars en 2008, ne nom de domaine Ebola.com est revendu à plus de 200 000 dollars.

Fermer