Automobile, guitare : des app stores partout, pour tout, pour tous

L’actualité des app stores, ces magasins d’applications dédiées à un appareil ou un système d’exploitation, s’enrichit de jour en jour, jusqu’à devenir probablement l’un des sujets phares de l’année 2011, comme certains experts le prédisaient déjà lors du dernier CES. Gibson Firebird X – Photo empruntée sur Muzicosphère Que l’on aime ou pas Apple (ou

L’actualité des app stores, ces magasins d’applications dédiées à un appareil ou un système d’exploitation, s’enrichit de jour en jour, jusqu’à devenir probablement l’un des sujets phares de l’année 2011, comme certains experts le prédisaient déjà lors du dernier CES.

gibson fbx Automobile, guitare : des app stores partout, pour tout, pour tous
Gibson Firebird X – Photo empruntée sur Muzicosphère

Que l’on aime ou pas Apple (ou que l’on s’en foute), force est de reconnaître que, au-delà des succès insolents de ses derniers produits, il est une autre réussite qui non seulement a imposé un nouveau standard, mais a suscité des vocations bien au-delà de son métier et de sa concurrence directe : l’App Store iTunes.

Ainsi, alors que les bons geeks que nous sommes ont les yeux rivés sur les efforts qu’accomplit la concurrence directe pour remplir et populariser ses propres app stores (Android Market, Windows Phone Marketplace, BlackBerry App World et Nokia Ovi Store pour ne citer que les plus connus), d’autres secteurs de l’économie s’inspirent du modèle pour tenter de fidéliser leurs clients et gratter un peu de chiffre d’affaire en plus.

Système propriétaire + app store = fidélisation, ou comment… ficeler le chaland

Car il est bien question de fidélisation, et c’est même le nerf de la guerre. Si je roule encore en iPhone alors que j’ai un penchant très marqué pour Windows Phone 7 (et même un vrai coup de cœur), c’est seulement parce-que je ne trouve pas encore sur cette dernière plate-forme toutes les applications – utiles pou futiles – qui me sont indispensables, voire vitales au quotidien.

Nous avons vu récemment que l’automobile – Ford en pionnier et Parrot chez les accessoiristes – se penchait sérieusement sur la question des applications, qui permettront de personnaliser sa voiture communicante. C’est maintenant au tour d’une firme légendaire pour tous les musiciens et guitaristes de la planète d’annoncer son app store, en citant clairement Apple comme référence (quand on n’est pas sur le même marché c’est plus facile) : Gibson va lancer une boutique d’applications qui permettra aux développeurs de proposer des améliorations et personnalisations pour le nouveau modèle très high-tech de la marque, la Firebird X.

Selon Muzicosphere, « le communiqué de presse indique qu’il y aura des applications payantes et des applications gratuites en téléchargement », pour un système Firebird X qui devrait ensuite équiper plusieurs modèles de la marque, un peu comme un système d’exploitation.

Alors, l’app store est-il le nouveau paradigme (et le nouvel eldorado) des industriels et des e-commerçants ? Cela se pourrait bien. Puisque les technologies numériques s’invitent partout, il ne serait pas étonnant que dans un futur assez proche nous ayons dans notre environnement quotidien des machines et objets personnalisables à grands renforts d’applications, du frigo au pèse-personne…

Bienvenue dans l’ère de la customisation dématérialisée.

10 commentaires

  1. Pingback: Tweets that mention Automobile, guitare : des app stores partout, pour tout, pour tous -- Topsy.com

  2. Les magasins d’applications existent depuis fort longtemps, et ce n’est pas Apple qui les a démocratisé, et encore moins inventé. Red-hat exploite par exemple ce concept depuis 1995. Avec un chiffre d’affaire de plus de 235 millions de dollars par an, on peut imaginer que ce n’est pas que pour quelques rare clients.

  3. Eric

    @Thomas : d’accord, d’ailleurs j’ai déjà dit dans des articles il y a longtemps la même chose au sujet d’autres app stores qui existaient avant Apple. Mais il faut être réaliste (et fair-play) : le concept de l’app store grand public tel que nous le connaissons aujourd’hui a été inventé, modélisé et marketé par Apple et personne d’autre (inutile de repréciser que je suis loin d’être un fanboy). La meilleure preuve étant qu’il est maintenant copié par tout le monde. Les App Stores qui éclosent ici et là n’ont pas été inspirés par Red Hat sinon ça se saurait :) Si l’on va par là on peut dire aussi que les boutiques d’accessoires et de pièce détachés dédiées à une marque ont inventé le concept bien avant, cf le catalogue Harley-Davidson qui compte plus de 10.000 références…

  4. @Eric pour être totalement fair-play il faudrait que j’essaye un jour un de ces app store pour voir ce qu’ils ont de plus que mes dépots redhat, maemo ou debian.

  5. Pour moi, cette évolution du marché va dans le bon sens. Lorsque j’achète un appareil je veux avoir la perspective que ses capacités ne sont pas figées et que si lorsque je l’achète il ne me peut pas répondre à un besoin il pourra peut être le faire plus tard grâce à une application.

  6. Pingback: VNGeek :: Feed information for Geek Mind » Blog Archive » Automobile, guitare : des app stores partout, pour tout, pour tous

  7. Je vois qu’Eric va piocher dans de très bonnes sources :-)

    Concernant le paradigme app store j’ai quand même un gros doute concernant l’aventure Gibson parce qu’en terme de marché ça va plutôt être restreint. Il y a de très grosses différences entre la structure de marché d’Apple et celle de Gibson.

    J’aurai plutôt vu une marque comme Line 6 se lancer dans un truc de type app store parce que pour le coup ses modélisateurs d’amplificateurs sont probablement plus adaptés.

    Mais une chose est sûre, comme je conclus dans l’article, je vais suivre ça avec attention…

  8. @Thomas Aussi bien ficelé la solution Red Hat soit-elle, Red-Hat n’a pas la même puissance de frappe Marketing qu’Apple, et pour monsieur Toutlemonde, AppStore=Aple, ne serait-ce que pour l’amalgame engendré par les 2 premières lettres communes entre « application et Aple », que beaucoup étendent à 3 lettres « App Store =ApPle Store »… très fort Apple.

    @Eric: « ère de la customisation dématérialisée », il vient de loin celui là ;-)

  9. je finis de me réveiller et me corrige donc pour l’honneur:
    - « ficeléE »
    - Apple et non Aple => donc l’amalgame est simple vu qu’il concerne les 3 premières lettres de chaque mot.
    3 claques pour moi…

  10. @Jean-Eudes: oui, Apple est le premier a avoir réussi à faire du concept un concept grand public. Il n’empèche que comme le dit Thomas, l’idée ne vient pas d’eux.
    Au dela de red-hat, les dépots centralisés de logiciels sont au coeur de (presque) toutes les distributions linux/*bsd. Et ce déjà depuis 1993. Ce qui a rendu cela possible, c’est le logiciel libre, puisque redistribuable librement.
    Apple s’est d’ailleurs toutjours beaucoup inspiré du logiciel libre. Il l’a commercialisé a sa sauce, pour en faire Mac OSX. L’ajout de Apple ? Tout fermer et vendre ça bien cher. En soit c’est bien, puisque le concept du logiciel libre à la base c’est de donner accès à tous à des logiciels de qualité. Le problème vient quand cela donne le pouvoir à Apple de nier ses origines et d’aller complètement dans le sens contraire en restreignant tout ce qu’ils font.
    Mais bon, au fond, tout ça c’est un peu comme le paradoxe de l’eau et du diamant, non ?

Lire les articles précédents :
Sony NGP, la nouvelle console de jeu portable, va-t-elle mettre une baffe aux jeux sur mobiles ?

Sony a présenté hier sa nouvelle console de jeu portable, la Sony NGP (pour Next Generation Portable), qui va succéder...

Fermer