Voiture électrique : Better Place ferme ses portes

La société israélienne Better Place, qui déployait un concept de réseau de stations de recharge de véhicules électriques et avait réussi à lever 850 millions de dollars pour financer son développement, vient d’annoncer qu’elle mettait la clé de contact sous la porte.

Better Place était une start-up qui voulait remplacer les stations d’essence par des stations de remplacement de batterie. Nous l’avions visitée et en avions rencontré les fondateurs et dirigeants lors de notre voyage de découverte des startups en Israël. Ce système aurait permis aux voitures électriques de s’affranchir de la lourde contrainte qu’elles connaissent : la faible autonomie des batteries. La mise en place de stations électriques aurait peut-être été un pas vers une démocratisation un peu plus importante des voitures fonctionnant à l’électricité mais voilà : l’aventure Better Place est terminée.

Un communiqué publié hier a annoncé la fin de la start-up. « C’est un jour très triste pour nous tous.  Nous continuons de partager la vision formulée par Shai Agassi pour créer une alternative verte qui réduirait notre dépendance aux technologies de transport hautement polluantes. Malheureusement, le chemin à parcourir pour réaliser cette vision était difficile, complexe et parsemé d’obstacles, nous n’étions pas en mesure de tous les surmonter. »

La nouvelle est un choc quand on connait un peule contexte : Better Place avait levé pas moins de 850 millions de dollars il y a six ans à peine. En 2008, l’entreprise signait avec Renault pour créer des voitures électriques et mettre en place son système de stations électriques. Malheureusement, de cette collaboration n’est pas né un succès populaire. Better Place avait réussi à installer 130 de ses fameuses stations à Hawaï mais toutes ont été récemment revendues (en Mars) à OpConnect pour que l’entreprise puisse tenter de se concentrer sur le Danemark et Israël, quasiment les seuls marchés où elle rencontrait un minimum de succès (900 voitures en Israël et 400 au Danemark).

En Novembre 2012, la société avait accumulé 561.5 millions de dollars de déficit et était dans la tourmente. Elle n’a pas su se relever et a chuté dimanche. Si la fin de Better Place – et de son positionnement un peu à part –  n’est pas un signe très positif pour le marché de la voiture électrique, espérons tout de même que la technologie arrive peu à peu à gagner le cÅ“ur du public et que ce genre de ‘sacrifice’ sur l’autel de l’innovation ne soit pas vain.


7 commentaires

  1. C’est vraiment dommage, et les gens qui ont crus au système que deviennent ils ? (Avec leurs voitures à 20 000 €…)

  2. La fin de Better Place marque la rationalisation du marché de la voiture électrique : c’est un marché qui avance doucement (mais surement) et il faudra du temps pour qu’il se développe. Mais ceux qui roulent en voiture électrique comme moi le savent : une fois qu’on en a essayé une, on ne revient pas en arrière…

    Better Place a vu trop grand, trop vite…

  3. Eric

    @VE : « une fois qu’on en a essayé une, on ne revient pas en arrière… ». Tu veux dire qu’une voiture électrique n’a pas de marche arrière ?

  4. Eric

    Sinon l’hybride ? J’ai une hybride (Prius) et c’est vraiment sympa à tous points de vue : silencieux, économique, bien équipé, hyper confortable, et surtout, pas de souci d’autonomie, contrairement à du full électrique. Bon c’est moche mais ça va s’arranger avec le temps 🙂

  5. Eric : en fait, tout dépend des besoins. Si tu fais moins de 100 km / jour pour aller au travail, chercher les enfants à l’école ou faire les courses, la voiture électrique convient. Pour les longs déplacements type départ en vacances, on peut toujours louer une voiture (même un à un particulier via les sites spécialisés).

    Si les trajets de plus de 100km sont plus réguliers, alors une hybride sera adaptée. La Prius rechargeable est un bon compromis pour ça avec ses 25 km en full électrique.

    Bref, il faut que les gens apprennent à composer avec la nouvelle offre proposée avec les véhicules électriques et partent de leur besoin pour acheter la voiture qui convient.

    En tout cas, quand on sait qu’ensuite c’est 2 ou 3€ d’électricité au 100km pour une voiture électrique, on a un peu moins l’impression d’être le pigeon des pétroliers…

  6. Absolument incroyable. J’ai un peu lâché le suivi du secteur ces derniers temps, mais ce que Better Place proposait était tout de même assez extraordinaire et aurait pu permettre d’aider a faire avancer l’auto électrique.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
WordPress souffle sa dixième bougie ! [Infographie]

En 2003 naissait l'outil WordPress (WP). Simple d'utilisation, il était au début considéré comme un simple CMS utile pour le...

Fermer