Ask.fm, le repaire des adolescents sur Internet

Ask.fm est un site qui fonctionne sur un principe plutôt simple, les gens se posent des questions entre eux et y répondent. C’est devenu une vraie institution pour bon nombre d’adolescents.

Si l’on devait résumer ask.fm, on pourrait dire que c’est un site de questions/réponses qui permet aux gens de se découvrir. La réalité est un tout petit peu plus complexe vu qu’il est possible de poser des questions de manière anonyme (en étant inscrit ou non sur le site) et même de tenir de véritables conversations par questions interposées. Les questions que les gens vont vous soumettre n’apparaitront pas directement sur votre ‘mur’, vous devrez d’abord y répondre. Ainsi vous pouvez faire un tri sur ce que vous voulez afficher ou non. Vous pourrez également devenir ‘fan’ d’autres membres afin de suivre leur actualité.

Le site n’est pas tout récent vu qu’il a déjà trois ans. Il est très populaire et compte 57 millions de membres avec une croissance de 200.000 nouveaux venus chaque jour. Une grosse majorité des usagers du service sont des jeunes, entre 13 et 25 ans, 50% d’entre eux sont mineurs. La plateforme lettone a été lancée en 2010 et est aujourd’hui accessible dans plus de 150 pays.

Promenez vous sur ask.fm et vous retomberez dans les années ingrates du collège et du début du lycée. Si cette période est loin pour vous, cela vous fera une occasion de (re)découvrir comment les jeunes discutent entre eux aujourd’hui. Car sur ask, tout est public. Tout ce que vous publiez et répondez en votre nom sera accessible de partout et pour tout le monde (mais pas ce que vous publierez en anonyme).

askfm

Si vous vous risquez à une aventure sur le site, je vous souhaite bien du courage. Vous allez probablement faire face à un narcissisme ambiant et peu ragoutant. « T bel lol » et autres « cap de noté sur 10 ce qui aime ce msg ? » constituent une bonne partie des publications, quand ce n’est pas des membres qui s’insultent entre eux. Mis à part ces aspects négatifs, on retrouve des conversations banales qui pourraient être tenues à la sortie de l’école sur un service de discussion instantanée à la seule différence qu’ici, elles sont publiques. Attention, tout n’est pas noir pour autant. Pour avoir tenté l’expérience quelques jours en m’étant créé un profil un peu trollesque, on peut, si on cherche un peu, trouver des gens dignes d’intérêt, drôles et intéressants.

Ask.fm ne constitue pas vraiment un danger mais plutôt un reflet de ce que fait la génération actuelle (dont je fais partie) sur Internet. Certains sites soulignent des conversations dangereuses comme des questions/réponses autour de l’anorexie ou de l’auto-mutilation mais honnêtement, il n’y a pas de raison de crier au loup car elles sont loin d’être légions et je ne pense pas qu’elles soient plus ou moins présentes qu’ailleurs.

Si vous avez un adolescent, vous pouvez toujours lui demander s’il possède un compte ask (la réponse sera probablement positive au vu du nombre de français sur le site) et ce qu’il en fait. Peut-être vous-même en possédez un ? Ou votre enfant ? Si oui je suis curieux de savoir quelle application vous en faites et/ou comment vous surveillez l’utilisation qu’en fait votre progéniture. Pour ma part je n’ai pas réussi à y trouver plus qu’un site où l’on peut avoir des conversations délirantes avec des inconnus.

Pour faire un tour sur ask, c’est ici.


8 commentaires

  1. « … la génération actuelle (dont je fait partie) … » Oui, la génération où l’orthographe et la grammaire sont plus que secondaires. 😉

    • Axel-Cereloz on

      Ça s’appelle une coquille et ça arrive quand on passe sa journée à rédiger des articles. Mais c’est gentil de me faire remarquer si subtilement que je fais mal mon travail. 😉

  2. Un petit lien vers le site pour éviter d’avoir à copier/coller serait pas mal 🙂

    Sinon, étant de nature curieuse, je suis bien tentée par l’expérience de créer un compte et voir par moi-même ce qu’on peut trouver sur ce site. Mais déjà, le premier truc que je remarque, c’est la partie « Voir qui est en ligne », où on voit facilement 80% de midinettes (entre 12 et 16 ans je pense) qui ont mis une photo avantageuse et qui cri « donne-moi de l’attention et de l’amour »… Ça met tout de suite dans l’ambiance quoi ^^

    • Axel-Cereloz on

      Suggestion judicieuse, le lien est rajouté. Merci. 😉

  3. Intéressant comme site internet, mais bon je n’y passerai pas mon temps!
    Des conversations publiques, a mon avis cela doit être du grand n’importe quoi…
    Enfin, c’est quand même un bon concept qui a été mis en place, merci pour l’info!

  4. en m’ayant créé un profil -> en m’étant créé un profil

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Une émission basée sur l’utilisation des flashcodes : By Night, la nuit dont vous êtes le héros

Le service public de la télévision ne reste pas les deux pieds dans le même sabot, et cherche des pistes...

Fermer