En juillet dernier, Bouygues Telecom avait demandé à l’ARCEP l’autorisation d’utiliser la bande de fréquences des 1 800 MHz en 4G.

Le gendarme des télécoms avait donné le feu vert il y a quelques semaines à l’opérateur pour qu’il puisse utiliser ces fameuses fréquences à compter du 1er octobre prochain et à certaines conditions, à commencer par restituer au préalable des fréquences et payer une redevance assez chère. Au lieu de déployer la 4G sur des autres fréquences comme le font les autres opérateurs, Bouygues Telecom a pensé à utiliser la bande 1 800 MHz, utilisée par le réseau 2G (EDGE), pour déployer le très haut mobile.

C’est une façon de gagner du temps et de l’argent sur le déploiement de la 4G sur l’ensemble du territoire car il « suffit » de réutiliser les antennes déjà en place alors qu’Orange et SFR ont uniquement acheté des fréquences à prix d’or (le premier ne pouvant facilement reconvertir son réseau 2G en 4G car il est encore utilisé par de nombreux clients).

logo bouygues telecom Bouygues Telecom va bien utiliser les fréquences 1 800 MHz pour déployer son réseau 4G

Bouygues Telecom avait un mois pour confirmer la demande suite au feu vert de l’ARCEP, c’est chose faite depuis hier. En effet, l’opérateur annonce avoir répondu favorablement par le biais d’un courrier envoyé à l’autorité par Olivier Roussat, directeur général de Bouygues Telecom.

Ce dernier avait déclaré avant-hier au Figaro que la 4G serait disponible avant le 1er octobre dans les villes de Strasbourg, Lille, Douai, Lyon, Toulouse, Issy-les-Moulineaux, Vanves et Biarritz, et ce, grâce aux fréquences 4G (2 600 MHz). En revanche, il faudra sans doute payer autour de 5 euros pour accéder au très haut débit mobile dans ces villes. L’opérateur termine son communiqué en disant qu’il « annoncera dans les prochaines semaines ses offres 4G ».

On suivra tout cela avec attention car il n’est pas simple de s’y retrouver dans ce nouveau marché de la 4G, chaque opérateur ayant son propre calendrier, sa carte de déploiement et sa politique commerciale..

(source)