Blackberry a annoncé être à la recherche d’alternatives stratégiques, explorant notamment l’idée d’une vente.

L’époque où Research in Motion était le pionnier incontesté du smartphone semble bien loin maintenant. D’abord détrôné par Apple, RIM s’est laissé dépasser par l’ensemble du peloton maintenant.

Un comité, dont fait partie son CEO Thorsten Heins, a été formé pour s’intéresser à ce qu’ils vont appeler les « alternatives stratégiques ».

Comprendre par là, une alliance stratégique, le rapprochement avec une autre société, ou le rachat pur et simple.

blackberry1 Blackberry est à vendre

Blackberry : Open For Business

Rien n’est donc fait pour Blackberry qui vient surtout d’envoyer un signal fort aux acteurs de la téléphonie : la firme est ouverte à toutes propositions. Ce n’est pas exactement une surprise après la lente descente de Blackberry qui a vu ses parts de marchés s’effriter jusqu’au lancement de Blackberry 10 et de ses appareils Z10 et Q10.

Le Blackberry Z10 devait signer le grand retour de la firme sur le devant de la scène. Le résultat est plus que mitigé avec un écosystème dont la mayonnaise n’a jamais prise et qui semble stagner avec un nombre limité d’applications de qualité.

Cette nouvelle n’a d’ailleurs pas été mal reçue par le marché, puisque l’action Blackberry s’est montré en hausse pour la première fois depuis quelques temps.

Pour le reste, ce sera « Wait & See » même si de très nombreuses rumeurs naissent déjà. Entre Lenovo qui a déjà fait connaître son intérêt pour un rachat, Huawei que certains s’imaginent oublier ses plans de rachat de Nokia pour se tourner vers Blackberry, ou encore un rapprochement Blackberry/Dell. Bref, si la plus grande incertitude règne sur l’avenir de la firme, Blackberry montre qu’elle cherche des solutions.

(source)