Aux USA, 25% des accidents de la route sont liĂ©s l’utilisation de mobiles ou autres gadgets

Selon une Ă©tude de la GHSA (Governors Highway Safety Association), Ă©quivalent amĂ©ricain de notre PrĂ©vention RoutiĂšre, un accident de la route sur quatre serait dĂ» Ă  l’utilisation de tĂ©lĂ©phones mobiles ou d’autres appareils portables de mĂȘme nature.

Selon une Ă©tude de la GHSA (Governors Highway Safety Association), Ă©quivalent amĂ©ricain de notre PrĂ©vention RoutiĂšre, un accident de la route sur quatre serait dĂ» Ă  l’utilisation de tĂ©lĂ©phones mobiles ou d’autres appareils portables de mĂȘme nature.

La distraction au volant semble ĂȘtre une cause importante d’accidents aux USA, mais, Ă©tant donnĂ© nos modes de vie de plus en plus similaires, il est fort Ă  parier qu’une mĂȘme Ă©tude donnerait des rĂ©sultats assez peu diffĂ©rents en Europe et en France. Cela Ă©tant, le sujet est tellement brĂ»lant outre-Atlantique que les autoritĂ©s ne se contentent pas de rĂ©aliser une Ă©tude et de produire un rapport public dĂ©taillĂ© de 50 pages, puisqu’un site web dĂ©diĂ© Ă  ce flĂ©au a Ă©tĂ© crĂ©e, avec un nom on ne peut plus  explicite : distraction.gov.

Le kit mains-libres, ce faux ami

Évidemment, parmi ces distractions, l’utilisation d’un tĂ©lĂ©phone mobile, pour tĂ©lĂ©phoner mais aussi pour passer des textos ou rĂ©pondre Ă  des emails en conduisant (voire pour regarder des vidĂ©os…) arrive en tĂȘte. Le rapport indique entre autres que les conducteurs sont « distraits » pendant la moitiĂ© de leur temps de conduite, et qu’il n’y a pas de preuve que l’utilisation d’un dispositif mains-libres rĂ©duise le risque d’accident.

J’avais du mal Ă  croire Ă  cette derniĂšre affirmation jusqu’Ă  ce que j’utilise aussi un dispositif mains-libres, et que lors d’une conversation rĂ©cente alors que je conduisais, j’ai failli griller un feu rouge, que mon cerveau n’avait tout simplement pas « scannĂ© » alors que je le voyais avec mes yeux. J’en ai Ă©tĂ© quitte pour un freinage d’urgence et une frayeur rĂ©trospective qui a renforcĂ© ma conviction qu’il ne faut pas tĂ©lĂ©phoner en conduisant. En fait, tĂ©lĂ©phoner en mains libres, mĂȘme avec un systĂšme sophistiquĂ© embarquĂ© d’origine dans une voiture (commandes vocales, etc) donne un faux sentiment de sĂ©curitĂ© et de vigilance, qui est peut-ĂȘtre au final plus dangereux que de tenir un combinĂ© en main.

TĂ©lĂ©charger le rapport complet (PDF – 1 Mo)

(source)

Trier par :   Plus rĂ©cents | Plus anciens | Les plus votĂ©s
Invité

[…] Via Scoop.it – SĂ©curitĂ© par la CFTC HUSSelon une Ă©tude de la GHSA (Governors Highway Safety Association), Ă©quivalent amĂ©ricain de notre PrĂ©vention RoutiĂšre, un accident de la route sur quatre serait dĂ» Ă  l’utilisation de tĂ©lĂ©phones mobiles ou d’autres appareils portables de mĂȘme nature. La distraction au volant semble ĂȘtre une cause importante d’accidents aux USA, mais, Ă©tant donnĂ© nos modes de vie de plus en plus similaires, il est fort Ă  parier qu’une mĂȘme Ă©tude donnerait des rĂ©sultats assez peu diffĂ©rents en Europe et en France. Cela Ă©tant, le sujet est tellement brĂ»lant outre-Atlantique que les autoritĂ©s ne… Lire la suite »

Invité
11 juillet 2011 10:50

Il est illogique de prĂ©tendre qu’on peut se concentrer sur deux trucs Ă  la fois. Y a obligatoirement un qui attire toute l’intention, ou la grande partie. Et quand on parle au tĂ©lĂ©phone, on Ă  toujours la tĂȘte ailleurs. MĂȘme au volant.

Invité
Mathieu
11 juillet 2011 11:22

Et parler avec son passager, ça gĂšne la conduite? J’ai du mal Ă  voir la diffĂ©rence entre un « systĂšme sophistiquĂ© embarquĂ© d’origine dans une voiture » et la conversation avec un passager.
Pourquoi ne pas remettre en caus el’utilisation de radio en voiture aussi?
Personnelement, si je ne fait qu’une chose Ă  la fois (conduire) sans pouvoir faire autre chose (radio, conversation) je m’endors…

Membre
13 juillet 2011 14:57

@mathieu : oui ça gĂšne la conduite… enfin ça dĂ©pend du dĂ©bit de la personne qui est assise Ă  cotĂ©… :) Plus sĂ©rieusement, il n’y a pas PIRE qu’une conversation tĂ©lĂ©phonique… cf cet article de l’argusauto qui parle de cette Ă©tude de l’inserm. Je crois me rappeler que l’universitĂ© d’Oxford avait fait une Ă©tude similaire il y a quelques annĂ©es avec exactement les mĂȘmes rĂ©sultats (pas retrouvĂ© le lien, si qqn a ça sous la main, je suis preneur…), donc en rĂ©sumĂ© : – Ă©couter la radio : pratiquement aucune incidence sur la conduite, car le cerveau arrĂȘte automatiquement d’Ă©couter… Lire la suite »

wpDiscuz
Lire les articles précédents :
Shuu.sh pour Twitter donne de la voix Ă  ceux qui peinent Ă  se faire entendre

Sur Twitter, quand vous suivez un peu de monde et que dans ce petit monde il y a des bavards...

Fermer