Bing lutte contre la pédophile avec un nouveau système de pop-up au Royaume-Uni

Bing déploie un nouveau système de pop-up au Royaume-Uni pour lutter contre les recherches relatives à du contenu pédophile.

Microsoft a décidé d’utiliser son service de recherche Bing pour lutter contre la pédophilie et la recherche de ce genre de contenu. Ces mesures prennent une forme assez simple : lorsqu’un internaute recherche des mots clés relatifs à du contenu pornographique et pédophile, un pop-up apparaitra pour le prévenir de l’illégalité de la chose et lui indiquer le lien d’un service de conseil pour l’aider. La mise en place de ce système a lieu au Royaume-Uni, peu de temps après la déclaration du gouvernement quant à son intention de partir en croisade contre le porno en ligne. Il est donc logique de commencer par les contenus illégaux.

Pour être aussi efficace que possible dans le filtrage des termes qui provoquent l’apparition du pop-up, Microsoft collabore avec le Centre de Protection en Ligne contre l’Exploitation des Enfants, spécialiste de la question. Bien évidemment, les mots qui seront considérés comme pédophiles ne sont pas révélés au grand public et sont soigneusement consignés sur une blacklist.

Bing

Yahoo, qui utilise les résultats de Bing sur son propre service, pourrait suivre Microsoft et mettre en place un système similaire. Google, quant à lui, a déclaré qu’il continuerait à utiliser son actuel système qui décèle les potentiels pédophiles tout en essayant de se rapprocher de plus en plus d’une ‘tolérance zéro’. Le moteur de recherche collabore également avec des organismes de protection des enfants pour perfectionner son outil.

En Octobre, les représentants des moteurs de recherche rencontreront le gouvernement anglais. Ils discuteront des résultats de leur systèmes de protection contre le contenu pornographique mais aussi des outils à mettre en place pour lutter contre les sites illégaux et violents. Microsoft n’a rien annoncé pour l’instant quant à une ‘exportation’ de cette nouvelle protection mise en place sur Bing qui n’est pour l’instant disponible qu’au Royaume-Uni.

(source)


Comments are closed.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
BlackBerry se sépare de 250 collaborateurs

Selon Canada CTV News, BlackBerry (anciennement RIM) a procédé au licenciement de 250 collaborateurs du département Recherche & Développement ainsi...

Fermer