BlackBerry n’abandonne pas le clavier physique

Dans une interview accordée à Bloomberg, le CEO de BlackBerry a affirmé que les prochains smartphones du constructeur auront majoritairement des claviers physiques.

BlackBerry

BlackBerry ne compte pas oublier sa marque de fabrique. Même si à l’heure actuelle, le clavier physique et ses touches AZERTY ou QWERTY semblent totalement dépassés pour les mobiles, John Chen, le nouveau CEO de BlackBerry, a expliqué lors d’une interview que la firme allait se concentrer d’avantage dessus. Ce fut lors du CES de Las Vegas que  le nouveau dirigeant du constructeur canadien a fait cette petite révélation.

Un peu mis à l’écart des projecteurs lors de ce salon de l’électronique, BlackBerry y aura tout de même fait parler de lui. Durant une année, la firme a tenté de se faire une place dans un nouveau marché en lançant son système d’exploitation BlackBerry 10 et une nouvelle ligne de smartphones entièrement tactile. Mais force est de constater que ces mobiles sans boutons n’ont pas vraiment réussi au constructeur, qui n’en a toujours pas fini avec sa triste saga.

Donc, BlackBerry compte se focaliser de nouveau sur ce qu’il fait de mieux. Mais cette annonce confirme aussi un repositionnement de la compagnie qui compte se tourner davantage sur un marché professionnel (entreprises et des organisations gouvernementales), plutôt que d’insister sur celui des consommateurs, déjà dominé par d’autres marques. Le clavier physique aura-t-il encore sa place dans cette niche ?

On remarquera aussi qu’il y a quelques semaines, une start-up cofondée par l’acteur américain Ryan John Seacrest s’est lancée dans un accessoire pour iPhone qui permet aux utilisateurs de bénéficier de ce bon vieux clavier physique sur certains terminaux d’Apple.

On pourrait également interpréter le récent départ d’Alicia Keys, qui était directrice artistique, comme un autre signe de cette réorientation de BlackBerry dans le marché des mobiles. Il y a un an, la chanteuse américaine était au-devant de la scène avec l’ancien CEO, Thorstein Heins, pour présenter le BlackBerry Z10.

Rappelons aussi que dernièrement, BlackBerry a décidé de sous-traiter la fabrication de smartphones chez Foxconn (qui avait travaillé pour Apple), afin de mieux de focaliser sur d’autres activités.

Seul l’avenir nous dira si cette réorientation un peu « retro » de BlackBerry permettra à la société de renouer avec les profits. Une chose est claire, un clavier physique sur un smartphone ressemble un peu à un OVNI dans le paysage tech actuel. Si ça marchera ou pas, on le saura plus tard.

(Source)
Image : By Edent (Own work) [CC0], via Wikimedia Commons

Trier par :   Plus récents | Plus anciens | Les plus votés
Invité
SIM
13 janvier 2014 13:23

Bonjour, Je souhaite juste apporter un peu de précision sur la situation évoqué dans cet article. BlackBerry n’abandonne pas le marché « grand public ». Il opère plutôt à une séparation stratégique entre les secteurs « pros » et « particuliers ». Et BlackBerry ne compte nullement réduire la fabrication de Smartphones full tactile. Simplement, le grand public sera plus directement couvert désormais par les gammes de Smartphones créés et fabriqués par Foxconn et le marché pro par des devices élaborés et fabriqués directement par BlackBerry. Tous ces Smartphones tournerons avec le même OS, les mêmes capacités et seront selon les cas full tactile ou tactiles… Lire la suite »

Invité
Franck
13 janvier 2014 19:43

Bonjour,
Et sauf erreur, Geordie Greig, a écrit son dernier livre sur un BlackBerry. Il y a aussi une autre auteur dont j’ai omis le nom, suite à un pari avec sa fille.
Sans faire de bashing, je ne pense pas qu’avec un autre portable tactile, cette exercice de style serait aisé.

Desolé, mais pour moi, le clavier physique à encore un bel avenir et n’est pas has been et encore moins rétro.

Slt.

Eric
Admin
14 janvier 2014 8:47

Contrairement à la tendance générale j’ai toujours pensé que BB devait justement cultiver sa spécificité et garder son clavier physique, et rester sur le créneau professionnel, plutôt que d’essayer de concurrencer (mal) iPhone et Android sur leur propre terrain (tactile + grand public) car le combat était perdu d’avance.

Eric
Admin
14 janvier 2014 8:51

@SIM : merci pour ces précisions, mais le problème N°1 de BlackBerry subsiste (et ce malgré l’intégration progressive des apps Android) : le manque d’applications. J’ai eu un Z10 (et même un Z30), ce sont de très bons smartphones, fluides, avec un bel écran et une bonne ergonomie, mais quand je vois que je ne peux pas utiliser la moitié de mes apps quotidiennes (et du basique) je suis vite revenu à iPhone/Android :-(

Invité
SIM
14 janvier 2014 13:00

@Eric : Et bien tu vas pouvoir revenir au Z30 avec plaisir :-) Car s’agissant des applications, il y a 3 points majeurs non négligeables : 1- Comme indiqué dans mon post précédent, avec le nouvel OS 10.2.1.xxx (version leaked que j’utilise déjà = 10.2.1.1825 et la version gold est déjà entre les mains des développeurs), n’importe quelle application Android fonctionne. Nul besoin de passer par une moulinette, nul besoin de faire une adaptation, tout s’installe automatiquement, tout fonctionne sans le moindre soucis (y compris les caméras, les sensors, gps, etc.). Pour preuve récente, j’étais avec un ami et son… Lire la suite »

Eric
Admin
14 janvier 2014 18:18

Ok, il faudra que je teste ça alors :)

wpDiscuz
Lire les articles précédents :
Sony discute avec Microsoft à propos de Windows Phone

Un comeback de Sony dans l’écosystème Windows Phone de Microsoft ? En tout cas, des discussions sont en cours.

Fermer