BlackBerry Passport : prise en main et premières impressions

Découverte du BlackBerry Passport et retour d’expérience sur une semaine d’utilisation.

17 Septembre 2014. Intérieur jour.  A quelques enjambées de l’Arche de la Défense, nous nous installons dans les bureaux français de BlackBerry, aux côtés de David Derrida, le directeur produit de la société en France.

Dans ce genre de rencontre, nous sommes toujours un peu dans la crainte du discours corporate, très bullshit, où nous acquiesçons sans mot dire en séparant mentalement le bon grain de l’ivraie.

Le discours de David est pourtant très humble, présentant le BlackBerry Passport de manière assez transparente, sans en ajouter des tonnes.

BlackBerry Passport 4

« Nous n’avons pas forcément les atouts pour combattre Apple et Samsung, me dit-il. D’où la nécessité de se recentrer sur le monde des professionnels. »

C’est l’histoire de BlackBerry de ces derniers mois. Après avoir espéré la présentation du BlackBerry Z10 comme un retour sur le devant de la scène grand public (janvier 2013), un nouveau PDG est arrivé il y a un tout petit peu moins d’un an pour renouveler l’équipe dirigeante, mettant en place une nouvelle stratégie où BlackBerry se recentrerait sur ses forces : la communication, la productivité, et la sécurité.

BlackBerry a donc abandonné l’idée de retrouver sa place de leader de la téléphonie mobile pour accepter de se concentrer sur la cible professionnelle.

L’usage professionnel avant tout

Le BlackBerry Passport surprend tout d’abord par son format et son écran carré. Sa taille a été définie d’après celle du passeport, symbole universel de mobilité (qui va tenir dans la poche de n’importe quelle veste).

« On ne va pas nous dire qu’il ressemble à l’iPhone ou au Samsung au moins », plaisante le directeur produit, fier d’avoir un vrai point différenciant.

BlackBerry vient donc rompre avec le modèle établi sur le marché d’un écran rectangulaire de type 16/9 qui va être parfait pour regarder un film ou jouer au jeux vidéo. L’usage primaire de ce smartphone ne sera pas de regarder Netflix et de jouer à Candy Crush, permettant au constructeur de partir sur un nouveau format.

specs-blackberry-passport

Prise en main du BlackBerry Passport

Une semaine après avoir pris en main ce nouveau BlackBerry, le constat est très positif. En réalité, il est notamment bon parce que nous n’attendions plus vraiment la firme au tournant.

Ce BlackBerry Passport possède quelques avantages et bonnes idées.
A commencer par la batterie de 3450mAh qui va offrir une autonomie dépassant les 24 heures d’utilisation. Vous pouvez ainsi véritablement vous servir du Passport toute la journée pour mails, appels, gestion de l’agenda, web, sans jamais avoir à craindre d’être à sec vers 16:00.

Le clavier.

Le BlackBerry Z10 offrait un très bon clavier prédictif qui était l’une des forces du modèle. Aujourd’hui le Passport revient avec un large clavier physique qui va offrir les avantages du prédictif en prime. En effet, les mots vont s’afficher au dessus de celui-ci et il vous suffira de glisser votre doigt vers le haut pour les envoyer dans votre texte.
Oui, vous m’avez bien lu. Le clavier physique est également capacitif. Ce qui signifie que vous allez également pouvoir glisser votre doigt de la droite vers la gauche sur le clavier pour supprimer rapidement le mot que vous venez d’entrer. Vous allez pouvoir double-taper dessus pour vous mettre en mode sélection de texte et le copier/coller facilement.
Une vraie bonne idée qui réduit de moitié la nécessité de mettre les doigts sur l’écran et vous permet de profiter pleinement de sa taille.
Il vous sera également possible de le tenir en mode paysage (même si ce terme possède moins de sens sur un écran carré), et utiliser la bande de clavier pour scroller à l’intérieur d’un mail/article sur le web sans toucher l’écran.
Ce n’est évidemment pas révolutionnaire, mais il s’agit clairement d’une bonne idée à mettre au crédit de BlackBerry.

BlackBerry Passport Black

Android sur BlackBerry

Dernier vrai avantage : l’apparition de l’App Store Amazon en plus du BlackBerry World. Cela va vous permettre d’installer une sélection d’applications Android sur votre BB et lui permettre d’atteindre une taille d’écosystème applicatif suffisant pour être attractif.
J’ai ainsi pu utiliser Trello, Evernote, Twitter, Facebook, Wunderlist, Netflix, etc
Autre bonne idée, la possibilité d’accéder à un dashboard complet lorsque vous branchez votre Passport sur un ordinateur (cela fonctionne également en wifi). Vous pouvez ainsi avoir un webmail complet (+agenda, notifications d’appels, SMS, etc.) sans avoir à reconfigurer cela sur chaque ordinateur et avec la sécurisation en plus. Un outil sympa pour le travailleur mobile.
En bref, ce Passport est bon partout où il était primordial d’être bon :

  • Bonne expérience de téléphonie
  • Bonne autonomie
  • Bonne gestion des mails
  • Bonne gestion de l’agenda
  • Clavier très pratique pour écrire

Il va donc trouver sa place chez les actuels possesseurs de BlackBerry qui souhaitaient un téléphone pensé pour cet usage professionnel.
Pourtant, à l’heure du BYOD (où votre appareil pro et perso est le même), y a-t-il une place pour ce device ?

Mais pour ceux déjà conquis à la cause BlackBerry qui cherchaient leur prochain smartphone, ce Passport peut avoir les bons arguments pour séduire à nouveaux ces personnes.
BlackBerry ne veut pas séduire de nouveaux utilisateurs, mais veut séduire à nouveau les utilisateurs qu’ils avaient déjà.
Comme le soulignait David Derrida, BlackBerry n’a pas les arguments pour se battre sur le terrain d’Apple ou Samsung, il va donc se concentrer sur un terrain professionnel où il a de nombreux arguments valides.
Mais est-ce que ce sera suffisant ?


13 commentaires

  1. Pingback: BlackBerry Passport : prise en main et premières impressions - Linkeol, L'actualité des entreprises en France

  2. Bonjour,
    Commentaire bien plat, et triste retour surtout avec 1 semaine d’essai! Etiez vous motivé pour l’utilisation de ce nouveeau BB ? Pas une seule photo « personnelle » !
    Vous dites « le constat est très positif » : à vous lire, on ne le pense hélàs pas du tout.

  3. Pingback: News Mobile... 7 | Pearltrees

  4. Valentin-Pringuay on

    @Bien : L’appareil photo n’est pas très bon. BlackBerry n’a jamais été réputé de ce côté là, et cela ne s’arrange pas avec le Passport.
    @Hebert : Pourquoi devrais-je être enthousiaste ? Désolé, j’ai préféré être franc.
    @Ghesquier : J’ai dû publier cet article loin de mon bureau, où je n’avais pas le matériel pour ajouter des photo personnelles. Et c’est un premier abord positif : on ne s’attendait pas à ce qu’il soit si bon… mais de là à l’acheter. Cela s’appelle un constat nuancé.
    @Georges : je connais la réponse à celle là, mais je ne vais pas répondre 🙂

  5. Pingback: BlackBerry va-t-il réussir son pari avec le Passport ?

  6. Pingback: BlackBerry va-t-il réussir son pari avec le Passport ?

  7. Je viens de l’avoir après avoir eu je crois tous les téléphones entre mes mains. Je reviens sur BB pour déjà la stabilité de l’OS et la très bonne accroche réseau qui est de plus en plus oubliée dans les testes !!

    Les photos j’avais un S5 et xperia Z3 et je ne suis pas choqué avec le BBP après si on regarde bien toutes les photos ne sont pas parfaites comme un reflex donc il faut arrêter la course à la photo surtout quand on utilise des MMS, snapchat, instagramm et j’en passe qui détériores les photos.

    Il est vrai qu’il est un peu volumineux et je me laisse le temps de l’utiliser pour vraiment voir si il est trop large (mais très agréable pour visionner).

    il en faut pour tous les goûts mais avec du recule qu’avons nous rééllement besoin pour avoir un bon téléphone sans ^tre un geek

    1 Stabilité
    2 Simplicité
    3 Qualité hardware
    4 APN de qualité respectable
    5 Autonomie
    …. et pour les applications franchement j’en ai 600 sur OS, 200 sur Android et je ne me sert réellement que d’une dizaine régulièrement !!

    P.S : Merci pour l’article (qu’on aime ou que l’on aime pas c’est du temps passé et nous internaute c’est grâce que nous avons la possibilité de comparer et choisir) …. et j’aime beaucoup votre site

    Cdt

    • Eric

      @Christophe : point de vue intéressant, et merci pour le petit compliment, ça fait toujours très plaisir !

  8. Bonjour, je suis revenu vers blackberry car leurs smartphones sont plus puissant que les iphones ou android. J ai forfait data de 500Mo en réduit, et j utilise 5 GO de data. Si j avais un iphone ou autres android, il me faudrait un forfait plus important et donc plus cher, j’ai un Q10 et je compte prendre le passport

  9. Pingback: 50 Nuances de Grey, c’est aussi un peu de pub pour BlackBerry

Send this to friend

Lire les articles précédents :
ios8beta2
46% des iDevices du marché tournent sous iOS 8, mais vous devriez peut-être attendre avant de franchir le pas

« Rien ne sert de courir, il faut (surtout) partir à point ».

Fermer