BlackBerry n’abandonne pas le clavier physique

Dans une interview accordée à Bloomberg, le CEO de BlackBerry a affirmé que les prochains smartphones du constructeur auront majoritairement des claviers physiques.

BlackBerry

BlackBerry ne compte pas oublier sa marque de fabrique. MĂȘme si Ă  l’heure actuelle, le clavier physique et ses touches AZERTY ou QWERTY semblent totalement dĂ©passĂ©s pour les mobiles, John Chen, le nouveau CEO de BlackBerry, a expliquĂ© lors d’une interview que la firme allait se concentrer d’avantage dessus. Ce fut lors du CES de Las Vegas que  le nouveau dirigeant du constructeur canadien a fait cette petite rĂ©vĂ©lation.

Un peu mis Ă  l’écart des projecteurs lors de ce salon de l’électronique, BlackBerry y aura tout de mĂȘme fait parler de lui. Durant une annĂ©e, la firme a tentĂ© de se faire une place dans un nouveau marchĂ© en lançant son systĂšme d’exploitation BlackBerry 10 et une nouvelle ligne de smartphones entiĂšrement tactile. Mais force est de constater que ces mobiles sans boutons n’ont pas vraiment rĂ©ussi au constructeur, qui n’en a toujours pas fini avec sa triste saga.

Donc, BlackBerry compte se focaliser de nouveau sur ce qu’il fait de mieux. Mais cette annonce confirme aussi un repositionnement de la compagnie qui compte se tourner davantage sur un marchĂ© professionnel (entreprises et des organisations gouvernementales), plutĂŽt que d’insister sur celui des consommateurs, dĂ©jĂ  dominĂ© par d’autres marques. Le clavier physique aura-t-il encore sa place dans cette niche ?

On remarquera aussi qu’il y a quelques semaines, une start-up cofondĂ©e par l’acteur amĂ©ricain Ryan John Seacrest s’est lancĂ©e dans un accessoire pour iPhone qui permet aux utilisateurs de bĂ©nĂ©ficier de ce bon vieux clavier physique sur certains terminaux d’Apple.

On pourrait Ă©galement interprĂ©ter le rĂ©cent dĂ©part d’Alicia Keys, qui Ă©tait directrice artistique, comme un autre signe de cette rĂ©orientation de BlackBerry dans le marchĂ© des mobiles. Il y a un an, la chanteuse amĂ©ricaine Ă©tait au-devant de la scĂšne avec l’ancien CEO, Thorstein Heins, pour prĂ©senter le BlackBerry Z10.

Rappelons aussi que derniĂšrement, BlackBerry a dĂ©cidĂ© de sous-traiter la fabrication de smartphones chez Foxconn (qui avait travaillĂ© pour Apple), afin de mieux de focaliser sur d’autres activitĂ©s.

Seul l’avenir nous dira si cette rĂ©orientation un peu « retro » de BlackBerry permettra Ă  la sociĂ©tĂ© de renouer avec les profits. Une chose est claire, un clavier physique sur un smartphone ressemble un peu Ă  un OVNI dans le paysage tech actuel. Si ça marchera ou pas, on le saura plus tard.

(Source)
Image : By Edent (Own work) [CC0], via Wikimedia Commons

7 commentaires

  1. Bonjour,
    Je souhaite juste apporter un peu de précision sur la situation évoqué dans cet article.

    BlackBerry n’abandonne pas le marchĂ© « grand public ». Il opĂšre plutĂŽt Ă  une sĂ©paration stratĂ©gique entre les secteurs « pros » et « particuliers ». Et BlackBerry ne compte nullement rĂ©duire la fabrication de Smartphones full tactile. Simplement, le grand public sera plus directement couvert dĂ©sormais par les gammes de Smartphones crĂ©Ă©s et fabriquĂ©s par Foxconn et le marchĂ© pro par des devices Ă©laborĂ©s et fabriquĂ©s directement par BlackBerry. Tous ces Smartphones tournerons avec le mĂȘme OS, les mĂȘmes capacitĂ©s et seront selon les cas full tactile ou tactiles + clavier physique.

    Je profite de cette intervention pour souligner 2 points que les mĂ©dias (une fois de plus quand il s’agit de BlackBerry) n’ont pas relayĂ©s :
    1- Le BlackBerry Z30 a été élu comme meilleur Smartphone du salon CES 2014, distançant ses concurrents à mille lieux :
    4th Place: Android/Motorola Moto X with 100 points
    3rd Place: Windows/Nokia Lumia 1020 with 145 points
    2nd Place: iOS/iPhone 5S with 147.75 points
    1st Place: BlackBerry/BlackBerry Z30 with 257.5 points
    2- Une petite vidĂ©o sur que donne le clavier virtuel (non physique donc) de l’OS BlackBerry 10 vs. l’iPhone 5S : http://www.youtube.com/watch?v=PchnjfbINkw

    Enfin pour conclure : si BlackBerry ne s’intĂ©ressait plus au marchĂ© Grand Public, il ne dĂ©plorerait pas un OS 10.2.1.xxx qui autorise l’utilisation des toutes les applications Android directement sur ses Smartphones sans adaptation, directement tĂ©lĂ©chargeables « on air » sur les sites de vente d’applications pour Smartphones Android. Cette possibilitĂ© si peu relayĂ©e une fois encore permet sans nul doute de disposer du meilleur des 2 mondes, sans le moindre lag, sans le moindre problĂšme : un OS 10 BlackBerry aux performances multi-tĂąches et ergonomiques au dessus du lot et l’accĂšs au plus grand parc applicatif dans le mĂȘme temps. Sans compter que sur un Z30, vous pouvez vous appuyer sur une autonomie de 2 jours en usage normal et d’une trĂšs trĂšs grosse journĂ©e (6-23h) en usage intense. Introuvable aujourd’hui chez les concurrents toutes choses Ă©gales par ailleurs.

    Merci

  2. Bonjour,
    Et sauf erreur, Geordie Greig, a Ă©crit son dernier livre sur un BlackBerry. Il y a aussi une autre auteur dont j’ai omis le nom, suite Ă  un pari avec sa fille.
    Sans faire de bashing, je ne pense pas qu’avec un autre portable tactile, cette exercice de style serait aisĂ©.

    DesolĂ©, mais pour moi, le clavier physique Ă  encore un bel avenir et n’est pas has been et encore moins rĂ©tro.

    Slt.

  3. Eric

    Contrairement Ă  la tendance gĂ©nĂ©rale j’ai toujours pensĂ© que BB devait justement cultiver sa spĂ©cificitĂ© et garder son clavier physique, et rester sur le crĂ©neau professionnel, plutĂŽt que d’essayer de concurrencer (mal) iPhone et Android sur leur propre terrain (tactile + grand public) car le combat Ă©tait perdu d’avance.

    • Setra

      J’ajoute juste que dans certains pays Ă©mergeant, il y a encore un public amoureux des BB Torch, Curve, etc. qui sont devenus abordables avec le temps. Mais les question des applis persiste. C’est bien d’avoir un bon terminal mais il faut toujours se demander : qu’est-ce-que je peux faire avec ?

  4. Eric

    @SIM : merci pour ces prĂ©cisions, mais le problĂšme N°1 de BlackBerry subsiste (et ce malgrĂ© l’intĂ©gration progressive des apps Android) : le manque d’applications. J’ai eu un Z10 (et mĂȘme un Z30), ce sont de trĂšs bons smartphones, fluides, avec un bel Ă©cran et une bonne ergonomie, mais quand je vois que je ne peux pas utiliser la moitiĂ© de mes apps quotidiennes (et du basique) je suis vite revenu Ă  iPhone/Android 🙁

  5. @Eric : Et bien tu vas pouvoir revenir au Z30 avec plaisir 🙂

    Car s’agissant des applications, il y a 3 points majeurs non nĂ©gligeables :
    1- Comme indiquĂ© dans mon post prĂ©cĂ©dent, avec le nouvel OS 10.2.1.xxx (version leaked que j’utilise dĂ©jĂ  = 10.2.1.1825 et la version gold est dĂ©jĂ  entre les mains des dĂ©veloppeurs), n’importe quelle application Android fonctionne. Nul besoin de passer par une moulinette, nul besoin de faire une adaptation, tout s’installe automatiquement, tout fonctionne sans le moindre soucis (y compris les camĂ©ras, les sensors, gps, etc.). Pour preuve rĂ©cente, j’Ă©tais avec un ami et son S4 Samsung. Nous Ă©tions tous 2 sur Google Map et sur Dlink. Les 2 applications tournaient plus rapidement et avec une fluiditĂ© parfaite sur le Z30 alors que sur le S4… des lags et des lenteurs perceptibles.
    2- Le Browser : de plus en plus de sites sont maintenant disponible en HTML5 (et cela ne cesse de croĂźtre Ă  grande vitessse) .Exemple : Sciences & Vie, ou le Nouvel Observateur et bien d’autres. Tout le monde sait que le browser de l’OS 10 BlackBerry est le plus performant Ă  l’heure actuelle, surtout sur le HTML 5 (sans parler du flash, encore souvent prĂ©sent). L’accĂšs Ă  ces sites bien optimisĂ©s pour du mobile devient un vĂ©ritable rĂ©gal, pratiquement aussi confortable qu’une appli, sans pour autant occuper de la mĂ©moire inutilement sur le device
    3- Enfin… chaque jour de nouvelles applications natives BB10 arrivent, le catalogue grossi, paradoxalement de façon inversement proportionnelle Ă  lĂ , comment dire, « prĂ©sence de BlackBerry » sur le marchĂ©. Les dĂ©veloppeurs n’ont nullement abandonnĂ© cette plateforme, au contraire, tellement le passage d’un iOS ou Android vers BlackBerry 10 est d’une facilitĂ© dĂ©concertante.

    BlackBerry a vraiment fait du trĂšs bon boulot. je n’ai aucun doute sur le fait qu’ils reviennent progressivement sur le devant de la scĂšne. Maintenant… je ne suis pas Madame Soleil, et il faudra le temps qu’il faudra 😉

    Cordialement,
    Sim

Lire les articles précédents :
Sony discute avec Microsoft Ă  propos de Windows Phone

Un comeback de Sony dans l’écosystĂšme Windows Phone de Microsoft ? En tout cas, des discussions sont en cours.

Fermer