BlackBerry, un rachat par Facebook ?

Pour certains, BlackBerry est une société condamnée. Mais tout le monde ne partage pas cette vision, les acquéreurs potentiels notamment : Facebook viendrait se rajouter à la liste des éventuels repreneurs.

La semaine dernière, certains haut placés de BlackBerry (BB) auraient effectués un voyage pour rencontrer Facebook. La raison ? Le réseau social serait éventuellement prêt à investir de l’argent chez le constructeur mobile. Bien que les motivations de Facebook restent inconnues. Rappelons que le groupe Fairfax avait déjà fait une proposition de rachat le mois dernier. Celle-ci s’élevait à 4,7 milliards de dollars et Blackberry l’avait acceptée. Mais visiblement, cette acceptation – qui se concrétisera le 4 novembre prochain – n’empêche pas d’aller voir si l’herbe est plus belle ailleurs puisque BB aurait approché Facebook pour savoir si le réseau social était prêt à surenchérir.

Diverses propositions

BB n’est pas, malgré sa ‘déchéance’, délaissée par les repreneurs. La marque avait déjà, cette année, eu des propositions du géant chinois Lenovo Group. Mike Lazaridis et Doug Fregin les fondateurs initiaux de BlackBerry s’étaient également manifestés pour éventuellement reprendre les rennes de l’entreprise.

BlackBerry

Quel intérêt pour Facebook ?

Que souhaite faire Facebook de la marque BlackBerry ? Le réseau social pourrait profiter de cette occasion, et des divers brevets possédés par BB, pour lancer ses propres téléphones, même si Mark Zuckerberg avait publiquement annoncé que Facebook ne ferait pas de téléphones car c’était une mauvaise stratégie. Le réseau social pourrait alors faire appareils BlackBerry les prochains « Facebook Phone », ces téléphones avec le fameux Facebook Home pré-installé. Le marché du mobile est un point clé pour le réseau social et le rachat de BB pourrait bien être une occasion parfaite pour se remettre sur le devant de la scène.

En tout cas, si rien n’est confirmé d’ici lundi prochain (4 novembre), c’est le groupe Fairfax qui acquerra BlackBerry. Quel serait le rachat le plus intéressant pour BlackBerry ? Difficile à dire, Facebook possède d’énormes moyens et il pourrait permettre à BlackBerry de briller à nouveau. Cependant, je doute fortement que les utilisateurs actuels de la marque soient réellement heureux de savoir que leur constructeur favori est sous la tutelle du grand méchant Facebook.

(source)


5 commentaires

  1. Je ne suis pas vraiment d’accord. Les clients de bberry ne sont pas tous de gros geek et des puristes rageux. La jeunesse est pas mal visée (surtout pour ce fameux clavier physique). Un lien entre bberry et facebook serait presque logique au final.

  2. La vraie question, c’est de savoir si BlackBerry peut encore être sauvé.

    Comme le dit Ricou, les terminaux de la firme sont encore utilisés par quelques jeunes, mais il faut quand même reconnaître que la stratégie opaque de la firme en terme de communication ne plaide pas en sa faveur. L’écosystème, pour sa part, est de moins en moins séduisant quand on le compare à la concurrence. Au final, quitte à dépenser plusieurs centaines d’euros dans un terminal, autant prendre un « petit » Windows Phone ou même un androphone d’entrée de gamme. Ca ne coûte pas beaucoup plus cher.

  3. @Frédéric Pereira: à part si on est gros consomamteur d’applis, l’OS Blackberry reste un modèle d’ergonomie, et de légèreté. Comme pour DELL, le gros problème de cette entreprise, est que les actionnaires veulent la gérer pour faire du Apple ou du Samsung, et on se plante. Je pense que si Blackberry sort de Bourse, établit une stratégie logique (l’actuelle l’est quand même pas mal), ils peuvent faire quelque chose de bien. D’autant que l’entreprise maîtrise hardware et software.

    En revanche l’intérêt pour Facebook me semble très limité, sachant que ce n’est pas une entreprise qui à la base propose des smartphones (et voudrait devenir indépendante niveau soft), ou un OS (qu’elle voudrait améliorer). C’est assez éloigné de son business de base. D’autant qu’il faudra continuer à proposer Facebook sur les autres OS

  4. Je suis assez d’accord avec @Peschisolido : je crois que Blackberry était populaire chez les jeunes il y a encore deux ans; ils voulaient tous avoir BBM qui était quasiment seul. Depuis, la concurrence est arrivée, la marque n’a pas su ni se renouveler rapidement, ni communiquer. Et si on parle de leur écosystème, celui-ci reste famélique comparé aux stores des deux mastodontes du secteur. Qu’on le veuille ou pas, même si ce n’est que pour installer des applications de coussins péteurs, les gens ont envie d’avoir le choix. De plus, bien des applications mainstream ne sont pas sur blackberry.
    Pour ce qui est de Facebook, la seule logique que je peux voir dans ce rapprochement serait plus au niveau logiciel que matériel car je ne pense pas que Facebook veuille devenir fabricant de téléphone. Et puis, quoi qu’on e pense par ailleurs, l’expérience ratée (selon moi) de Home indique bien que les gens, même s’ils vont sur Facebook, n’ont pas forcément envie de voir Facebook partout sur leurs appareils mobiles.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Motorola met un pied dans l’ère du smartphone modulable

Découvrez comment Motorola conçoit l’avenir du marché des smartphones. Une ère où l’utilisateur a la possibilité de choisir entre différents...

Fermer