Avec Ava 500, vous risquez de croiser des robots dans les couloirs arborant fièrement la tête de vos collègues. Pas d’inquiétudes, c’est juste un appareil de vidéoconférence mobile.

Avec Ava500, plus besoin de quitter son pyjama pour aller en réunion. Un petit coup de peigne, de quoi avoir l’air frais au moins au niveau du visage et vous êtes prêt pour une entrevue avec votre boss. Grâce à cette machine, vous allez (presque) pouvoir faire comme si vous étiez là… sans être là.

En fait Ava500 est un système qui comprend l’équipement de vidéoconférence de Cisco, qui inclue une caméra HD et un écran 21.5 pouces HD lui aussi. Ce qui le distingue d’un appareil de vidéoconférence classique, c’est qu’il peut bouger. Vous pourrez (vous ou quelqu’un d’autre) déplacer le robot à travers l’espace de manière assez simple. « Le contrôle du Ava 500 est aussi simple que de jouer à un jeu sur l’iPad » selon TheVerge.

Ava500 Ava 500, robot de vidéoconférence mobile

Les utilisateurs à distance choisissent l’endroit où le robot doit se rendre grâce à une carte interactive qui s’affiche sur un iPad. Il est même possible de le diriger automatiquement vers une salle précise ou le bureau d’un employé qu’on retrouvera grâce à son  nom. C’est tout. L’Ava va s’occuper lui-même du déplacement. Il faut avouer que l’expérience peut être étrange : voir la tête d’un employé montée sur un robot se déplacer dans les couloirs, c’est pas commun. Heureusement un mode ‘privé’ existe et permet de n’allumer l’affichage qu’une fois arrivé à destination. Une fois sa tâche (réunion, conversation) terminée, le robot retourne automatiquement à son poste de chargement.

Ava 500 devrait être disponible début 2014 mais son prix reste pour l’instant inconnu. Son constructeur, iRobot donnera probablement plus de détails dans les mois qui viennent. L’appareil semble être uniquement destiné à un usage professionnel mais, sait-on jamais, peut-être que nous pourrons bientôt aller nous promener avec notre famille lointaine tout en restant au fond du canapé. Alors, vous êtes prêts à croiser des droïdes dans les couloirs ?

(source)