Candy Crush Saga entrerait en bourse ?

King, qui possĂšde le cĂ©lĂšbre jeu social Candy Crush Saga pourrait bien entrer prochainement en bourse. Une opĂ©ration risquĂ©e qui n’a pas profitĂ© Ă  tous.

Si vous possĂ©dez un compte Facebook vous le connaissez forcĂ©ment. Que vous soyez un de ses nombreux joueurs oĂč l’un de ceux qui subissent les notifications incessantes provenant du jeu, vous n’avez pas pu passer Ă  cĂŽtĂ© de Candy Crush Saga. Le jeu reprend un concept qui n’est pas tout jeune, composer des lignes de trois symboles (ou plus) similaires en les permutant dans une grille pour les faire disparaitre, ici en l’occurrence on joue avec des bonbons. Le jeu apporte, par rapport Ă  la foule de ludiciels du mĂȘme genre, notamment une dimension sociale.

L’application lancĂ©e en avril 2012 est devenue la plus utilisĂ©e sur Facebook avec 15,4 millions de joueurs quotidiens. Les plus assidus qui possĂšdent un smartphone ont mĂȘme le droit Ă  une version iOS et Android histoire de pouvoir casser du bonbon sans interruption. King a annoncĂ© que ses jeux, Farm Heroes Saga ou Bubble Witch Saga (et bien sĂ»r Candy Crush Saga en tĂȘte) rĂ©unissaient 70 millions de joueurs rĂ©guliers.

CandyCrushSaga.png

Ces chiffres plutĂŽt encourageants ont motivĂ© King Ă  entrer en bourse. Le studio a contactĂ© trois banques, JP Morgan Chase, le CrĂ©dit Suisse et la Bank of America, pour se renseigner sur une Ă©ventuelle introduction sur les marchĂ©s financiers. Est-ce vraiment une bonne idĂ©e ? L’opĂ©ration semble plutĂŽt risquĂ©e si l’on regarde le cas de Zynga, une sociĂ©tĂ© qui se situe dans le mĂȘme domaine que King, Ă  savoir les jeux sur les rĂ©seaux sociaux (FarmVille en tĂȘte).

Zynga Ă©tait entrĂ©e en bourse en dĂ©cembre 2011 et espĂ©rait profiter de son succĂšs pour rĂ©ussir son pari. Au dĂ©but 2012 (premier trimestre) l’entreprise comptabilisait 65 millions de joueurs rĂ©guliers, un chiffre pas si loin de celui annoncĂ© par King. En mars 2013, il reste encore 52 millions d’utilisateurs actifs, une baisse certes mais non plus alarmante. LĂ  oĂč Zynga a plus souffert, c’est que ses actions ont perdu 70% de leur valeur aujourd’hui par rapport au moment de son entrĂ©e en bourse, une baisse significative cette fois.

Si King entre en bourse, la sociĂ©tĂ© va-t-elle rĂ©ussir Ă  faire mieux que son concurrent ? MĂȘme si le pari est risquĂ©, c’est le moment ou jamais de le faire car Candy Crush Saga nage en plein succĂšs et rien ne nous assure que dans un an ou deux les joueurs continuent de frĂ©quenter le jeu.

(source)


6 commentaires

  1. je ne suis pas un joueur invĂ©tĂ©rĂ© mais j’y ai jouĂ© et j’ai toujours hallucinĂ© sur le prix qui semble disproportionnĂ© pour acheter du temps supplĂ©mentaire ou autre aide pour finir un niveau. Il me semble me souvenir que c’est de l’ordre de 10-15 euros. Y-a-t-il vraiment des gens qui achĂštent ces bonus? A t-on un retour sur les bĂ©nĂ©fices de la sociĂ©tĂ© avec ce jeu ?

  2. Il n’y a pas Ă  dire, il y en a qui ont le sens du commerce : arriver Ă  faire prendre – avec une pincĂ©e de surf sur le/la mode social/e – une telle ampleur Ă  un jeu dont le concept est Ă©culĂ© et fut mainte fois repris…
    Ce qui confirme s’il le fallait que crĂ©er et vendre sont des aptitudes diffĂ©rentes (le Français en sait quelque chose).

  3. Je ne pense pas que ça soit la bonne solution car vu les rĂ©sultats de Zynga! C’est foncer tout droit dans le mur! Mais on est jamais Ă  l’abri d’une surprise.

  4. Comme quoi un simple jeux en ligne peut rapporter Ă©normĂ©ment d’argent Ă  celui qui l’a conçu (ou plutĂŽt Ă  la sociĂ©tĂ© qui a fait concevoir le jeu) !

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Mozilla annonce Science Lab pour mieux faire collaborer le Web et la science

Mozilla a annoncé le projet Science Lab, un outil pour encourager les scientifiques à collaborer avec la communauté de l'Open...

Fermer