Blogueuses : 7 faux pas à éviter lors d’une demande de partenariat avec une marque

Arrêtez de tendre le bâton pour vous faire battre ! Grâce à ces astuces, les Community Managers ne se moqueront plus jamais de vous.

(note au lecteur : cet article, même s’il fournit de vrais conseils, est à prendre à tout degré à votre convenance, sauf le premier) 🙂

Vous êtes blogueuse ou youtubeuse beauté et vous pourriez tuer père et mère pour un rouge à lèvre gratuit ? Il vous arrive de contacter des marques de cosmétiques car vous rêvez de devenir égérie ou dit plus vulgairement « ambassadrice » ? Vous rêvez d’apposer dans la colonne de votre blog un macaron « blogueuse beauté influente vue sur Tapis Rose » ? Vous pensiez que les marques allaient vous envoyer sans que vous ne demandiez rien à personne la dernière palette Chocolate gratuitement pour vous faire un smoky eye de malade mais malheureusement le facteur se fait attendre ? Vous décidez alors de forcer un peu le destin en contactant directement les marques pour leur proposer vos services…

Voici quelques astuces pour ne pas trop vous taper la honte quand vous leur écrirez.

1. La méconnaissance de l’organisation d’une entreprise

giphy (1)

Vous pensez qu’en contactant une marque directement sur les réseaux sociaux vous parlez en direct avec le PDG ? Ou que vous avez un accès facilité au service client ? Cela dépend naturellement de la structure mais bien souvent vous serez en contact avec un Community Manager qui pourra potentiellement vous mettre en contact avec la personne que vous cherchez. Pas la peine donc de vous exciter car les délais de traitement de votre demande sont trop longs.

2. La manche

giphy (2)

Évitez de commencer l’interaction par « pourriez-vous m’envoyer un kit de contouring gratuit ». C’est vulgaire et cela ne reflète pas la nature sensible de votre âme. Ce n’est pas comme cela que vous réussirez à insérer fièrement des liens bitly dans vos articles (astuce presque vieille comme le monde pour cacher les liens d’affiliation). On évite aussi le post scriptum précisant que « qui ne tente rien n’a rien’ (gloups).

3. Faites vos preuves

giphy

Ne débarquez pas en expliquant que vous venez de créer votre blog et que vous avez absolument besoin de tester des marques pour asseoir votre influence dans l’impitoyable monde des blogueuses beauté. Un blog qui vient d’être créé n’a généralement pas une audience folle. Quel intérêt pour une marque de vous envoyer des produits à tester si c’est pour que seulement trois de vos copines lisent l’article ? Une marque ne va pas vous aider pour être gentille et pour vous soutenir : on n’est pas dans le social ! Ou alors vous êtes une blogueuse qui monte et donc un potentiel cheval sur qui miser…

4. Il est où mon Bescherelle ?

4808431_7_dcd7_omar-m-a-tuer-la-fameuse-inscription-qui-a_ac0e5b8a898bc2a9a5f01498298fab91

Apprenez à parler français, putain. Vous pensez qu’une marque a envie que l’on salisse son image avec des fautes à la « Omar m’a tuer » ? Quoi de plus embêtant pour un community manager d’avoir les yeux qui saignent suite à des lectures de messages truffés de fautes. Ayez pitié du pauvre CM et pour lui éviter de devoir filer en urgence chez l’ophtalmo, de grâce, faites relire votre message par votre grande soeur. Le même conseil s’applique naturellement aux photos que vous diffusez sur vos réseaux sociaux : évitez les photos pixélisées, sous exposées et aux couleurs ternes…

5. Les guillemets à tout va

giphy (3)

Alors comme ça vous êtes « blogueuse » ? Et vous aimeriez faire un « partenariat » ? Un win-win pour que la marque ait une meilleure « visibilité » ? Virez-moi tout ces guillemets et cela apportera bien plus de crédibilité à votre démarche, croyez-moi.

6. Les compliments hypocrites

giphy (4)

Petite, vous adoriez le corbeau et le renard ? Vous êtes convaincue que tout flatteur vit au dépens de celui qui l’écoute ? Peut-être mais vous n’arriverez pas à vos fins en copiant collant des compliments qui ne sont pas sincères dans tous vos messages de demande de partenariat. « J’adore votre marque pour ses valeurs avec lesquelles je me sens en phase », désolée mais ça ne marche pas… il va falloir en donner un peu plus et un peu mieux…

7. La triche

giphy (5)

Les faux abonnés et les fausses statistiques de consultation se repèrent assez facilement (si vous voulez plus d’infos à ce sujet, laissez un petit pouce vers le haut comme disent les youtubeuses). Ne faites pas croire que vous faite partie du cercle très fermé des Influents alors qu’en réalité vous avez juste trouvé quelques astuces pour vous construire vite fait mal fait une fausse communauté. Et comme les CM parlent souvent entre eux, autant vous dire que vous être grillée dans tout le e-quartier. Tristes autoroutes de l’information… votre univers impitoyable !

Et vous, quels sont vos conseils pour éviter qu’un partenariat n’échoue avant même qu’il ait eu la chance de débuter ?


2 commentaires

  1. De bons conseils !

    Maintenant je n’ai plus besoin de démarcher car ce sont les marques qui me démarchent (merci à elles d’ailleurs), mais quand j’ai débuté, j’ai fait comme tout le monde ma petite timide…

    Mon argument le plus fort est le petit plus qui faisait que mon blog sortait du lot par rapport aux autres (dans mon cas : les illustrations maison et mon humour).

    En bref un seul conseil à toutes les nouvelles blogueuses : tentez de sortir du lot avec un nouvel angle de vue 😉

  2. Bonjour,
    Bravo pour cet article! En effet, il résume toutes les raisons pour lesquelles je refuse souvent des demandes de partenariat (je suis une marque de bijoux). J’en reçois des tonnes et ce qui m’agace le plus ce sont les fautes d’orthographe, les demandes sans même une présentation de la blogueuse ou ne serait-ce qu’un lien vers le blog en question!!! 😉

Send this to friend

Lire les articles précédents :
oppo-r9
Oppo s’attaque au haut de gamme avec le R9 et le R9 Plus

Oppo vient de dévoiler deux nouveaux téléphones positionnés sur le haut de gamme, le R9 et le R9 Plus.

Fermer