Avec Digicopy, la Fnac offre les versions numériques des disques achetés en magasins ou sur internet

Il semblerait que la Fnac cherche à marcher sur les traces d’Amazon. Quelques mois après le lancement d’Autorip, c’est au tour de la célèbre chaine française de lever le voile sur une nouvelle offre numérique : Digicopy.

Fnac Digicopy

Amazon a présenté en juin dernier une offre très intéressante baptisée Autorip. Comme son nom l’indique assez bien, cette dernière consiste à offrir gratuitement aux consommateurs les versions numériques des CD et vinyles achetés sur la plateforme, au format MP3. Le tout avec un soupçon de rétroactivité en prime histoire de marquer le coup et de faire un joli pied de nez à la concurrence.

Aujourd’hui, c’est au tour de la Fnac de répliquer avec une offre similaire : Digicopy. Le concept est exactement le même, à quelques différences près. Premier point et pas des moindres, si cette offre est elle aussi rétroactive, elle ne concerne que les achats effectués depuis le 1er janvier 2012. Amazon, de son côté, avait poussé sa machine à remonter le temps jusque dans les années 2000, soit douze années plus tôt. En outre, seuls 200.000 albums sont éligibles à l’heure actuelle. Là encore, il y a un écart important avec l’offre du géant américain puisque Autorip supportait plus de 400.000 albums à ses débuts.

Attention cependant car cette offre ne concerne en réalité que les achats passés sur le site du marchand, et pas ceux effectués en magasins. Enfin, ce n’est pas tout à fait exact puisque les adhérents de la Fnac ayant acheté des CD et des vinyles en se rendant dans une boutique de la chaine auront droit à leur copie numérique. Pas les autres, en revanche. Pour en profiter, et pour commencer à remplir vos disques durs, il suffira de vous rendre sur cette page et de vous identifier à l’aide de votre compte.

Précision importante, ces copies digitales seront livrées sans DRM, et dans une qualité plus que correcte, soit entre 256 kbps et 320 kbps. Il sera donc possible d’en profiter sur votre ordinateur, mais également sur n’importe quel terminal nomade, comme les baladeurs numériques ou encore les smartphones et les tablettes tactiles.

Si ces offres sont intéressantes pour les particuliers, elles le sont également pour les chaines qui les mettent en place. Pour tenir tête face aux plateformes comme Spotify, Rdio ou Deezer, les disquaires doivent nécessairement sortir des sentiers battus et proposer autre chose que la simple vente de supports physiques à leurs clients.

Digicopy semble être une réponse solide, qu’en pensez-vous ?

Via


7 commentaires

  1. C’est désormais un critère de choix important sur Amazon donc pourquoi pas sur la Fnac. Recevoir à domicile l’objet CD est toujours attrayant pour les nostalgiques comme moi, même si je profite immédiatement du mp3.
    J’adhère totalement à cette offre surtout que parfois le prix du cd + mp3 est moins cher que celui du mp3 seul :).

  2. Bonne initiative, je viens de tester c’est plutôt simple. Seul bémol comparer à Amazon : impossible de le en streaming. Peut être bientôt 🙂

  3. Pour ce qui est d ‘ Amazon l ‘autorip n’est même pas encore disponible pour tous les albums même récents (la faute aux labels) du coup sur mes deux derniers cds achetés -Stromaë et Julien Doré- seul celui de Stromaë était disponible en auto rip. Ainsi ce n’est même plus  » j ‘écoute de la musique achetée sur amazon » qu’il faut dire mais  » j’ écoute de la musique achetée sur amazon dont un label a bien voulu jouer le jeu auto rip »… bref il y a encore du boulot.

  4. Cette offre ne me concerne pas. Je ne fais en effet pas partie de ces gros consommateurs de musique qui ne savent pas ce qu’écouter signifie et qui considère la musique comme un bruit d’ambiance. La Fnac aurait put se demarquer en se positionnant sur le critere qualité. j’ose croire ne pas être le seul à me sentir à l’étroit lors de l’écoute d’un mp3 (même à haut debit). Le problème, c’est qu’à force d’écouter du son compressé, la plupart des gens pretendent ne pas faire la différence avec un cd. Tu m’étonnes. La Fnac pour se demarquer aurait put proposer du flac, par exemple, avec pourquoi pas des versions HF pour ceux qui aiment s’asseoir sans rien faire devant leurs enceintes pour le simple plaisir (mais au combien intense) de ressentir des frissons devant une musique qui respire et donne l’illusion que les musiciens sont dans votre salon. Je continuerai pour ma part à aller sur Quobuz.

  5. Je trouve cette offre vraiment sympas d’autant que nous adorons acheter des vinyles mais nous n’avons pas de possibilité de récupérer le son vers un PC (car une veille platine). Donc c’est agréable de pouvoir aussi télécharger le MP3 en parallèle pour l’écouter lorsque l’on est pas chez soi. Daft Punk proposait déjà ce principe pour son dernier album et j’avais trouvé ça vraiment une bonne idée !

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Facebook, le nombre de jeunes utilisateurs est en baisse !

Alors que Facebook annonce de très bons résultats pour le troisième trimestre 2013, un petit détail vient perturber la machine...

Fermer