Arrêtez d’observer vos amis sur Facebook, ça vous rend malheureux

Oui, une autre étude qui vous rappelle qu’un usage excessif des réseaux sociaux a un impact sur votre santé mentale, sauf si vous les utilisez correctement.

Tristesse smiley pixabay

Les scientifiques ne le répéteront jamais assez. Les réseaux sociaux, et le plus souvent Facebook, peuvent vous rendre malheureux.

Les études qui se sont succédées disent à peu près la même chose : lorsque vous voyez les (pseudos) superbes vies de vos amis (ou pas) sur Facebook, vous pouvez les envier ou être moins satisfait de la vôtre.

Une nouvelle étude a été réalisée par des chercheurs de l’université de Missouri sur plus de 700 participants (des étudiants) qui utilisent Facebook en moyenne deux heures par jour.

Ceux-ci ont été interrogés sur leurs habitudes sur le réseau social et il leur a été demandé de noter des phrases en vue de déceler des signes de dépression.

Les conclusions de cette étude sont tout à fait logiques, mais il fallait peut-être que celles-ci sortent de la bouche d’un professeur :

« L’utilisation de Facebook peut être une activité saine et amusante si les utilisateurs profitent du site pour rester connecter avec la famille et les vieux amis et pour partager des aspects intéressants et importants de leurs vies. Toutefois, si Facebook est utilisé pour voir comment une connaissance va financièrement ou si un vieil ami est heureux dans sa relation – des choses qui causent de l’envie chez les utilisateurs – l’utilisation du site peut conduire à des sentiments de dépression ».

Voilà. Donc, l’usage de Facebook n’est pas forcément nuisible, à condition de l’utiliser correctement. En revanche, si vous passez deux heures par jour à observer les gens ou à stalker, arrêtez tout. Car Facebook risque de vous rendre très malheureux.

Et quand vous êtes malheureux, vous avez tendance à faire du binge-watching.

(Source)


9 commentaires

  1. j’attends avec impatience un article sur l’impact sur la santé mentale de la lecture des articles sur l’impact de la lecture des profils facebook sur la santé mentale, afin de pouvoir en évaluer l’effet sur le bien-être psychologique du lecteur.

  2. Ce qui est sûr que dans les deux heures, il y aura une demi heures pour les fouineurs, sinon pour rester proche de ses amis et familles il y a Skype !

  3. Pingback: E-commerce | Pearltrees

  4. Pingback: Facebook vous rend dépressif, sauf si......

  5. Pingback: Arrêtez d’observer vos amis sur Fac...

  6. Facebook n’est que l’amplification de ce que veulent présenter les gens de leur vrais vie.

    Tout notre entourage possède une maison ou un appart sympa, des enfants magnifiques, un travail passionnant, fait des voyages en baroudeur à l’autre bout du monde.
    Quand on creuse un peu, on se rend compte que les voisins sont bruyant, la maison humide, les enfants sont des emmerdeurs, le boulot est parfois merdique et les voyages sont des voyages organisés pour retraités.

    Et Facebook amplifie ce phénomène de présentation, c’est tout 🙂

  7. Pingback: Arrêtez d’observer vos amis sur Fac...

  8. Il faut pas toujours avancer la mauvaise foi dans la curiosité, car on l’est tous à un moment où un autre
    Il y en a qui se vante en exposant des photos de voiture de luxe où des voyages certes et d’autre qui sont malades de voir ces photos
    il faut de tout pour faire un monde

  9. Oui Facebook rend dépressif, je le vois autour de moi. D’ailleurs j’ai fini par supprimer mon profil pour faire une petite pause par cette que ça me renvoyait une image diminuée de moi. Marre de l’image!
    Depuis que je n’y suis plus, ça ne me manque PAS du tout, bien au contraire 🙂

Send this to friend

Lire les articles précédents :
lost
Vous voulez savoir si vous allez mourir dans un crash aérien ? Il y a une app pour ça

Cette application d'un genre un peu particulier vous indique vos probabilités statistiques de connaitre un accident d'avion lors de vos...

Fermer