Dans une interview accordée à Bloomberg, le CEO de BlackBerry a affirmé que les prochains smartphones du constructeur auront majoritairement des claviers physiques.

BlackBerry3 BlackBerry nabandonne pas le clavier physique

BlackBerry ne compte pas oublier sa marque de fabrique. Même si à l’heure actuelle, le clavier physique et ses touches AZERTY ou QWERTY semblent totalement dépassés pour les mobiles, John Chen, le nouveau CEO de BlackBerry, a expliqué lors d’une interview que la firme allait se concentrer d’avantage dessus. Ce fut lors du CES de Las Vegas que  le nouveau dirigeant du constructeur canadien a fait cette petite révélation.

Un peu mis à l’écart des projecteurs lors de ce salon de l’électronique, BlackBerry y aura tout de même fait parler de lui. Durant une année, la firme a tenté de se faire une place dans un nouveau marché en lançant son système d’exploitation BlackBerry 10 et une nouvelle ligne de smartphones entièrement tactile. Mais force est de constater que ces mobiles sans boutons n’ont pas vraiment réussi au constructeur, qui n’en a toujours pas fini avec sa triste saga.

Donc, BlackBerry compte se focaliser de nouveau sur ce qu’il fait de mieux. Mais cette annonce confirme aussi un repositionnement de la compagnie qui compte se tourner davantage sur un marché professionnel (entreprises et des organisations gouvernementales), plutôt que d’insister sur celui des consommateurs, déjà dominé par d’autres marques. Le clavier physique aura-t-il encore sa place dans cette niche ?

On remarquera aussi qu’il y a quelques semaines, une start-up cofondée par l’acteur américain Ryan John Seacrest s’est lancée dans un accessoire pour iPhone qui permet aux utilisateurs de bénéficier de ce bon vieux clavier physique sur certains terminaux d’Apple.

On pourrait également interpréter le récent départ d’Alicia Keys, qui était directrice artistique, comme un autre signe de cette réorientation de BlackBerry dans le marché des mobiles. Il y a un an, la chanteuse américaine était au-devant de la scène avec l’ancien CEO, Thorstein Heins, pour présenter le BlackBerry Z10.

Rappelons aussi que dernièrement, BlackBerry a décidé de sous-traiter la fabrication de smartphones chez Foxconn (qui avait travaillé pour Apple), afin de mieux de focaliser sur d’autres activités.

Seul l’avenir nous dira si cette réorientation un peu « retro » de BlackBerry permettra à la société de renouer avec les profits. Une chose est claire, un clavier physique sur un smartphone ressemble un peu à un OVNI dans le paysage tech actuel. Si ça marchera ou pas, on le saura plus tard.

(Source)
Image : By Edent (Own work) [CC0], via Wikimedia Commons