« Black Friday » Ă  la française : le web privĂ© de streaming ?

Le « Black Friday français », c’est la fin des sites de streaming qui permettaient d’accĂ©der Ă  des contenus vidĂ©o parfois piratĂ©s sur internet.

Aux Etats-Unis, le dernier vendredi de novembre est appelĂ© Black Friday. Dans le pays de l’Oncle Sam, le lendemain du repas de Thanksgiving est le coup d’envoi de la pĂ©riode des achats de noĂ«l mais aussi des soldes et des promotions qui fusent de partout. GĂ©nĂ©ralement, les revendeurs, les constructeurs mais Ă©galement les consommateurs attendent ce jour avec impatience.

Dans l’Hexagone, on se souviendra peut ĂȘtre du 29 novembre comme Ă©tant le jour oĂč l’on a appris qu’il ne sera bientĂŽt plus possible d’aller sur des sites comme Dpstream ou Allostreaming. En effet, la justice a donnĂ© gain de cause aux syndicats de producteurs et de distributeurs de cinĂ©ma. Le tribunal de grande instance de Paris a ordonnĂ© aux fournisseurs d’accĂšs internet et aux moteurs de recherche de bloquer les sites du rĂ©seau allostreaming.

Dans quelques jours, Orange, Bouygues Telecom, NumĂ©ricable, Free, SFR et Darty TĂ©lĂ©com seront tenus d’empĂȘcher les utilisateurs d’accĂ©der Ă  ces services « pirates » depuis le territoire français. Quant aux moteurs de recherche de Google, Microsoft, Yahoo ! et Orange, ils ne devront plus faire apparaitre ces sites sur les rĂ©sultats de recherche.

Nous pouvons d’ores et dĂ©jĂ  nous demander si ces mesures vont rĂ©ellement Ă©radiquer le piratage ou au contraire, provoquer un effet Streisand. Combien de temps faudra-t-il compter avant que les accros au streaming ne trouvent un moyen de contourner cette « censure » ? Nous pourrions, par exemple, citer le navigateur PirateBrowser, dĂ©veloppĂ© par The Pirate Bay. Celui-ci a justement Ă©tĂ© conçu pour prĂ©voir ce type de circonstance. Il reste Ă  savoir si PirateBrowser permettra de contourner les blocages des FAI. Il y a Ă©galement les serveurs Proxy.

Sur Twitter, les rĂ©actions sont trĂšs variĂ©es. De nombreux internautes sont tout simplement scandalisĂ©s. Certains estiment que leurs vies seront plus tristes sans streaming. D’autres sont heureux en apprenant que les sites qu’ils utilisent ne sont pas concernĂ©s par ces mesures. Les commentaires les plus tranchants parlent de « censure » et « d’atteinte aux droits de l’internaute ». De nombreuses rĂ©actions suggĂšrent aussi qu’au lieu de couper l’accĂšs Ă  ces sites, les ayant droits pourraient s’adapter Ă  cette nouvelle maniĂšre de regarder les films et les sĂ©ries.

En effet, la solution dĂ©finitive au piratage ne rĂ©siderait-elle pas dans le dĂ©veloppement d’offres lĂ©gales adaptĂ©es Ă  la demande et plus souples ? En NorvĂšge, par exemple, les chiffres du piratage sur internet ont baissĂ©. Et ceci n’a pas Ă©tĂ© dĂ» Ă  la censure et aux mesures anti-piratage mais aux offres lĂ©gales et « intĂ©ressantes » proposĂ©es par des opĂ©rateurs comme Netflix ou Rdio. Je vous propose aussi de lire cette lettre que l’un de nos lecteurs aurait envoyĂ©e Ă  la HADOPI, suite aux « menaces » qu’il a reçues, qui explique tout. En voici un extrait :

« Bonjour Mme Dupont,

Etant donnĂ© l’offre lĂ©gale existante, il me faudrait dĂ©bourser plus de 100 EUR par mois pour suivre ma dizaine de sĂ©ries et regarder quelques films, sans mĂȘme pouvoir les dĂ©tenir, auquel cas nous sommes dans une estimation dĂ©passant les centaines d’EUR par mois. Et quand je « dĂ©tiens » un film, se pose la question des droits de succession


Aussi, vous ai-je dressĂ© la liste des sĂ©ries que je suis, afin que vous puissiez m’indiquer comment je peux les obtenir de maniĂšre simple, le jour de leur sortie US, et lĂ©galement sans dĂ©bourser plus de 30 EUR / mois : [
] « 

Note : le fait de bloquer les sites de streaming et de téléchargement ne rendra pas les offres légales plus intéressantes. 

(Source)


9 commentaires

  1. Nous DEVONS ĂȘtre indignĂ©s par cette censure parce que demain, ce sera le tour de sites dont les idĂ©es sont contraires au gouvernement simplement parce qu’ils diffusent des idĂ©es contraires !! Mais que fait Free ? Aurait-il perdu son indĂ©pendance pour obĂ©ir ainsi ? Free Mobile rend-il plus ‘politiquement’ correcte ?

  2. Je me demandais aprĂšs lecture de cet article si les sites en question faisaient pointer de nouveaux domaines sur leur serveur ? Le blocage ne fonctionnerait plus ? il est fait pas nom de domaine ? Pareil en utilisant un service de VPN, le FAI ne pourra pas nous bloquer ?

    Je crois que cette mesure va faire de la publicitĂ© pour ce style de site au final et que ceux qui s’en donneront la peine pourront toujours continuer Ă  suivre leurs sĂ©ries prĂ©fĂ©rĂ©es en streaming !

  3. Le probleme c’est qu’il n’y a plus de vrai politiques ou de vrais juges, juste des stagiaires. Une question en passant. En demandant a Google & co et aux fai d’interdire l’acces a dpstream.com ont-ils demander d’interdire l’acces a dpstream.net ? Ah ba non, il vient juste d’etre crĂ©Ă©. Et si ils veulent interdire celui-ci il faudra faire une nouvelle action en justice.
    Pour le crĂ©ateur de dpstream cela met 5 minutes et 5 euros pour prendre et configurer un nouveau domaine. Pour la justice et les ayant-voleurs-droits cela met des mois…. lol mais tout de meme, je les trouve drole, vraiment drole. Je pense qu’ils peuvent gagner les prix de meilleurs humoristes du siecle.

    Donc en utilisant un « proxy gratuit » trouvable sur google et sans aucune configuration juste en se rendant sur un site de proxy gratuit, tout le monde pourra acceder aux sites qui a Ă©tĂ© supprimĂ©. Et au pire, rendez-vous y maintenant et vous aurez la nouvelle url. Et l’avantage c’est que c’est infini comme processus, car la justice ne peut pas interdire dpstream vu qu’il est Ă©tranger, et du coup peut juste interdire une liste de domaine existant. Mais vraiment… je pense que le prix de meilleur humoriste doit leur etre donnĂ© pour le siecle a venir.

  4. +1 avec bjibji , d’autant plus que le rĂ©alisateur de Game of Thrones par exemple, Ă  avouĂ© publiquement que le succĂšs de la sĂ©rie Ă©tait grĂące au piratage, et la retombĂ© Ă©conomique dans la pub, au au superbowl etc a Ă©tĂ© Ă©norme, donc bon…

    Et puis perso si je ne peux pas regarder une sĂ©rie, je n’irais pas l’acheter, et si je ne l’achĂšte pas je ne pourrais pas en dire du bien. Alors que si je la regarde en streaming, que j’en dis du bien Ă  mes proches et etc.. et bien certains voudront peut ĂȘtre acheter le dvd, le coffret ou autre pour un cadeau car ils ont eu de bons Ă©chos.

  5. En france, l’Ă©tat Ă  le droit d’imposer Ă  des sociĂ©tĂ©s privĂ© de filtrer les accĂšs Ă  internet des utilisateurs ?
    Je pose la question, car ça ressemble quand mĂȘme Ă  ce qu’il se passe en chine, ou en tout cas, ce serai le premier pas dans cette direction …

  6. C’est la rĂ©volution qu’il veut Hollande, et des tĂȘtes qui tombent ? C’est dĂ©jĂ  bien parti…

  7. Metaupload a décidé de réagir et venir à la rescousse des utilisateurs pour pouvoir continuer à accéder à leur site de streaming préféré et regarder leurs vidéos sans limite.
    Nous venons d’ouvrir un service de proxification de dpstream.net (bĂȘta), dpstream.tv et fifostream.tv qui vous permet de continuer Ă  naviguer sur un miroir en temps rĂ©el de votre site de streaming comme si vous y Ă©tiez.
    Nullement besoin de devoir de configurer quoi que ce soit sur votre poste ou navigateur pour l’utiliser.
    C’est par ici : http://metaupload.net

  8. Ces censures absurdes montrent encore une fois comment l’Ă©tat français c’est incompĂ©tent sur internet et n’y comprend rien c’est affligent!
    Si vous voulez continuer à accéder a Fifostream.tv vous devez juste vous rendre simplement sur leur site de remplacement:

    http://www.fifostream.cc/

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Dites adieu Ă  la paperasse grĂące Ă  ces 10 outils !

Vous en avez assez de chercher dans tous vos papier "le" document dont vous avez besoin ? Vous ĂȘtes dĂ©primĂ©...

Fermer