Blackberry 10 : la Final Fantasy de RIM ?

RIM a officiellement présenté sa nouvelle gamme de smartphones équipés du système d’exploitation Blackberry 10 : le Z10 & le Q10.

Vous connaissez peut être l’histoire de Final Fantasy : Square Soft était sur le point de mettre la clef sous la porte. Déjà résignés à son triste destin, ses équipes ont mis tout leur coeur dans un jeu qu’ils pensaient être leur final fantasy. Presque 30 années plus tard, nous jouons encore à leur 15ème épisode de Final Fantasy .

Cette anecdote, c’est tout ce que l’on peut souhaiter à Blackberry.
Ce n’est une surprise pour personne : RIM ne va pas très bien. De nombreux analystes prophétisent régulièrement sa disparition prochaine depuis déjà plusieurs années.
Ils avaient une bonne part de marché des entreprises il y a encore peu, mais celle-ci a été vampirisée depuis par le fracassant duo iPhone/Android.
RIM devait agir, RIM devait se réinventer. C’est ce qu’elle a fait… en commençant d’ailleurs sur de nouvelles bases : la marque Research in Motion disparaît au profit du nom plus transparent de Blackberry. Mais Blackberry se réinvente également avec l’arrivée aujourd’hui des Blackberry Z10 et Q10.

blackberry Blackberry 10 : la Final Fantasy de RIM ?

Résolument tournés vers le monde de l’entreprise et la population active du globe, les Blackberry Q10 et Blackberry Z10 ont même des atouts qui pourraient séduire un public plus large.

Et il faut dire que Blackberry a préparé le terrain comme aucun constructeur ne l’avait fait, en se lançant dans une tournée à destination des développeurs pour s’assurer de lancer un système d’exploitation avec de très nombreuses applications le jour même du lancement : c’est à dire plus de 70.000 applications (le plus grand nombre sur un système d’exploitation le jour de son lancement).

Thorsten Heins, CEO de Blackberry, présente cette journée comme la plus excitante de sa carrière. Il désigne très modestement Blackberry 10 comme étant la première vraie expérience de mobile computing.

Et force est d’approuver : le Z10 semble très séduisant avec les fameuses fonctionnalités annoncées (le Blackberry HUB, Flow, Peek, ou encore le fameux clavier ultra-efficace).

Même si au final, peu de surprises… vu que RIM nous abreuve en informations depuis des mois et que nous avions peu à peu vu émerger l’image du Z10 comme RIM l’a annoncé aujourd’hui.

Blackberry Z10 Blackberry 10 : la Final Fantasy de RIM ?

Ce que nous ne savons pas, en revanche, c’est l’accueil qui lui sera réservé par le public.
Ce qui est certain, c’est que RIM s’est donné les moyens de redevenir un acteur qui peut compter.
Ce qui semble déjà apparaître, c’est le fait que Blackberry a comblé le retard que la firme avait accumulé ces dernières années pour venir se hisser au niveau d’Apple, d’Android ou Windows Phone en terme d’ergonomie.

Pour nous une nouvelle étape importante commence… la prise en main et le test de l’appareil. Rendez-vous demain pour un test à chaud du Blackberry Z10.

9 commentaires

  1. Blackberry (anciennement RIM, la société a changé de nom), pour moi, c’est mort. Ils peuvent bien sortir de nouveaux mobiles, et ils ont beau proposer les meilleurs téléphones (pour moi), le problème, ce sont les applis !

    Ok, les grands « standards » ont leur équivalent, mais à chaque fois qu’un appli à portée moins internationale est créée, elle n’est pas disponible sur cette plate-forme. À la longue, c’est frustrant et c’est ce qui va me pousser à changer…

    Là ou Blackberry pourrait créer un gros choc, c’est en se concentrant finalement que sur les téléphones, et en permettant d’exécuter des applis Androïd, par exemple.

    Ou alors, le top du top, qui pourrait faire exploser le nombre d’applis, c’est un partenariat avec Mozilla pour une intégration de Firefox OS…

  2. En tout cas un bon courage à eux car comme tu le dis, ils galèrent depuis pas mal de temps maintenant. Dommage que je ne connaisse pas bien le jeu Final Fantasy j’ai loupé l’intro.

  3. hypss

    Joli titre en rapport avec l’histoire du jeu. En espérant que RIM (Blackberry maintenant) ait la même surprise que Square Enix :)

  4. Assez d’accord avec Dimitri, pour l’instant l’Iphone reste indétrônable pour la qualité de ses applis, pas de son téléphone. Forcement vu que beaucoup d’entre elles sont payantes, le développeurs sont plus nombreux a préférer bosser pour Apple.
    Ceci dit, ça peut changer, de nombreux déçus de l’Iphone (plan par ex) et un prix assez élevé.
    C’est bien finalement de voir revenir Blackberry dans la course !

  5. j’ai pas publié au bon endroit …

    Pas un mot, ou presque sur la possibilité de faire fonctionner les applications androids … vraiment domage.

  6. Les téléphones ne sont même pas encore sortis, l’OS n’a pas encore de retour des utilisateurs. Vos commentaires se basent sur le ressentis des critiques sur le web (qui sont-ils vraiment pour la plupart d’entre eux?).
    « De nombreux analystes prophétisent régulièrement sa disparition prochaine (BlackBerry) depuis déjà plusieurs années. » (Si c’est dèjà depuis plusieurs années et que ça n’arrive finallement pas, c’est que quelque part il faudrait arrêter de relayer de tels infos et commencer a réfléchir pour nous même les gars; changer de disque quoi.) – « Ce que nous ne savons pas, en revanche, c’est l’accueil qui lui sera réservé par le public. » <- Voilà ce que j'ai retenu de cet article.

  7. Pingback: Ce qu'il faut retenir de la conférence BlackBerry Jam Europe

Lire les articles précédents :
Applause, le Klout des applications mobiles

La société américaine uTest a lancé il y a peu Applause, un nouveau produit qui permet de noter en quelque...

Fermer