Brillo: le futur OS de Google pour l’internet des objets connectés ?

Google n’entend pas laisser le cœur du marché potentiel des objets connectés à la concurrence, il a fait savoir qu’il travaillait sur le projet d’un OS dédié à l’internet des objets, nommé Brillo.

Le projet Brillo de Google, comme futur OS de l'internet des objets

Le nom de code de ce projet est donc Brillo, et il ne fait aucun doute qu’après s’être emparé du secteur des OS mobile avec Android, que la firme de Mountain View réitèrera avec Brillo pour l’internet des objets, d’autant que cet OS est construit autour du noyau Android.

Google à la conquête de l’internet des objets

Jusqu’à présent la stratégie de Google était de rendre compatible Android avec tous les objets connectés, mais il semble qu’en réalité la firme de Mountain View travaillait en secret sur un autre projet, qui trouve néanmoins sa source dans le code d’Android. Le géant américain serait en train de mettre au point un système d’exploitation uniquement dédié à l’internet des objets, afin sans doute de l’imposer comme OS leader dans ce secteur.

Brillo, c’est son nom de code, a été pensé pour utiliser le moins d’énergie, afin de permettre aux objets connectées de ne pas gaspiller leur batterie inutilement, mais également pour tourner avec le minimum de mémoire vive (entre 32 et 64Mo). Google n’a jamais caché son intérêt pour les objets connectés et pourrait d’ailleurs même préparer une très vaste offensive dans ce secteur, puisque pour rappel il a racheté de très nombreuses entreprises dans le secteur, comme Nest au mois de janvier 2014, DropCam en juin 2014 ou encore de Revoly en octobre 2014.

Brillo pourrait donc équiper à terme les produits connectés de toutes ces entreprises, amenant d’autres constructeurs à suivre le même chemin très rapidement, afin de profiter des futures applications et compatibilités de cet OS avec les autres terminaux.

Une guerre serait sur le point d’éclater dans le secteur de l’internet des objets.

Google n’est pas seul dans cette bataille décisive, c’est sans doute la raison pour laquelle il accélère la cadence dans ce marché potentiellement très lucratif et encore naissant. En 2009, on enregistrait 900 millions objets connectés, les pronostics bas pour 2020, sont de 26 milliards d’objets connectés…Toutefois, Brillo devra faire face à d’autres OS en cours de développement comme TinyOS, Contiki, même si Tizen de Samsung est loin d’être prêt il a le mérite d’exister, Intel travaille sur VxWorks, Microsoft développe Windows 10 IoT Core, ARM a mis au point son OS mbed OS, et d’autres encore suivent ce chemin.

Tout le monde est donc dans les starting block et la guerre promet d’être très rude pour imposer son système d’exploitation sur le marché, où du moins s’emparer d’importantes parts du gâteau !

Source


Nos dernières vidéos

4 commentaires

  1. Pingback: le futur OS de Google pour les objets connectée - MaxyBuzz

  2. Pingback: le futur OS de Google pour les objets connectée - Papy Buzz

  3. Je n’avais pas pensé qu’il faudrait un système d’exploitation pour les objets connectés.

    Comme tu le dis une grande bataille va bientôt commencer alors..

  4. Pingback: Brillo: le futur OS de Google pour les objets c...

Envoyer à un ami

Lire les articles précédents :
Voici pourquoi vous ne devriez peut-être pas priver vos enfants de jeux vidéo

Sans jeux vidéo, Mark Zuckerberg n’aurait pas été programmeur et vous, vous n’auriez pas eu Facebook.

Fermer